Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Une nuit agitée » Tome 1, Chapitre 1

Une nuit agitée (1)

Cette nuit-là, Amélie passa son temps à se retourner dans tous les sens. Impossible de trouver le sommeil. Elle avait beau compter les moutons, rien ne fonctionnait et cela commençait à devenir agaçant. Elle voulait dormir à tout prix, surtout qu'un contrôle en physique-chimie l'attendait demain à 8 heures au lycée et cela la stressait énormément. Que faire ? Elle avait tellement envie de dormir qu'elle se serait bien frappée avec un rouleau à pâtisserie pour pouvoir rejoindre les bras de Morphée dans les prochaines secondes ! Elle décida de se forcer à dormir de nouveau, mais rien n'y fait, le sommeil ne vint toujours pas. Elle prit alors la décision de se lever et d'aller boire un verre d'eau dans la cuisine pour se désaltérer un peu. Dans la précipitation, elle avait oublié ses pantoufles, ce qui lui sembla très désagréable. Le carrelage était tellement froid ! Ses pieds étaient complètement gelés ! En plus de ça, tout était sombre dans la maison et on ne voyait pas grand-chose. Amélie se cogna donc dans tous les meubles et se retrouva même par terre, après avoir glissé sur le tapis du salon. Mais quelle bécasse ! Il aurait été tellement plus intelligent d'allumer la lumière ! Voilà la remarque qu'elle se fit. Après quelques galères, elle accéda enfin à la cuisine. Elle alluma la lumière, ouvrit l'armoire pour se prendre un verre et y versa de l'eau. Elle le but d'un coup sec puis le reposa sur la table de la cuisine. Elle s'apprêtait à regagner sa chambre lorsqu'elle constata que la porte de la cave était ouverte. Voilà qui est bien curieux se dit-elle. Les parents exigeaient toujours qu'elle soit scrupuleusement fermée afin d'éviter de tomber par mégarde. En effet, la cave était assez dangereuse et il fallait faire très attention si on voulait y aller. Derrière la porte, on pouvait voir un très vieil escalier en bois, sans aucune rampe pour se tenir ni sans aucun éclairage. Cela donnait l'impression qu'on allait tout droit dans l'antre de Satan. C'est ce que se disait Amélie depuis qu'elle était toute petite. Elle décida donc de fermer soigneusement la porte. Une fois cela fait, elle se dirigea vers sa chambre, mais soudainement, la porte de la cave se rouvrit et fit un bruit strident. Amélie s'arrêta et recula de quelques pas. Elle referma à nouveau la porte en n'oubliant pas cette fois de bien fermer le taquet. Une fois fait, elle se dirigea vers sa chambre en ayant la satisfaction d'avoir bien tout fermé. Un bruit strident la fit sursauter une nouvelle fois. Encore cette foutue porte ! Cette fois-ci, ce n'était pas possible, il y avait vraiment un problème ! La jeune fille ne comprenait pas, elle avait pourtant bien mis le taquet. Oh et puis zut, mille fois zut! Elle se dit que ça venait certainement de la serrure et que ses parents verraient ça demain. Après tout, ce n'était pas son problème. Après ça, elle serait bien partie enfin se coucher si elle n'avait pas sentie un étrange vent glacial venant du sous-sol. C'est étrange…. mais d'où peut bien venir ce vent? Qu'importe se dit-elle. Elle se dirigea vers sa chambre et se mit sous sa couette, bien au chaud, et finit par enfin trouver le sommeil.


Texte publié par Mylenium, 10 mai 2022 à 03h11
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Une nuit agitée » Tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2109 histoires publiées
937 membres inscrits
Notre membre le plus récent est ChoiceorDestiny
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés