Pourquoi vous inscrire ?
Rune 2 - À la recherche des croquettes légendaires
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 6 Tome 1, Chapitre 6

– Tu te fous de moi ? On va cambrioler ça ?

Les yeux rivés sur un immense manoir conçu sur six étages, Rune se demandait dans quelle galère elle s’était encore fourrée. Depuis leur arrivée sur la planète Tori, elle n’avait de cesse de pousser Yuki à retourner à Avracham, oublier toute cette histoire. Mais elle ne voulait rien entendre ! Son amie désirait son manga, et elle ferait tout pour y parvenir !

Surplombant une petite ville, la bâtisse dominait une colline. Le portail d’un beau bleu brillant luisait à la lumière de la géante blanche. Sa lumière faisait briller la petite ville qui encerclait cette demeure. À n’en pas douté, cet homme désirait se faire remarquer.

– Oh que oui ! murmura Yuki d’un air malsain. On va attendre la nuit et s’occuper de son cas !

– Mais…

Rune n’eut pas le temps d’interférer qu’elle avait déjà rebroussé chemin jusqu’au centre-ville.

– T’as les plans ? Quelque chose ? demanda Rune en slalomant entre les passants.

– On va avoir ce qu’il nous faut ici !

Rune leva les yeux lorsque son amie s’arrêta net. Elles se trouvèrent devant un manga café portant le nom de ce mécréant. Une fois à l’intérieur, elles découvrirent une ambiance complètement différente que le calme de cette campagne. Une musique rock Néo-Japonaise passait dans les haut-parleurs, avec en complément des écrans dévoilant des génériques des dessins animés.

Les deux jeunes femmes s’installèrent au bar et commandèrent un verre. Le menu, fait comme une bande dessinée, proposait des boissons rappelant les mangas les plus connus en ce moment. Rune se laissa guider par Yuki, lui faisant confiance au vu de son art culinaire.

Une fois servi, Yuki en profita pour solliciter le barman. Vêtu comme un personnage d’anime, il portait un costume trois-pièces magnifique et séduisant.

– Dîtes moi mon brave, Raymond Dorothée est-il dans son magnifique manoir ?

– Oh oui ! répondit l’homme avec enthousiaste. Il est rentré il y a quelques heures d’une vente aux enchères. Il nous a montré son bijou de collection ! Un magnifique manga introuvable aujourd’hui.

– Vous m’en direz tant… grinça Yuki.

Rune ricana. Elle devait reconnaitre que son amie avait une réelle passion pour les mangas. Elle l’avait encore en travers de la gorge de s’être fait dérober son achat sous ses yeux.

– Vous savez s’il est possible de voir sa magnifique collection ? demanda Yuki.

– Certainement ! Pour sa victoire, il prévoit une soirée spéciale ! Tenez !

Yuki reçut un prospectus proposant de venir à une grande fête pour célébrer sa collection complète du manga Bleach.

– Génial ! s’extasia Yuki. On pourra voir le livre de près ?

– Bien sûr ! Il le montre en général sur un joli coussin rouge. Toujours sur un piédestal au milieu de la pièce.

– Nous irons ce soir, n’est-ce pas Rune ?

Elle arqua un sourcil.

– J’ai tellement hâte… soupira-t-elle.

Le barman retourna à son travail. Yuki se tourna vers Rune, un large sourire aux lèvres.

– La chance nous sourit ! On y va un peu avant la fête et on lui fait croire que nous sommes de grandes fans. Il nous propose de visiter sa demeure, il nous montre le manga, on le vole et on se tire !

Rune croisa les bras.

– T’es sûre que ça va marcher ?

Au final, elle n’avait aucun plan tangible. Tout allait se faire avec le plus grand des hasards. De toute manière, quelle autre option avait-elle ? Yuki n’allait pas l’écouter, autant l’aider dans son entreprise.

– Évidemment ! Tu vas voir, on va assurer !

– Ok, Ça me va.

Yuki applaudit, des étoiles dans les yeux.

– T’es géniale Rune, merci !

Rune lui fit un léger sourire. Elle s’était toujours juré de ne jamais se mettre dans des situations dangereuses si cela n’en valait pas la peine. Il y a encore quelques mois, elle aurait trouvé cette mission complètement stupide, mais pas cette fois. Elle désirait réellement aider son amie, quoi qu’il en coûte. Un changement qu’elle avait dû mal à comprendre.

– Bon, pour augmenter nos chances… chuchota Yuki.

Elle fit signe au barman.

– Excusez-moi, quel est le manga préféré de ce cher Raymond ?

Il écarquilla les yeux de surprise.

– Vous ne savez pas ?

Il fit une pause, puis montra une grande affiche accrochée au mur. Il y avait sept jeunes femmes en tenus d’une couleur fluorescente. Bleue, rouge, vert, elles portaient des jupes et des débardeurs en forme de cœur. Chacun possédait une arme, un bâton avec une étoile, un arc, un pistolet au canon en forme de cœur… Néanmoins, elles avaient les yeux rouges et la peau très blanche.

– Magical Undead Girl ! signala le barman. Le manga de magical girl du moment. Il est extrêmement fan !

– Super, merci ! répondit Yuki.

Yuki se tourna vers Rune et lui fit un clin d’œil. Elle avait un mauvais pressentiment sur les intentions de son amie. Elles quittèrent le bar à la hâte et déambulèrent dans les rues de la ville.

– Où est-ce qu’on va ? demanda Rune.

– Dans un magasin spécial !

Elle fronça les sourcils, scrutant chaque bâtiment de part et d’autre de l’allée. Des restaurants, des boutiques diverses et variées, rien d’extraordinaire. Alors où l’emmenait-elle. Les passants discutaient tous de la fête de ce soir. Des affiches l’annonçaient comme la plus grande soirée que la ville n’avait jamais connue.

Yuki s’arrêta devant un gigantesque magasin sur quatre étages, au mur peint de rouge. Sur le panneau en forme d’étoile était écrit : Le Monde du Cosplay. Rune commença à comprendre ses intentions.

– Tu plaisantes j’espère ?

– Amène-toi, poussa Yuki en lui prenant la main.

Des milliers de costumes, de perruques, de maquillages, et tout un tas d’outils ornaient l’intérieur. Des clients de tout âge choisissaient des costumes de leur plus grand héros dans l’espoir de leur ressembler. Et évidemment, le coin des magical undead girl occupait tout le dernier étage.

Yuki chercha les perruques et les costumes de deux d’entre elles pour s’habiller. Elle tendit l’ensemble à Rune.

– Aucune chance, je ne mets pas ça !

– Roh aller ! Faut se maquiller après.

– J’ai une tête à me maquiller ? se plaignit Rune.

– Oui !

Yuki la poussa jusqu’à une cabine d’essayage. Une fois toutes les deux à l’intérieur, Yuki l’aida à enfiler la fameuse jupe et le débardeur en forme de cœur. Elle lui enfila la perruque puis l’aida à se maquiller. Une peau plus blanche, des cicatrices en forme de croix autour de la tête, et hop, elle ressemblait comme deux goutes d’eau à l’une des héroïnes de ce manga. Rune se sentait vraiment débile dans cet accoutrement, mais puisque cela ferait plaisir à Yuki, elle se contenta de soupirer d’agacement.

– Tiens ton bâton du pouvoir !

Rune resta pantoise devant l’objet bleu avec les extrémités en forme d’étoile.

– Tu sais où tu peux te le mettre ? s’énerva Rune.

Yuki lui mit de force dans la main.

– Voilà ! Agite-le, pour voir ?

Rune roula des yeux puis elle mit ses vêtements dans un sac. Yuki fit de même, mais avec beaucoup plus d’entrain. Lorsqu’elle sortit, elle portait l’ensemble rose et le pistolet magique de l’une des héroïnes. Elle tourna sur elle-même, puis prit la position du personnage.

– Alors ? J’ai l’air de quoi ?

Rune croisa les bras.

– D’une folle.

Yuki balaya sa remarque d’un geste de la main.

– Tu n’y connais rien ! Aller vient, on va se présenter à ce brave Raymond.

– Comme ça ?

– Oh oui. Il va tellement aimer !

Rune soupira.

Les deux jeunes femmes retournèrent jusqu’au manoir, alors que la naine blanche se couchait à l’horizon. La soirée approchait, et elles devaient voler ce tome avant la tombée de la nuit.

Une fois au portail, Yuki sonna à l’interphone.

– Attend, interpella Rune. Je dois jouer quoi comme rôle ? Faire la fille mignonne et un peu bêta ?

Yuki secoua la tête.

– Non, t’en fais pas. Je t’ai déguisé en la undead girl qui fait toujours la gueule et qui râle. Tu peux rester toi-même.

– Quoi ? s’étonna Rune. Mais je ne suis pas…

– Chut !

Le garde à l’entrée répondit par l’interphone.

– Qui est là ?

– Bonjour ! s’extasia Yuki. Nous venons voir le meilleur collectionneur de manga de la planète !

– Revenez à la fête de ce soir.

– Oh je suis sûr qu’il aimerait voir deux charmantes Magical Undead Girl en chair et en os… dit-elle avec un sourire enjôleur.

– Je vous dit que…

– Laissez-les entrer, que diable ! Mes fans ont le droit de voir le grand Dorothée !

Le garde soupira puis ouvrit le portail. Yuki les remercia d’un clin d’œil, puis les deux femmes remontèrent l’allée. Le jardin était impeccablement taillé, avec des sculptures de buisson en forme de personnage d’animées. Cet homme était vraiment un fan de manga.

Lorsqu’elles approchèrent de la grande porte de ce manoir immense, elle s’ouvrit sur deux gardes vêtus de kimonos. Ils les firent entrer dans le hall immense qui prenait deux étages.

Raymond descendit l’escalier du fond qui menait à la mezzanine. Toujours avec sa grande cape de héros. Il salua les deux femmes et les scruta de haut en bas. Captivé par leur vêtement si fidèle aux héroïnes, il écarta les bras en signe de bienvenue.

– Eh bien, eh bien ! Je n’avais jamais vu des cosplays aussi bien réussis ! Comment vous appelez-vous mesdames ?

– Oh, mais vous savez qui nous sommes non ? Nous sommes vos héroïnes préférées !

Un large sourire s’étira sur son visage.

– C’est vrai ! Où avais-je la tête ? Alors, que venez-vous faire ici mesdames ?

Yuki lui tourna autour en agitant son arme.

– Eh bien, j’aimerais tellement voir votre collection, monsieur Dorothée… Et peut-être même en privée ensuite ? susurra-t-elle à son oreille.

Un frisson parcourut son échine. Il rougit, puis acquiesça d’un hochement de tête.

– Bien sûr ! Suivez-moi !

Rune et Yuki lui emboitèrent le pas, alors qu’il passait par un couloir sur la droite. Alors qu’il traversait un corridor, il dévoila chaque pièce d’un geste de la main en expliquant de quel animé était tiré chacune des décorations. Yuki se pâmait d’admiration devant ces décorations provenant directement de ses dessins animés préférés.

– J’ai toujours rêvé de faire des pièces comme ça chez moi ! dit-elle.

Raymond ricana.

– C’est pour cela que nous construisons des étages chaque année. Je n’ai pas assez de pièces pour mon œuvre…

Rune se demandait combien d’argent avait-il dépensé dans cette entreprise complètement dingue. Mais elle était loin de se douter de ce qui se trouvait derrière une immense porte en fer. Raymond virevolta vers elle.

– Attention… Laissez-vous transporter par la magie des mangas…

Il se retourna et ouvrit les battants. Ainsi, dans une grande exclamation, les deux jeunes femmes découvrirent une bibliothèque absolument immense sur six étages. Des rangées d’étagères gardaient des millions d’ouvrages de manga divers et variés. Même si elle n’était pas une grande collectionneuse, Rune trouvait cela impressionnant. Quant à Yuki, elle avait des étoiles dans les yeux. Elle dansait au milieu des rangées, courant d’une série à une autre, n'en revenant pas qu’il possédait des perles rares.

– Je n’en reviens pas ! Vous avez aussi les Bleach !

Yuki compta chaque volume. Elle lui fit une mine triste lorsqu’elle ne trouva pas le dernier volume. Raymond se mit à rire.

– Oh mais ne vous en faites pas, je l’ai acheté aujourd’hui ! Une pauvre folle voulait m’affronter de portefeuille à portefeuille.

Il hoqueta.

– Comme si elle avait la moindre chance !

Rune sourit. Elle croisa les bras, amusée de voir son amie se contenir de lui coller son poing en pleine figure. Elle prit sur elle et lui sourit.

– C’est normal ! surenchérit-elle. Pour qui se prend-t-elle ? ricana-t-elle.

Elle s’approcha de Raymond à pas feutrés.

– Dîtes…

Il tendit l’oreille vers elle.

– Oui ?

– Je peux le voir ? demanda-t-elle d’une voix aguicheuse.

Le collectionneur hésita quelques instants. Yuki lui tourna autour en utilisant de ses charmes, puis lui reposa la question en lui susurrant à l’oreille. Un frisson parcourut l’échine de Raymond et il accepta avec plaisir. Il leur fit signe de le suivre jusqu’à un piédestal au milieu de la pièce.

Le livre reposait sur un socle en argent. Il brillait de mille feux avec les rayons de la géante blanche qui traversait les grandes fenêtres. Yuki s’en approcha, des étoiles dans les yeux. Elle tendit les mains pour le toucher, mais Raymond lui interdit d’une voix forte.

– On ne touche qu’avec les yeux !

Yuki se tourna vers lui.

– Oh… S’il vous plait. Au moins le dernier chapitre ?

Raymond soupira. Il n’osait pas laisser une inconnue toucher sa trouvaille. Rune se rapprocha, prête à voler l’ouvrage.

– Et si vous alliez discuter dans un petit salon entre nous ? proposa Rune. Moi je vais admirer cette collection !

Yuki prit Raymond par le bras et l’emmena vers la sortie. Il s’offusqua de laisser Rune, mais son amie le charmait encore. Il l’amena dans un salon jouxté à la bibliothèque, fait exprès pour se détendre avec un bon livre.

Rune se retrouva seul devant le piédestal. Elle le scruta avec attention, à la recherche du moindre système de sécurité, mais elle n’y dénicha absolument rien. Cet homme était donc aussi sûr de lui ? Elle tendit la main au-dessus du livre.

Rien ne se passa.

Elle haussa les épaules, puis prit l’ouvrage d’un geste vif.

Aucune alarme.

Elle le cacha dans son sac, puis elle alla vers l’entrée. Yuki l’y attendait déjà.

– Et Raymond ? demanda Rune.

– Je crois qu’il dort.

Rune fronça les sourcils.

– Un petit comprimé dans son verre, chuchota-t-elle.

Rune sourit. Vraiment ? Elle avait tout prévu. Elles quittèrent les lieux d’un pas assurant. Les gardes les observèrent de loin. L’un d’eux alla à leur rencontre.

– Où est Raymond ?

– On l’a tellement fatigué qu’il s’est endormi, plaisanta Yuki.

Le garde soupira.

– Comme toujours…

Un mensonge qui passa crème. Les deux amies retournèrent à leur vaisseau pour quitter la planète rapidement, avant qu’ils ne se rendent compte du vol.

Installée dans le cockpit, Yuki savourait sa victoire. Elle tenait le manga dans ses mains, tel un trophée. Rune était contente de la voir aussi heureuse. Maintenant, elles retournèrent sur Avracham en passant la nuit dans le vaisseau.


Texte publié par Seiki, 27 août 2021 à 12h01
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 6 Tome 1, Chapitre 6
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1832 histoires publiées
836 membres inscrits
Notre membre le plus récent est BELLA. B
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés