Pourquoi vous inscrire ?
«
»
tome 1, Chapitre 1 « Un temps bien gris » tome 1, Chapitre 1

Fenryl ferma un instant les yeux. Une brise fraîche balayait doucement sa longue chevelure parée de milliers de reflets irisés. En vrai, le Fae semblait presque holographique dans l’humidité ambiante qui laissait voir encore plus les reflets multicolores de ses cheveux et de ses ailes. Ailes qu’il avait repliées contre son dos pour qu’elles ne soient pas mouillées.

Il pleuvait depuis déjà plusieurs heures. Bien que ce ne soit qu’une fine bruine, cela avait suffit pour tremper les multiples couches de voile blanc qui formait ses habits. Ainsi que le terrain qui était détrempé. Il était trempé et frissonnait. Néanmoins, son regard ne pouvait se détacher de la pierre moussue. De nouvelles gouttes trempèrent ses joues. Ce n’était pas la pluie, cette fois. C’était la tristesse accumulée depuis trop longtemps qui s’échappait de son être par ces quelques larmes.

Soudain, il sentit quelque chose de lourd mais d’un peu chaud sur ses épaules. Surpris, le Fae releva la tête pour voir une femme aux longs cheveux noirs, vêtue d’une longue robe blanche et bleue près de lui. Une tiare argentée avec une opale au centre ceignait son front et brillait d’un éclat bien terne tandis que ses yeux azurs exprimaient brillaient eux aussi une douleur et une tristesse sans nom.

– Uméra… murmura Fenryl.

L’Elfe lui sourit. Malgré les siècles, la chef des Elfes Gelés n’avait pas oublié. Comment oublier le jour où les humains ont décidé de les éradiquer ? Pourquoi ? Parce qu’ils voulaient Xialanya pour eux tout seuls. Et pour ça, ils avaient sorti leur technologie et avaient commencé à tout détruire, n'épargnant aucun milieu et personne qui osait s’opposer à eux.

– Elle n’aurait jamais voulu ça, murmura-t-il en fixant le vide.

Uméra hocha la tête.

– C’était une femme admirable. Malheureusement, sa bonté et son courage ont été oubliés des Humains depuis bien longtemps.

– Mais nous ne l'oublierons pas.

– Comment oublier notre amie ?

L’Elfe soupira avant de s'asseoir à même le sol sans se préoccuper de l’humidité qui s’infiltrait dans ses habits.

– La Forêt de Jade est devenue notre seul refuge, j’en ai bien peur. Ce sera le seul endroit où nous serons encore en sécurité quelque temps.

Fenryl hocha la tête avant de regarder le ciel gris alors que ses larmes coulaient à nouveau.

– Combien encore vont chercher refuge ici ?

Uméra fixa un tronc d’arbre où l’eau ruisselait de ses feuilles.

– Je l’ignore, mon ami. Mon peuple est en train de rassembler. Les Nains fuient leurs cités, les Siréniens plongent dans les abysses et les Orcs commencent à migrer vers notre montagne pour demander l’asile.

– Même eux fuient la guerre… il y a de quoi s’en faire.

– Malgré notre magie et notre force, les humains sont parvenus à nous dépasser. Leur cœur est devenu sombre avec le temps.

Sombre et avide de destruction. Après des siècles passés auprès des humains, le Fae le savait. Il avait vu les descendants de Kelly Theodym se succéder sur le trône et imposer le règne tyrannique de leur ancêtre. Jusqu’à ce que Viviane prenne le rôle de reine. Avec elle, la tyrannie avait disparu et ses descendants avaient essayé de créer de nouvelles relations avec les autres peuples.

Malheureusement, les humains ne semblaient pas apprendre de leurs erreurs. A présent, une guerre grondait et du point de vue de Fenryl, le vainqueur ne fait que peu de doutes.

– Allons-nous vraiment disparaître comme ça ? murmura-t-il.

– Je ne pense pas, fit une voix grave dans son dos.

La seule vision du manteau vert bouteille suffit à faire deviner au Fae qui était la personne.

– Uvolin, sourit-il en voyant le Nain. Toi aussi, tu as fuis Onjheim ?

– Les Humains se sont installés contre le gré de mon peuple, répondit le vieux mage en se rapprochant et s’appuyant sur sa canne.

Près de lui se tenait Junïa, l’Elfe Métamorphe. C’est certainement elle qui a dû le conduire jusqu’ici vu le grand âge du nouveau venu. Celle-ci les salua avant de s’éloigner.

– Nous sommes des peuples anciens, continua Uvolin en s’asseyant sur une pierre. Nous ne disparaîtrons pas si facilement.

Il sortit une pipe de sa poche et l’alluma avant de tirer une bouffée de fumée vers le ciel. Ses yeux d’un bleu délavé par le temps se posèrent sur ses amis.

– Quand les Nécromanciens sont apparus, les humains étaient les derniers à vouloir les éliminer. Aujourd’hui, ils profitent que les Nécromanciens ont perdu en puissance après la Bataille des Nations. Nous allons devoir faire front.

– Tu souhaite une guerre ? demanda Uméra. Nous n’avons aucune chance de lutter.

– Pas une guerre, non.

Le Nain souffla un rond de fumée.

– J’ai vécu cinq cent ans. Deux fois plus longtemps que la majorité de mon peuple. J’ai vu passer des guerres. J’ai été un membre de la Compagnie des Onze tout comme toi, Fenryl. Nous, les Nains, ne sommes pas le peuple le plus pacifique mais l’âge m’a donné un peu de sagesse. Je ne suis plus le jeune Nain belliqueux d’autrefois. Je sais que nous ne pouvons pas tenir une guerre. Néanmoins, nous avons peut-être de l’espoir.

Il tapota sa pipe pour évacuer les cendres.

– Les Humains sont des êtres à la vie courte. Mais aussi ayant un tempérament rebelle. Néanmoins, l’histoire nous a montré que les hommes pouvaient avoir de la bonté et de la gentillesse. Par deux fois, des Humains ont ramené la paix à Xialanya. Il suffit d’un leader au cœur pur pour que la paix se réinstalle. Même si cela risque de prendre longtemps. Kelly Theodym et sa descendance en sont un bon exemple. Mais quand Viviane est devenue reine, tout s’est arrangé. Il suffit d’attendre.

Fenryl hocha la tête tandis que Uméra haussa les épaules. La Forêt de Jade était encore un lieu sûr. Pour combien de temps ? Seul l’avenir le dira mais un jour où l’autre, les humains seront de nouveau amis avec les autres peuples. Et ça, le Fae en était convaincu. Et il comptait bien aider au mieux pour ramener cette paix si chère à son cœur.


Texte publié par GreenFlower, 27 février 2023 à 18h01
© tous droits réservés.
«
»
tome 1, Chapitre 1 « Un temps bien gris » tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2687 histoires publiées
1218 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Arthyyr
LeConteur.fr 2013-2024 © Tous droits réservés