Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « Première semaine » Tome 1, Chapitre 2

Bienvenue en septième année !

Tu parles, c'est plutôt bienvenu en enfer ! Tous les profs on dut perdre leur sens de l'humour pendant les vacances ! Ça fait une semaine que nous avons repris les cours et c'est la galère ! C'est vrai on a beaucoup moins d'heures mais on peut à peine en profiter avec tous ces devoirs !

De plus la punition du professeur McGonagall est une véritable corvée ! J'avais été convoqué le lendemain matin dans son bureau. Elle n'avait « aucune preuve pour me faire avouer » donc elle ne pouvait pas me coller mais elle avait un plan bien plus diabolique dans son chapeau ! Elle m'avait confié la garde de la Française ! « Guide la dans le château et essaie de l'intégrée » Pour la guider je ne voyais pas le problème, elle nous suivait déjà partout comme un petit chien.

Mais pour l'intégrée, elle nous avait bien fait comprendre à la rentrée qu'elle n'avait pas besoin de nous ! Elle n'avait rien dit depuis d'ailleurs. Je ne l'ai plus entendu prononcer un seul mot. Parfois Lily, et donc James (parce qu'ils sont devenu inséparable maintenant !) vont lui parler mais elle ne fait que hocher la tête. La seule chose ou plutôt la seule personne qui semble l'intéressé c'est Remus.

Elle le regarde tout le temps ! Ou plutôt elle le surveille. Peut-être que je deviens parano, mais je crois qu'elle connaît le secret de Remus ! J'ai bien étudié sa réaction lors de la rentrée, cette peur qui l'habitait dès qu'il bougeait à côté d'elle. Ou elle n'est seulement pas sociable... je me fais sûrement des idées. Comment est-ce que l'on peut reconnaître un loup-garou à vue d'œil ? En tout cas on a une nouvelle Miss je sais tout avec nous. La plupart du temps elle passe ses journées à lire des livres (en français bien entendu) dans un fauteuil devant la chemine. Elle se couche le plus tard possible car elle est encore dans le canapé quand James, Remus et moi allons-nous coucher (on était les derniers avant). Elle me stress !

9 Septembre 1977

On allait être en retard à notre premier cours de Potion. Bien entendu il fallait que l'on partage ce cours avec les Serpentard. Comme tous les ans depuis que j'étais à Poudlard. C'est insupportable ! Voir Servilus devant ces maudites potions ricaner à nos erreurs.

En plus on doit encore accompagnée Miss France en cours. Elle traîne à l'arrière avec un livre à la main. Habituellement c'est plutôt un exploit que je trouve amusant. Sérieusement qui sait lire sans lever le nez tout en marchant et esquivant les autres personnes autour d'elle ? Peu de monde. Mais là nous étions en retard et nous allions avoir des places merdiques ! Je frisonne rien que de penser à me retrouver près de Servilus !

Je m'arrête sous le regard surpris de James et Remus. Une fois qu'elle se retrouve proche je la saisis fermement par le bras et presse le pas la traînant derrière moi. Au départ je ne sens pas réellement de résistance mais au bout d'un moment elle tire et fini par se dégager de ma poigne. Je me tourne vers elle et avant même que j'ai le temps de parler elle me gifle au beau milieu du couloir sous le regard ahuri de mes amis et des passants. Son expression est dure et ses yeux sont totalement glaciale.

- Tu as cru que j'étais un chien ! Si tu es si impatient passe devant je ne te retient pas !

Elle serra son livre contre sa poitrine et s'engouffra la première dans l'escalier menant au cachot sans un regard sans rien ajouter. James s'approcha en éclatant de rire.

- Tu te moques de moi ? Repris-je avec colère.

- Tu ne peux pas nier qu'elle a du cran.

- Elle m'a frappé James ! Répliquais-je outrée.

- oui, qui oserais frapper le visage de notre charmeur Sirius Black ? Reprit-il avec un sourire léger. Je me renfrognais et reprit le chemin alors que James continuait de rire. Remus dut lui dire quelque chose car il se calma juste assez pour ne pas exclamer sa joie. Une fois dans le couloir des cachots Remus me rattrapa :

- Je ne cautionne pas le fait qu'elle t'ait frappé, ni même que James se soit exclamé. Mais on ne traite pas les personnes de cette façon Sirius. Je pensais que tu avais compris la leçon.

La leçon ? Est ce qu'il me parlait de notre cinquième année ou nous nous étions transformés en véritable harceleur. Je n'étais pas fier de cette année. Mais je ne renierais pas ce qu'il s'était passé. Elle faisait partie de notre histoire. Lupin n'avait jamais participer à nos actes. Mais il n'avait jamais rien fait pour nous en empêcher et dans son regard je voyais qu'il en avait honte. Mais cette histoire n'avait rien à voir avec tout ça. James nous rattrapa donnant une légère tape dans le dos de Remus et on se retrouva en face de Miss France qui cherchait des yeux quelle porte elle devait ouvrir. Voilà à faire le malin on se retrouvait perdu. James nous jeta un regard en coin et s'approcha d'elle avec un de ses sourire charmeurs.

- C'est cette salle-là.

Elle le regarda sur ses gardes et le laissa passer devant d'un geste de la main. James ouvrit la porte et entra. On le suivit et Kiara s'engouffra elle aussi dans la pièce. Bien entendu il ne restait qu'une table de libre et une place à coter de Lily et Servilus. Le professeur Slughorn nous regarda ;

- Tiens voilà mes retardataires. Miss Pandora bienvenue à Poudlard, installez-vous à la table de libre. Monsieur Black, cette année je veux vous avoir à l'œil alors la chaise libre devant est pour vous.

Est-ce que c'était une plaisanterie ? Depuis quand Slughorn se préoccupait de nos places ? James me lança un regard d'incompréhension mais s'installa près de Kiara suivit de Remus.

- Professeur, Kiara est nouvelle dans l'école. Elle serait mieux devant et Lily pourrait l'aider. Tentais-je. Je le vis lever le nez de son bouquin et regarde la classe quelques instants. Lily était au premier rang au plus près de son bureau. A sa droite il y avait Servilus et les rangs derrière eux étaient occuper par les Serpentard. La partie gauche de la salle avait été prise par les Gryffondor. Ce n'était pas étonnant, c'était même habituelle dans les cours en commun avec les Serpentard. Ce n'était que des vermines.

- Je suis ravi que tu te préoccupe du bien être de notre nouvelle étudiante mais malheureusement vous allez devoir vous contenter de cette place, vous changerez au prochain trimestre. Dépêchez-vous de vous installer le cours à déjà commencer depuis dix minutes.

Je vins donc m'installer près de Lily qui me jeta un coup d'œil.

Ce fut le plus long cours de potion que je n'ai jamais eu. Entre Lily qui ne cessait de critiquer ma façon de faire et Servilus qui se moquait de moi quand Slughorn s'éloignait. Je n'avais même pas pu lui dire quoi que ce soit. Quand Slughorn nous relâcha j''étais un scout à pétard prêt à exploser. Une fois dans le couloir je rejoignis James et Remus et dit ;

- Je n'ai jamais eu un cours aussi long !

- Pour nous ça a été et Kiara est plutôt douée aussi. Déclara James avec un expression de compassion. Kiara passa devant nous rapidement en serrant son livre de potion contre elle et disparu de nouveau dans l'escalier. Pourquoi était-elle si pressée alors qu'on n'avait aucun cours après ?

- Elle aurait pu prendre ma place quand même. Depuis quand Slughorn sépare ses élèves ?

- Depuis que ça fait presque sept ans maintenant qu'il supporte ton comportement avec James et Remus, et encore maintenant Peter n'est plus là.

- Ouais, il n'a jamais été doué en potion. Reprit Remus. On remontait les escaliers tous les quatre et une fois au rez de chaussé je pris la direction de la tour, James et Remus m'emboitait le pas quand la voix de Lily retenti :

- Ou Est-ce que tu vas James ? On devait aller à la bibliothèque.

Je regardais mon meilleur ami qui me souris et retourna vers Miss Parfaite. Après un regard sombre je repris mon ascension. A cette heure de la matinée il n'y avait pas âme qui vive dans la salle commune. On s'installa sur la table sortant nos manuels. Nous y étions depuis presque trois quart d'heure, devant nos devoir de métamorphose. Remus fixait sa pelote de laine désespéré et je lisais à nouveaux les instructions.

- Je ne comprends pas pourquoi ça ne marche pas. Tu fais tout parfaitement dans les moindres détails.

- Si c'était le cas je devrais y arriver. Quelque chose cloche dans ma façon de faire.

Le portrait de la grosse dame coulissa et laissa passer Kiara. Elle nous jeta un regard avant de poser son sac à dos au sol et de passer devant nous pour aller vers l'entrée de la chambre des filles. J'aperçus les pas de boue sur son passage. Comment Est-ce qu'elle pouvait avoir été en contact avec de la boue. On n'avait pas de cours en extérieur et il n'avait pas plus depuis plusieurs jours.

- Sirius ? Tu m'écoutes quand je te parle ?

- Désoler Remus, j'étais préoccupé par autre chose, qu'est-ce que tu disais ?

- Le cour de métamorphe est dans moins d'une heure le professeur McGonagall va me tuer. Je n'aurais pas dû t'écouter. C'est la dernière fois que je fais mes devoirs à la dernière minute.

-Ne rejette pas la faute sur moi. Tu es plus doué que moi en métamorphose, tu devrais y arriver plus facilement que moi à la base. Mais on va y arriver. Si on le fait plusieurs fois on va bien finir par trouver ce qui ne vas pas.

Remus soupira et regarda par la fenêtre. Je suivis son regard et posait une main sur son épaule.

- C'est à la fin de la semaine, tu es stressé. Écoute ce n'est pas comme si tu le faisais mal. McGonagall t'expliquera pourquoi tu n'y arrive pas et sinon il nous reste moins d'une heure pour continuer d'essayer.

Je ne me rappelle plus le nombre de fois où je vis Remus tenter le sort. J'avais tellement lu les consignes que je n''avais même plus besoin du livre et que je les récitais mots à mots à Remus quand il me le demander. J'avais dû refaire le sort une dizaine de fois devant Remus qui décortiquait tous mes gestes et semblait toujours trouver une solution qui échouait.

C'était surement la millième fois que j'entendais Remus lancer le sort qui se solda par un échec.

Il posa sa tête contre la table désespérée. J'essayais de trouver quelque chose pour le réconforter quand une voix féminine intervient.

- Ton flux de magie est irrégulier ce qui fait échouer ton sort.

Miss France était remontée, douchée, ses cheveux blonds était encore humide et elle les tressait en marchant vers son sac. Elle y sorti sa baguette. Je trouvais ce geste étrange. Qui laissait sa baguette dans son sac à la vue de tout kleptomane qui passait. La mienne quittait rarement ma robe et quand c'était le cas elle était toujours à porter de main, même dans le monde des moldus. Elle s'approcha ensuite de la table et tendis sa main tenant sa baguette vers Remus.

- Pose ta main sur la mienne.

D'abord méfiant, mon ami obéit et sa main se posa contre la sienne. Elle lança le sort. La pelote se transforma en un petit lapin blanc et reprit sa forme initiale après qu'elle ait lancer le contre sort. Remus regardait sa main ébahit et elle rangea sa baguette avant de dire :

- Ton débit d'énergie est fort au départ mais diminue en intensité vers la fin de ton sort. Alors que celui de Sirius reste constant du début à la fin avec la même intensité. C'est pour ça que son sort réussi et que le tient échoue.

Je la regardais surpris et fronçais les sourcils en disant :

- Comment tu peux savoir ça ? Tu étais loin et je n'ai jamais entendu que quelqu'un pouvait voir les flux magiques sans baguette.

Elle parut contrariée par la question car elle répondit d'un ton plus froid et brusque.

- On nous l'apprend en première année à BeauxBatôn. A tout à l'heure Remus.

Elle se dirigea vers son sac déchiré et après un réparo il redevient comme neuf et elle le remit sur son épaule. Elle allait lancer un recuro sur le sol quand Remus demanda :

- Qu'est ce qui c'est passer avec ton sac ?

De nouveau cette expression contrite et elle reprit avec ce faux sourire que j'utilisais si souvent :

- J'ai essayé un nouveau sort et il a ricocher sur mon sac.

Vraiment ? Alors pourquoi elle ne l'avait pas réparé avant.

- Bon, je dois y aller le professeur McGonagall voulait me voir avant le début des cours.

Elle disparut par le passage et Remus lança le sort qu'il réussit. Il eut une légère exclamation de joie et je ne pus m'empêcher de sourire à mon tour.

Alors que l'on finissait de ranger Remus reprit :

- C'est bizarre, son histoire de sac et tu as vu la boue qu'elle avait sur elle.

- Ou est-ce que tu veux en venir Remus ? Demandais-je en fermant mon sac.

- Je penses juste que peut être qu'elle s'est fait attaquer avant d'arriver ici. Peut-être que quelqu'un la harcèle. On devrait la surveiller.

- Ne cherche pas des problèmes ou il n'y en a pas. On va être en retard si on ne part pas tout de suite.


Texte publié par lolaxx08, 26 mai 2022 à 17h15
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « Première semaine » Tome 1, Chapitre 2
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2182 histoires publiées
961 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Matthew_O'well
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés