Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome , Prologue Tome , Prologue

— T’as bien raison de fuir, t’es qu’un monstre !

Le petit garçon courrait loin. Le plus loin possible du groupe qui l’avait encerclé quelques minutes plus tôt. Les larmes coulaient sur son visage encore enfantin. Il ne regardait même pas où il allait. Il ne voulait qu’une seule chose : s’éloigner au maximum. Escaladant un des anciens bâtiments détruit lors des vieux conflits dont il n’avait pas compris les enjeux, il ne ralentit pas l’allure, s’égratignant ses genoux au passage sans pour autant broncher. La douleur physique n’était pas aussi forte que l’humiliation qu’il subissait régulièrement lors qu’il souhaitait se lier d’amitié avec des jeunes de son âge. La respiration saccadée de par son accélération, petit à petit, il ralentissait son allure, certains qu’il ne serait pas suivi. Toujours au milieu des débris, faisant peur à quelques animaux qui avaient pris cet endroit pour leur cachette, il finit par se laisser tomber contre l’un des rares murs encore intact. Ramenant les genoux vers lui, on pouvait voir que son jean usé rendait encore un peu plus son âme, troué là où le petit s’était écorché lorsque de sa fuite. Ses cheveux blonds retombaient sur son visage qu’il cachait dans ses jambes. Etouffant quelques sanglots, il essayait tant bien que mal de reprendre une respiration stable. Pourtant en vain. C’était peine perdue.

Il maudissait cette fichue guerre.

Il maudissait ce fichu virus.

Il maudissait cette fichue société.

Mais par-dessus tout, il maudissait ses fichus yeux.

Il n’avait jamais rien demandé. Il ne souhaitait qu’une seule et unique chose : vivre comme tous les enfants de son âge. Etre aimé de ses parents, connaître l’amour, avoir des amis, pouvoir aller à l’école comme une personne normale. Et non être rejeté car selon des rumeurs toutes personnes qui ne rentrent pas dans le critère de base -des yeux verts, bleus ou marron- et bien, ils sont classés comme dangereux car ils possédaient des capacités que les scientifiques n’avaient jamais pu expliquer. Renié par la société, considéré comme les enfants des Enfers, la majorité se cachait pour ne pas subir des humiliations ou pire encore, les expériences des chercheurs qui menaient généralement à une mort douloureuse.

Le blond réprima un frisson rien que d’y penser. Il savait que ses parents malgré toutes les belles paroles qu’ils lui disaient à son égard se méfiaient de lui. Ils le considéraient comme dangereux et instable. Alors il n’avait aucune envie de se relever et de reprendre son chemin vers sa maison. Au fond de lui, il savait pertinemment qu’une nouvelle fois les forces spéciales l’attendraient pour une raison lambda. Peut-être car il avait seulement interagit avec le groupe d’enfant juste avant. Ou bien juste pour avoir respiré. Tous les moyens étaient bons après tout pour l’envoyer dans un des laboratoires à l’autre bout du monde et dont il est certain de ne jamais revoir le jour après y avoir mis les pieds.

Lentement, il se concentra, reprenant le contrôle sur sa respiration alors que la pluie commençait à lui tomber dessus. Le blond ne semblait pas plus perturbé que ça, comme habitué. Ses doigts crépitaient. Relevant la tête, il écarta les mèches tombantes lui cachant la vue. Si son œil droit n’avait rien d’anormal, son œil gauche, lui, ne rentrait pas dans les codes. Jaune. Il était jaune. Rappelant non sans mal ses cheveux. Un éclair zébra le ciel illuminant son visage parfaitement, comme s’il l’avait contrôlé.


Texte publié par kiriaparker, 31 juillet 2022 à 20h59
© tous droits réservés.
«
»
Tome , Prologue Tome , Prologue
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2313 histoires publiées
1008 membres inscrits
Notre membre le plus récent est GéBé
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés