Pourquoi vous inscrire ?
«
»
tome 1, Chapitre 11 « Cap sur Xenati » tome 1, Chapitre 11

Au sommet de l'un des plateaux longeant la frontière Vegario-Xenoise, Nineteen et Sixty-Nine contemplèrent la vaste étendue du désert, faiblement éclairée par la pleine lune trônant au milieu du ciel nocturne tapissé d'étoiles. Les assassines distinguèrent rapidement deux petites lueurs s'avançant doucement sur cet océan de sable, en direction de la capitale Xenoise. Toutes deux savaient qu'il s'agissait là de Seven et de Shira.

« Mais qu'est-ce qui lui prend, à Seven ? questionna la plus jeune du duo en fronçant les sourcils. Pourquoi vouloir protéger ce prince, au lieu d'éliminer sa cible ?

— J'aurais bien aimé le savoir, moi aussi, répondit Nineteen qui ne comprenait pas non plus l'attitude de celui qu'elle admirait. Il risque vraiment de s'attirer les foudres du boss en agissant de la sorte.

— En attendant, nous devons agir et capturer le prince Ashira au plus vite.

— Je sais. »

Mais Nineteen préféra patienter un moment. Le désert de Xen était un endroit plutôt dangereux de nuit, non seulement de par la basse température qui y régnait, mais aussi à cause des créatures hostiles qui hantaient ce lieu. La blonde était d'ailleurs surprise de voir Seven traverser ce territoire à une heure aussi tardive, et accompagné d'un membre de la famille impériale Xenoise.

« Il est vraiment inconscient ! pensa la manieuse de sabre, les yeux rivés sur les deux lueurs avançant dans l'immensité du désert. Il pourrait se faire attaquer par des monstres, et faire tuer ce garçon dans la foulée.

— Nineteen ? » l'interpella la petite rousse en remarquant que son amie s'était perdue dans ses pensées.

« Qu'est-ce qu'on fait, pour le prince ? demanda-t-elle ensuite.

— Nous agirons directement à Xenati, répondit Nineteen sur un ton déterminé. Les suivre dans ce désert à cette heure serait suicidaire de notre part. Et puis, si on les attaque et que Seven riposte pour défendre ce gamin, on n'aura aucune chance face à lui, même à deux. Le mieux à faire, c'est d'attendre qu'ils soient arrivés à Xenati et qu'ils se séparent. Une fois qu'Ashira se retrouvera seul, on pourra passer à l'action. »

La jeune Sixty-Nine ne cacha pas son étonnement face à la décision de Nineteen. En vérité, selon l'archère, elles n'avaient pas spécialement besoin d'attaquer qui que ce soit. Il suffisait juste de mettre la main sur le prince Xenois, et d'utiliser une pierre de téléportation pour se rendre directement au Mortem Regis avec lui. Mais visiblement, la blonde ne semblait pas vouloir procéder de cette façon. Avait-elle peur de l'éventuelle réaction de Seven ? En pensant à cette possibilité plus que probable, la petite rousse poussa un léger soupir. Toutefois, souhaitant faire confiance à son aînée, elle accepta de suivre son plan.

*

De leur côté, Seven et Shira progressaient lentement à travers les dunes de sable. Leur distance par rapport à Xenati se réduisait au fil de leur avancée. Ce n'était qu'une question d'heures avant qu'ils n'atteignent enfin cette destination. Seven ouvrait la marche, sa lanterne en main, et prenait soin de regarder autour de lui pour vérifier qu'il n'y avait pas de créatures étranges dans les parages, prêtes à leur foncer dessus. Le prince Xenois marchait juste derrière lui, tenant lui aussi une lampe. Néanmoins, si l'assassin tenait la sienne de façon à éclairer son chemin, Shira, de son côté, s'en servait plutôt pour se réchauffer. Il fallait dire que la température glaciale en ce lieu désertique obscur lui était particulièrement désagréable. Et malgré les vêtements volés à un bandit qu'il portait, le jeune prince aux yeux cramoisis tremblait de froid.

« Ça va aller ? demanda le plus âgé pour qui ce dernier détail n'avait pas passé inaperçu.

— Je pense... Ouais... » murmura le concerné en grelottant mais en souriant tout de même, pour le rassurer. Seulement, Seven voyait bien qu'il lui mentait. De toute manière, mensonge ou pas, Shira devait tenir jusqu'à leur destination. Ils ne pouvaient pas se permettre de s'arrêter ou de faire demi-tour après tout le chemin parcouru jusque-là.

« Pourquoi ne pas utiliser le pouvoir de tes fameux bracelets pour te réchauffer ? lui demanda l'assassin.

— Si je le pouvais... je l'aurais déjà fait depuis longtemps... Et puis... trop de lumière risquerait d'attirer des monstres ou des bandits vers nous... »

Ce nabot avait beau être naïf sur les bords, il marquait un point sur ce coup. Déjà que les lueurs de leurs lanternes faisaient d'eux des cibles faciles à repérer dans le noir, si on combinait cela aux flammes ardentes et imposantes que pouvaient invoquer Shira, les deux se mettraient définitivement en danger et deviendraient des proies pour les créatures qui les repéreraient.

Seven avait songé à activer son aura surhumaine. La vitesse et la force décuplées que lui procurerait cette dernière, lui permettraient de traverser ce fichu désert en quelques minutes. Mais s'il le faisait, Shira lui poserait sans doute des milliards de questions à ce sujet. Et le plus grand n'en avait pas spécialement envie. Toujours en marchant, il jeta un coup d'œil au prince qui tremblait comme une feuille, tant il avait froid. Il s'arrêta alors de marcher et réfléchit un instant, à l'étonnement de l'adolescent.

« Seven ? Qu'est-ce qu'il y a... ? »

Le concerné, contre toute attente, déposa sa lanterne sur le sol sableux, avant d'ôter la longue veste qui le recouvrait et de la tendre au plus jeune.

« Recouvre-toi avec ça, lui ordonna-t-il.

— Tu... en es sûr ? demanda le prince avec hésitation. Tu risques d'avoir très froid sans...

— Ce n'est pas un problème pour moi. Je ne suis pas une petite nature, contrairement à toi. »

L'ombre d'un sourire taquin se dessina aux lèvres du plus âgé au moment de prononcer cette phrase. Devant une telle justification, et surtout suite à cette pique à son égard, Shira afficha un air blasé. Au lieu de saisir le vêtement que le plus grand lui donnait, il préféra reprendre la marche, dépassant Seven en le bousculant légèrement au passage. Il paraissait vraiment agacé par cette remarque. L'assassin fut si étonné par ce geste de sa part qu'il ne put s'empêcher de rire légèrement.

« T'es sérieux, là ? fit-il en se retournant pour le regarder s'éloigner. Il ne faut vraiment pas grand-chose pour te vexer, petit.

— Ce n'est pas spécialement agréable de se faire traiter de petite nature, de nabot, ou que sais-je d'autre à longueur de journée.

— J'ignorais que Son Altesse impériale Xenoise était aussi susceptible ! » confia Seven après avoir remis son vêtement et ramassé sa lampe, avant de reprendre la marche à la suite de Shira.

« La ferme... » grogna ce dernier, se retenant de coller un coup de poing dans la figure de l'assassin, afin de lui faire ravaler ses paroles désagréables. Seven ne répliqua pas et se contenta d'afficher un sourire un peu moqueur. Ce petit prince, malgré ses airs innocents et son côté généreux et altruiste, semblait tout de même avoir du caractère. Dans le fond, c'était probablement un dur à cuire.

Alors qu'il était en train de méditer à ce sujet, le tueur du Mortem Regis s'arrêta soudain de marcher, et observa les alentours d'un air méfiant en restant sur ses gardes. Shira, en constatant que son compagnon ne le suivait plus, stoppa sa marche et se retourna pour l'observer. Mais en remarquant les sourcils froncés et le regard soupçonneux de Seven, il comprit rapidement que quelque chose clochait.

Tout à coup, quelque chose surgit du sable juste derrière le prince. Il s'agissait d'une espèce de serpent géant aux écailles dorées, ressemblant beaucoup à un cobra royal. Il mesurait facilement trois mètres de long pour une cinquantaine de centimètres de large.

« Bon sang ! Un cobra de lune ! » s'écria Shira, horrifié par une telle rencontre. Il était assez fréquent d'en croiser dans ce désert. Mais ces créatures, tout comme les loups luisants de Redfir, n'attaquaient leurs proies qu'une fois la nuit tombée. Alors que le prince Xenois accourait vers l'assassin pour passer derrière lui, Seven sortit ses armes et tira instantanément une balle en direction de la tête du serpent. Il pensait que cette simple action suffirait à le mettre hors d'état de nuire. Malheureusement, cette créature possédait une peau suffisamment épaisse pour résister à une attaque physique de ce genre.

« Merde ! » grogna Seven, qui devait donc réfléchir à une autre manière de le vaincre. De son côté, Shira essaya de brûler ce monstre en invoquant des flammes, à l'aide de ses bracelets. Mais tout comme les projectiles tirés par l'assassin, ce sortilège infernal semblait n'avoir aucun effet.

« Évidemment, ça ne pouvait pas être aussi simple... rétorqua le jeune garçon, frustré que sa tentative n'ait pas fonctionné.

— Comment on est censé combattre un machin pareil, exactement ? » questionna Seven, en pointant à nouveau ses armes vers le monstre. Shira l'ignorait. C'était la première fois qu'il se retrouvait face à un tel serpent, et ne savait donc pas comment le combattre.

Le reptile doré s'élança rapidement vers les deux jeunes hommes, qui durent se séparer en effectuant quelques pas dans des directions opposées, afin de l'éviter. Le cobra se tourna alors vers le prince et se prépara à l'attaquer à nouveau. Mais plusieurs coups de feu retentirent tandis que des bruits d'impact résonnèrent contre le corps écailleux de la créature. Seven avait, une fois de plus, tiré quelques balles avec ses dagues-hybrides. Il espérait ainsi attirer l'attention du monstre sur lui.

« Si tu veux attaquer quelqu'un, essaye avec moi, saloperie... » murmura-t-il entre ses dents. La tactique de l'assassin aux cheveux d'ébène fonctionna. Le cobra de lune avait délaissé le prince de Xen pour l'attaquer, lui. Seven réfléchit donc à un plan d'attaque pendant qu'il se contentait d'éviter les coups de tête et les morsures de l'énorme bête. Jamais il n'aurait cru devoir affronter une pareille créature un jour. Et celle-ci, avec sa peau et ses écailles épaisses, ne semblait craindre ni les attaques physiques, ni les sorts magiques. L'assassin devait-il activer son aura pour espérer la victoire ?

« Je l'aurais bien fait si le nabot n'était pas là, pensa-t-il en sautant en arrière, esquivant une énième attaque du serpent. Mais comme ce n'est pas le cas, mieux vaut que je trouve une autre méthode. »

Le prince, de son côté, observait la lutte avec attention. Il voulait et devait aider Seven. Mais face à une créature pareille, Shira savait pertinemment qu'il n'aurait aucune chance. Toutefois, il ne resta pas pour autant en retrait sans rien faire. Il analysait le cobra, surveillant ses agissements et ses mouvements, à la recherche d'un potentiel point faible. En procédant de cette manière, il remarqua assez vite quelque chose de singulier, à l'arrière de la tête de la créature. Il y avait un point où les écailles étaient noires, contrairement aux dorés recouvrant le reste de son corps.

Se disant qu'un tel détail n'existait pas par hasard, et tout en prenant soin de ne pas attirer l'attention du monstre sur lui, l'adolescent se rapprocha pour observer ces écailles obscures de plus près. La faible luminosité actuelle n'aidait pas à voir correctement, mais il remarqua que ces écailles particulières semblaient plus fragiles que les autres. Pour s'en assurer, il usa de ses bracelets pour invoquer une boule de feu, qui se dirigea à cet endroit précis de l'anatomie du monstre. Touchant la cible de plein fouet, les flammes firent décrocher ces écailles. Ces dernières tombèrent en se plantant dans le sable, dévoilant un morceau de chair.

« Bien joué, Shira ! » se félicita intérieurement l'adolescent, un sourire en coin. Mais sa joie fut de courte durée, car en effectuant cette audacieuse manœuvre, il avait malheureusement attiré l'attention du cobra sur lui.

« Mais qu'est-ce que tu fous ?! s'écria Seven en voyant cela.

— Son point faible se situe derrière sa tête ! Essaye de le frapper là ! » conseilla alors le prince en dégainant son épée, avec la ferme intention de se battre également.

Seven, étonné, chercha à vérifier les propos du plus jeune. Pendant que la créature était occupée à attaquer Shira, qui faisait du mieux qu'il pouvait pour se défendre, l'homme vêtu de vert passe derrière elle. Il put, de cette façon, observer qu'une partie derrière sa tête n'était, en effet, pas protégée par ses dures écailles. Ne perdant pas de temps, il visa ce point avec ses dagues hybrides et appuya sur les gâchettes. Hélas, à sa désagréable surprise, aucune balle n'en était sortie. L'assassin avait déjà utilisé toutes ses munitions.

« Fait chier ! jura-t-il pour lui-même. Il ne manquait plus que ça ! »

Désormais privé de sa faculté à pouvoir frapper à distance, il n'avait pas d'autres choix que celui d'attaquer cette bête au corps-à-corps. Il regarda alors Shira, qui venait de parer un coup de tête du cobra avec son arme. La frappe, malgré cette parade assez solide et réussie, fut si violente qu'elle propulsa le garçon sur plusieurs mètres vers l'arrière. L'adolescent, après avoir fait un vol plané sur cette distance, atterrit au sol en roulant à plusieurs reprises sur le sable. Finalement, il se retrouva allongé sur le dos, grimaçant de douleur. Dans sa chute, il avait lâché son épée qui gisait au sol à quelques mètres de lui. Sans défense, le Xenois était exposé à une attaque directe du cobra.

Néanmoins, il n'abandonna pas la lutte pour autant. Possédant encore ses bracelets et demeurant allongé au sol, il invoqua de puissantes flammes en direction des yeux du monstre, l'aveuglant ainsi temporairement. L'assassin profita de cette diversion pour grimper sur le dos du serpent à une vitesse fulgurante, afin de planter ses dagues là où la chair s'était dévoilée. Sifflant de douleur suite à cette frappe, la créature se tortilla dans tous les sens, tentant de déloger Seven alors que du sang giclait de cette blessure, éclaboussant le visage de l'assassin. Celui-ci s'était bien accroché et résistait à toutes ces secousses. Mais à force de se faire malmener n'importe comment, il finit par lâcher prise au bout d'un moment et tomba au sol à son tour.

Les deux compagnons observèrent le serpent se tordre de douleur pendant plusieurs longues secondes, avant de finalement replonger dans le sable. Suite à cela, ni Seven ni Shira n'osèrent bouger, à part pour s'échanger un regard. Tout était devenu si calme, tout à coup ! Est-ce que ce cobra de lune avait pris la fuite ?

Seven se remit debout, ses armes toujours en main. Il observa méticuleusement autour de lui, s'attendant à ce que cette bête revienne les embêter. Mais celle-ci semblait avoir définitivement disparu. Soupirant de soulagement, le tueur rangea ses dagues et essuya le sang présent sur son visage avec la manche longue de sa veste volée. Il se tourna ensuite vers le prince, qui s'était relevé après avoir récupéré et rengainée son épée dans son fourreau.

« Tout va bien de ton côté ? demanda l'assassin en s'approchant pour s'assurer qu'il n'était pas blessé.

— Je... pense, oui. » répondit Shira en voulant le rejoindre. Mais contrairement à ce qu'il croyait, une vive douleur s'éleva au niveau de sa cheville alors qu'il n'avait fait qu'un pas. L'adolescent gémit de souffrance et bascula vers l'avant, ne pouvant pas rester debout dans l'immédiat. Il se serait retrouvé au sol si le plus grand ne s'était pas précipité vers lui pour le rattraper dans ses bras et l'empêcher de tomber.

« On dirait pas. » contredit Seven en s'abaissant au niveau de la cheville de Shira. Il retroussa le bas du pantalon de ce dernier afin d'observer les dégâts : l'articulation était rouge et légèrement enflée. L'assassin l'examina pendant quelques secondes, en la palpant doucement. Le prince grimaça de douleur à ce moment-là. Il craignait que sa cheville ne soit cassée. Cependant...

« Ça m'a l'air d'être une entorse. Avec quelque chose de froid dessus et des bandages, ça devrait aller. Mais pour le moment, mieux vaut ne pas forcer dessus. » conseilla le plus âgé en se redressant, après avoir replacé correctement le vêtement du plus jeune.

« Xenati est encore loin, informa le prince en observant sa cité à l'horizon. Si je ne peux pas marcher correctement, on ne l'atteindra pas avant demain.

— Sauf si je te porte. »

Devant une pareille proposition, Shira écarquilla les yeux d'un air complètement ahuri.

« Me porter ? Jusque là-bas ?

— Si t'as une meilleure solution, surtout n'hésite pas ! Ça ne m'enchante pas spécialement, cette idée. » répliqua Seven en croisant les bras, plus blasé que jamais. Il n'avait vraiment pas envie de faire tout le trajet avec un poids sur son dos. Mais à cause de la cheville du prince, il n'avait pas le choix. Shira, lui, se montrait à la fois gêné et surpris par une telle proposition. Gêné parce qu'il n'avait pas l'habitude de se faire porter de la sorte, et surpris car il se demandait si le plus grand était réellement capable d'arriver jusqu'à Xenati, avec lui sur son dos.

« Allez, ne perdons pas de temps, proposa Seven en donnant son dos au prince. Grimpe ! Mieux vaut qu'on se tire avant qu'un autre serpent géant ne surgisse pour nous attaquer. »

Légèrement hésitant sur ce coup, Shira obéit toutefois. S'accrochant aux épaules de l'assassin, il monta derrière lui. Seven maintint ses jambes avec ses bras pour l'empêcher de tomber, et le hissa correctement sur son dos. Heureusement pour l'homme à la longue chevelure corbeau : le prince Xenois n'était pas excessivement lourd. En tout cas, pas autant qu'il ne l'aurait imaginé.

« Tu es sûr... que ça va aller ? demanda l'adolescent, dont la gêne se ressentait clairement dans sa voix.

— Il va bien falloir. » répondit simplement Seven en reprenant leur route pour la capitale de Xen. Il n'avait même pas pris la peine de ramasser les lanternes qui avaient séjourné par terre depuis tout ce temps. Cela l'encombrerait plus qu'autre chose, en plus d'attirer d'autres créatures hostiles vers eux. Aussi, la lueur de la lune éclairait suffisamment le désert pour voir où il mettait les pieds.

En plusieurs dizaines de minutes, l'assassin avait parcouru une belle distance. La silhouette de Xenati au loin se faisait de plus en plus grande au fur et à mesure qu'il avançait. Il restait encore du chemin à parcourir mais à cette allure, il arriverait à destination en deux heures, au minimum.

« Tu devrais faire une pause, Seven, lui proposa son compagnon.

— Je n'en ai pas besoin, pour l'instant. Et puis je n'ai pas envie de traîner dans cet endroit. »

Shira comprenait la méfiance du plus âgé vis-à-vis du désert Xenois, mais aurait préféré que Seven s'arrête quelques instants, le temps de détendre ses muscles et de récupérer un peu de force. Un silence régnait entre les deux garçons. Seuls les pas de Seven s'enfonçant dans le sable se faisaient entendre. N'aimant pas beaucoup ce calme qui s'était installé, le prince décida d'ouvrir la discussion.

« C'était impressionnant, la façon dont tu as combattu ce cobra de lune, tout à l'heure ! Où as-tu appris à te battre comme ça ?

— Nulle part en particulier, répondit l'assassin sur un ton monotone.

— Personne ne t'a enseigné l'art du combat ? Ni cette façon de manier tes armes ?

— Il y a bien eu des gens pour m'encadrer mais la majorité des techniques que tu as pu voir, je les ai inventées et maîtrisées moi-même.

— Trop cool ! »

Le plus petit semblait admiratif devant ce fait. Il trouvait Seven vraiment fort et talentueux, lors de ses affrontements. Exactement comme la princesse de Vopaqua et son serviteur qu'il avait vus à l'œuvre quelques heures plus tôt. Shira les enviait tous les trois. Il aurait adoré être aussi doué qu'eux pour se défendre par lui-même et protéger son entourage. C'est alors que la voix de Seven le tira de ses pensées.

« Je n'étais pas le seul à être impressionnant à ce moment-là. Toi aussi tu te démerdes plutôt bien, finalement.

— Mouais ? fit Shira qui ne semblait pas partager son avis sur ce point. J'ai manqué de me faire tuer par des chasseurs Vegarions et des bandits, et je n'ai pas fait grand-chose face au cobra de tout à l'heure.

— Les chasseurs et les bandits avaient l'avantage du nombre. Quant au serpent, si tu n'avais pas trouvé son point faible, on n'aurait peut-être pas survécu tous les deux. Le talent au combat ne se résume pas qu'à la force brute. Il faut aussi avoir un esprit tactique. Chose que je n'ai pas spécialement, mais que tu sembles posséder et maîtriser avec brio. »

Devant un tel compliment de sa part, le prince Xenois afficha un tendre sourire.

« Tu as la force et moi, la stratégie. Est-ce qu'on peut dire qu'on se complète et qu'on forme une bonne équipe ?

— Je ne sais pas si on peut totalement affirmer ça, mais en se basant sur la bataille qu'on a livrée, on peut dire qu'on se complète bien, répondit Seven en souriant légèrement devant une telle question.

— Les équipes qui se complètent de cette façon sont souvent les meilleures, à ce qu'il paraît. On devrait donc s'estimer heureux d'être complémentaires, tu ne penses pas ? »

Le sourire de Seven s'agrandit doucement. En étant moins sérieux, il aurait même pu lâcher un petit rire. Un assassin cogneur et un prince stratège combattant côte à côte... Voilà un duo bien singulier, lorsqu'on y repensait. Seulement, le tueur était plutôt du genre à combattre en solo. C'était donc une équipe inenvisageable, selon lui. Surtout dans l'état actuel des choses. Mais dans d'autres circonstances, le jeune homme à la longue chevelure de jais aurait trouvé une telle coopération avec le prince sympathique.

Ayant repris son air grave habituel après cette conversation, l'assassin continua son avancée. Il avait demandé à Shira de ne plus rien dire, préférant économiser ses forces pour arriver à bon port, plutôt que de les gaspiller dans des paroles futiles. Le prince accepta de demeurer silencieux à contrecœur, car il aurait souhaité prolonger la discussion avec l'autre et peut-être en profiter pour apprendre plus sur lui.

Le temps s'écoulait, la température continuait de baisser et la route se faisait encore longue. Heureusement pour les deux hommes, le fait de rester collés l'un à l'autre les réchauffait un peu. Mais la marche devenait vraiment pénible pour Seven, qui commençait sérieusement à faiblir. Il sentait que ses jambes se faisaient de plus en plus lourdes, que Shira était de plus en plus pesant. Il tourna sa tête pour observer le jeune prince : celui-ci avait posé sa tête contre l'épaule de l'assassin, et s'était endormi. En même temps, s'il ne pouvait pas parler, que pouvait-il faire à part dormir ?

« S'il dort, autant en profiter... » se dit le plus âgé, tandis que son aura pourpre entoura progressivement son corps. Étant donné la distance qu'il restait à parcourir et son état de faiblesse actuel, Seven estimait qu'activer ses capacités spéciales était la meilleure solution qui s'offrait à lui pour atteindre Xenati au plus vite. Il se servit donc sa vitesse fulgurante et utilisa ses dernières forces pour courir aussi vite qu'un éclair vers la capitale. En une minute à peine, il avait enfin atteint les portes de la cité. Voyant deux gardes lanciers postés de part et d'autre de l'entrée, Seven fit disparaître son aura, avant de s'avancer en titubant vers eux. L'un des soldats l'interpella à sa vue.

« Vous, là ! Arrêtez-vous ! »

Réveillé par cette voix d'homme grave, Shira ouvrit doucement les yeux. Prenant le temps d'observer l'environnement qui l'entourait, il constata avec grande stupéfaction qu'ils avaient atteint leur destination. Il adressa alors un sourire aux gardes qui le reconnurent aussitôt :

« Votre Altesse Ashira ?

— Bonsoir messiers ! Je suis vraiment content de vous revoir et de rentrer à Xenati ! »

La joie se voyait chez l'adolescent, qui se montrait très heureux d'avoir enfin regagné sa ville. Mais alors qu'il allait ordonner à ces hommes de laisser passer Seven, ce dernier, trop épuisé pour tenir encore debout, s'effondra au sol avec Shira.

« Seven ? »

Heureusement, la chute n'avait pas été violente et le duo n'était pas blessé. Le jeune prince, après s'être écarté du plus grand, observa ce dernier et le secoua pour tenter de le faire revenir à lui. Hélas, l'assassin avait perdu connaissance. Il avait besoin de beaucoup de repos.

« Emmenez-nous au palais ! Vite ! » pressa l'adolescent aux gardes. Ceux-ci se précipitèrent vers les deux jeunes gens sans poser de question. Ils les portèrent ensuite et partirent rapidement avec eux en direction du palais impérial. Ils avaient ordonné à d'autres gardes se trouvant dans les parages de les remplacer, pour garder les portes de la capitale pendant ce temps.


Texte publié par Kamryn Allister, 28 février 2023 à 15h43
© tous droits réservés.
«
»
tome 1, Chapitre 11 « Cap sur Xenati » tome 1, Chapitre 11
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2599 histoires publiées
1160 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Amnésia
LeConteur.fr 2013-2024 © Tous droits réservés