Pourquoi vous inscrire ?
«
»
saison 3, Chapitre 9 « Le chalet de Barry White » saison 3, Chapitre 9

Le chalet de Barry White

J’avais encore les yeux perdus dans les boules à neige sur le présentoir quand Erwan me cogna du coude.

— Ramène-toi Melvil, après t’auras plus rien pour toi !

Deux minutes plus tôt tout le monde avait entendu Nora devant une étagère appeler Karima, qui avait de son côté prévenu Myriam et Latifa, qu’avaient suivi de près Michaël, Jamel et Paola. N’était alors plus resté personne dans les rayons ; chacun à la queue-leu-leu avait sorti ses douze francs pour acheter le mini-chalet en espèce de bois-carton peint, et qui devait être le seul truc achetable du magasin de souvenirs.

En m’installant dans le car près de Samir, je lui demandai si ça allait, je l’avais à peine entendu depuis la matinée. On avait passé les étoiles à l’aube, en moins de deux heures chrono un moniteur inconnu avait expédié tout le monde sur une piste verte minus au fin fond de la station, quatre ou cinq portes à passer en chasse-neige et hop c’était plié, tiens prends ton étoile, ton flocon, ton pompon des neiges, oui oui tout le monde a gagné, allez groupe suivant merci. A croire qu’ils s’étaient passés le mot entre moniteurs du coin, y’a un troupeau de monchus archinuls, trouves y un pentu pour leur médaille que ça rempeaute tantôt les parigots. Et Samir avait même pas demandé du rab d’étoiles, genre une pour sa grand-mère et une autre pour le gardien de l’immeuble, en voyant le sachet plein en repartant du pied de la piste.

Il avait posé son chalet comme les autres sur la petite tablette devant lui, je scrutai le mien en me demandant si ça pourrait coller avec ma base lunaire légo. Un entrepôt pour fusée savoyarde qui transporterait de l’emmental et des bonnets, j’en étais à mettre tout ça en place dans ma tête quand Samir poussa un long bâillement.

— Je suis mort moi, tu crois ce soir c’est obligé la boum ?

— De quoi d’y aller ? Bah je crois pas, mais y a le spectacle avant je sais pas trop.

En lisant mon poème au propre Samir avait finalement abandonné l’idée d’un passage sur scène, c’est trop les troubadours ton truc Lomert laisse tomber il m’avait fait en reposant ses lunettes de ski dans un soupir. A la limite un Barry White il avait retenté en parcourant à nouveau les strophes, ouais genre Barry White chante Noël. Puis au bout d’un moment il m’avait rendu la feuille, il avait une autre idée, un truc classe selon lui, fallait juste qu’il réfléchisse.

Pour ma part c’était tout vu, Kristina je lui filerai le lendemain au moment de monter dans le car, d’ici là ils auraient enfin terminé leur chasse aux fantômes avec Graillet on pourrait passer aux trucs importants.

Je la cherchai du regard un moment sur les places devant, ne distinguai que deux rangées de tablettes avec des chalets souvenirs posés dessus. Seule la place de Stéphanie Lemaitre dépareillait avec les autres, elle avait dû en acheter presqu’une dizaine de son côté, en plus d’une pelletée de boules à neige, une ou deux peluches et même un chamois sur un socle en bois, un truc affreux qui dépassait de son sac, je me demandai ce qui lui avait pris de prendre ça.

Après je me rappelai qu’elle avait eu de l’argent de poche à ne plus savoir qu’en faire, sa famille entière s’était certainement cotisée pour qu’elle rapporte du fromage du coin ou du chocolat suisse. Mais comme on n’avait pas pu acheter de fromage et que la Suisse on avait fait une croix dessus parce que le chauffeur du car avait encore gueulé, elle avait dû paniquer à l’idée de ne pas pouvoir claquer toute sa thune pour finalement miser tout sur la seule boutique du bled.

— Au fait t’as ramené tes feutres Lomert ? bâilla de nouveau Samir, le nez sur son chalet souvenir en bois.

En le voyant faire tourner le truc entre ses mains, je crus comprendre qu’il y aurait bientôt un changement de look là-dedans. Style chalet funky, pourquoi pas, et connaissant Samir je le verrais même ajouter un Barry White en pâte à modeler derrière une fenêtre. Sûr que ça cartonnerait à la cité, il pourrait l’exposer à la maison de quartier, tout le monde voudrait le voir.

En tout cas ça l’occuperait un peu d’ici demain, et ça me laisserait le temps de me préparer. Ça arriverait super vite, mais je serais fin prêt.


Texte publié par CyrMot, 1er décembre 2022 à 16h56
© tous droits réservés.
«
»
saison 3, Chapitre 9 « Le chalet de Barry White » saison 3, Chapitre 9
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2453 histoires publiées
1082 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Amecaïl
LeConteur.fr 2013-2023 © Tous droits réservés