Pourquoi vous inscrire ?
«
»
volume 1, Chapitre 1 « La fête du Soleil » volume 1, Chapitre 1

Malgré la lumière faiblissante qui annonçait le coucher du soleil et la nuit, la foire battait son plein au pied des remparts de la citadelle d’Ombrepierre. A l’intérieur, les maisons avaient été décorées de lampions qui luisaient d’une douce lueur bleutée et sur les portes des couronnes de fleurs violettes et rouges avaient été cloués. Juste à l’entrée de la ville, le pré était envahi de roulottes et d’étals, ornés de guirlandes de fleurs bleues, dorées et jaune pâle, entre lesquelles de nombreuses personnes se promenaient ou discutaient. Une musique légère et enivrante montait jusqu’aux oreilles de Sirian posté à la fenêtre du salon.

D’après ce qu’on lui avait dit, c’était l’un des jours préférés des habitants de cette région : la fête du Soleil. La saison des Glaces était terminée et les habitants du Duché célébraient la fin du froid et des longues nuits. Bientôt la grand lac allait perdre son épaisse couche de glace et les bateaux pourraient à nouveau revenir à Argentville.

Depuis le balcon du salon, Sirian observait avec intérêt les préparatifs qui avaient lieu sur une aire clôturée, à une vingtaine de mètres du marché. Le Seigneur d’Ombrepierre, vassal du Duc de Roncépine, était un artisan hors pair et un inventeur. Chaque année, il régalait son peuple avec ses nouvelles découvertes. Le jeune clerc regardait avec curiosité les ouvriers construire un drôle d’engin, de bois et de métal, de forme circulaire, sur lequel ils installaient des chevaux de bois. Il ne pouvait qu’être admiratif de la qualité des sculptures colorées, à taille humaine.

— Notre Seigneur a décidé d’appeler ces installations une « fête foraine », fit une voix joyeuse derrière lui.

Sirian se retourna et salua courtoisement le greffier, Eclisin.

— Il a plusieurs autres mécanismes à présenter, mais celui-ci est le plus abouti.

— C’est une belle idée, fit le jeune homme.

— J’espère que vous en profiterez mon jeune ami, continua l’homme en posant une large main sur son épaule.

Sirian grimaça mais ne dit rien. S’il avait su que venir ici en pleine période de foire retarderait sa mission d’une semaine, il aurait attendu. Le paysage ici était sublime, mais les montagnes qui dominaient la cité, à quelques centaines de mètres, étaient oppressantes, comme la forteresse elle-même.

Depuis ce matin, la nostalgie de la capitale, aux bâtiments grandioses et lumineux, lui serrait le cœur. Là-bas depuis la fenêtre de son appartement, il pouvait admirer l’immense lac et les montagnes brillantes au loin. Même le ciel paraissait d’un bleu plus limpide - idée aberrante, puisque le ciel était partout le même au-dessus du Duché.

— Vous êtes certain que je ne peux pas terminer la tâche qui m’a été demandée, afin de repartir au plus tôt, tenta-t-il une dernière fois.

Le fonctionnaire sourit.

— La foire et la fête foraine closent une semaine de congés. Notre seigneur y tient, pour célébrer la fin des frimas. Dès demain, nous nous occuperons de ces documents, je vous le promets. Profitez donc des festivités : je suis certain que vous n’en connaitrez nulle autre pareille.

Sirian poussa un long soupir et s’avoua vaincu. Peut-être qu’il pourrait essayer ce soir cette drôle de construction.


Texte publié par Feydra, 28 février 2023 à 20h17
© tous droits réservés.
«
»
volume 1, Chapitre 1 « La fête du Soleil » volume 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2669 histoires publiées
1202 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Gijésé
LeConteur.fr 2013-2024 © Tous droits réservés