Pourquoi vous inscrire ?
Faucheuse Facétieuse | Writober 2021
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 12 « Jour 12 - Île pas si déserte » Tome 1, Chapitre 12

A mes chers professeurs,

Merci de m’avoir dégoûtée à jamais de Robinson Crusoé.

Appréciez l’hérésie maintenant.

C’est votre faute.

I regret nothing.

Jour 12 - Île pas si déserte

S’il devait être honnête avec lui-même, Robinson Crusoé s’emmerdait. Profondément. Il avait trait sa chèvre, prié Dieu, chassé un petit cochon pour le dîner et maintenant il n’y avait plus rien à faire à part attendre et regarder l’océan. C’était long. C’était chiant. C’était toujours la même chose. Il soupira.

Il attrapa un caillou qui traînait et mâchouilla dessus comme un chien errant. Il en était réduit à ça, lui, un jeune homme de bonne famille ! Une de ses dents émit un grincement sinistre et se brisa aussi sec. C’était la troisième cette semaine. Ca faisait chier. Il soupira.

Il reposa le caillou et fixa de nouveau l’horizon. Rien. Toujours rien. A part ce bâteau qui voguait dans le lointain. Il soupira.

— Attends, quoi ?! Un bateau ?!

Robinson sauta sur ses jambes et dans une danse erratique, agita ses mains, ses pieds et même le squelette de Vendredi, qu’il avait mangé après son troisième naufrage. Le navire ne réagit pas au premier abord. Robinson pensa qu’il devait être trop loin pour le voir. C’était l’histoire de sa vie. Troisième naufrage, troisième bateau idiot, troisième déception. Il soupira.

Il se laissa retomber dans le sable, déprimé. A quoi bon ? Comme disait son père, jamais deux sans trois. Le quatrième serait le bon, autant abandonner celui-ci. Il balança une noix de coco dans l’eau, puis réfléchit et retourna la chercher. Lorsqu’il releva les yeux, il lui sembla que le navire se rapprochait. Ou il était en train de perdre la tête. Il soupira.

Mais non, plus les secondes avançaient, plus le bateau grossissait. Son coeur battit plus fort ! Enfin on le repérait, enfin on venait le chercher ! Ils en avaient pris du temps. Alors qu’il levait le poing pour insulter les matelots, il commença à se demander s’il n’y avait pas quelque chose qui clochait. Le bateau continuait de progresser à vive allure, droit vers… Droit vers lui. Il regarda autour de lui, il n’y avait nulle part où aller sur le petit lopin de terre. Il ouvrit les bras en grand. Il soupira.

L’immense navire s’écrasa sur la plage, emportant sur son passage le sable, les arbres, le squelette de Vendredi et le pauvre Robinson Crusoé, qui mourut écrabouillé. Son âme, au-dessus de son corps sans vie, soupira.


Texte publié par Myfanwi, 12 octobre 2021 à 22h59
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 12 « Jour 12 - Île pas si déserte » Tome 1, Chapitre 12
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2162 histoires publiées
954 membres inscrits
Notre membre le plus récent est lucienm
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés