Pourquoi vous inscrire ?
Rune 2 - À la recherche des croquettes légendaires
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 5 Tome 1, Chapitre 5

La soirée fut des plus arrosée. Au petit matin, Rune sentit un pivert lui marteler la tête. Ce fut encore pire avec la guitare électrique qui hurlait à travers sa maison. Elle se leva en geignant, puis alla gronder Rody pour lui demander de faire moins de bruit. Malgré qu’il lui dise « oui oui », elle savait très bien qu’il repartirait de plus belle une fois parti de sa chambre.

Rune se prit un jus de mangue pour le petit déjeuner et s’installa sur sa terrasse. À peine installée que Rody se mit à faire de la batterie. Elle soupira, mais se détendit dans ce cadre calme et serein. Un léger vent soufflait les palmiers, tandis que des oiseaux virevoltaient à travers le ciel.

Elle se demandait ce qu’elle allait faire. Baignade ? Restaurant ? Avec son dernier salaire, elle pouvait se permettre de flâner toute la journée. Elle aimerait bien faire un tour sur Terre voire son amie Saya. Depuis l’attaque aux cookies des Cure-Dent, les mafias avaient perdu énormément de terrain.

Ils avaient perdu toutes les preuves qui leur permettaient un contrôle absolu sur la mairie. Sans compter tous les politiciens pourris jusqu’à l’os qui s’étaient rendus aux autorités après avoir avoué leur culpabilité à l’antenne.

La ville de Last changeait petit à petit, à cause d’un simple biscuit aux pépites de chocolats. C’était incroyable, mais cela pouvait la rendre meilleure qu’avant. Une belle avancée ! Peut-être que la population pourrait jouir d’une vie meilleure, contrairement à Rune lorsqu’elle y habitait encore.

La sonnette de sa maison l’arracha de ses pensées. C’était sûrement Chloé pour l’emmerder encore une fois. Elle se leva et alla ouvrir. Mais ce ne fut pas Chloé qu’elle trouva sur le pas de sa porte, mais Yuki. Fraiche et dispo. La jeune Néo-Japonaise aux yeux en amande la salua d’un geste de la main avant d’entrer. Elles s’assirent sur la terrasse et Rune lui apporta de quoi boire.

– Qu’est-ce que tu viens faire ici de si bon matin ? demanda Rune, perplexe.

– De si bon matin ? Mais il est déjà presque 11h tu sais ?

– Déjà ?

Elle ne savait pas qu’elle avait dormi aussi longtemps. La matinée était déjà quasiment finie…

– Tu serais disponible aujourd’hui ? demanda Yuki en la fixant de ses pupilles d’émeraude.

Rune but une gorgée de son jus.

– Pour quoi faire ?

– Je dois me rendre à Goloth, la grande station spatiale où se trouvent de nombreuses enchères. Il y a le tome 74 de Bleach à vendre ! Il me le faut absolument !

Rune esquissa une grimace.

– Quoi ? C’est quoi ?

– Un manga de Tite Kubo ! Tu ne connais pas ? C’est le dernier tome de la série ! Il est sorti en 2017 !

– Si vieux ? Mais… C’était il y a 700 ans !

– Oui ! Et j’ai réussi à les retrouver ! Il me manque le dernier… Il me le faut !

Rune ricana.

– Pourquoi tu te moques ? s’exclama Yuki.

– Pour rien. Je ne savais pas que c’était une telle passion pour toi.

Yuki s’amusa de sa remarque.

– C’est parce que tu n’as pas vu ma collection. Alors, tu veux bien venir me tenir compagnie ?

Rune prit une profonde inspiration. Cela pourrait être un bon divertissement.

– D’accord ! Pourquoi pas. On prend mon vaisseau ?

– Ça marche !

Rody arriva à cet instant de sa démarche boitant.

– Nous partons ?

Les deux amies se tournèrent vers le robot. Il tenait sa guitare dans une main et des baguettes dans l’autre.

– Toi, tu restes ici, prévint Rune. Ne t’en fais pas, nous ne partons pas pour longtemps.

– Oh…

Il avait l’air déçu, mais finalement, il leva le pouce en signe d’approbation.

– Pas de soucis, j’ai à faire ici. Pouvez-vous me prendre des vinyles si vous en trouvez ?

– C’est des antiquités Rody… soupira Rune. Mais je vais regarder si j’en trouve, dit-elle pour lui faire plaisir.

– Merci dame Rune !

Il s’en alla pour reprendre sa musique. Rune se rendit dans sa chambre pour enfiler un pantalon et un débardeur, puis elles partirent en vaisseau jusqu’à la station spatiale Goloth.

Rune n’avait jamais vu autant de monde. Une fois sorties des hangars, Rune et Yuki se retrouvèrent dans le cœur de la station. Des écrans géants montraient les prochaines ventes ainsi que les salles correspondantes. On trouvait de tout, des voitures et des vaisseaux de collections, des boites de conserve vieille de centaines d’années, des objets de luxes, des vêtements en tout genre…

Rune et Yuki se frayèrent un chemin au milieu de la foule pour chercher ce fameux livre. Les yeux en l’air, elles scrutèrent chaque écran avec attention. Yuki lui en montra un du doigt. Elle devait aller en salle 203. Grâce à un plan trouvé en chemin, elles prirent un ascenseur et plusieurs couloirs jusqu’à leur destination.

La précédente vente n’était pas encore terminée. Rune eut la surprise de voir une paire de chaussures high tech !

– Qui dit mieux pour cette paire de chaussures qui vous emmènera d’elle-même où vous voulez ? Nous en sommes à dix millions de crédit !

Alors que de nouveaux panneaux se levaient pour augmenter les enchères, les chaussures se mirent à marcher d’elles-mêmes, tournant en rond sur scène. Plusieurs hommes en costume coururent après pour les arrêter, mais personne n’arrivait à la vitesse de cette paire de bottes ! Rien ne semblait pouvoir les arrêter. Heureusement, un coup d’impulsion électromagnétique et elles s’arrêtèrent brutalement.

– Euh…

Le présentateur ne savait plus où se mettre. Il tenta de faire un sourire au public rester sur sa faim, alors que les premiers clients quittèrent les lieux suite à ce fiasco.

– Attendez ! Elles sont hyper cool et fonctionnent toujours ! tenta-t-il vainement.

La salle se vida rapidement, laissant place à la prochaine vente. Le dernier tome du manga Bleach ! Folle d’enthousiasme, Yuki s’installa au premier rang avec Rune. Elle tapota des pieds et regarda partout autour d’elle. Fort heureusement, il n’y avait que peu de monde intéressé par cet ouvrage.

Néanmoins, elle remarque une personne qui pourrait lui causer du tort. Raymond Dorothée. Il se pavanait avec sa chemise rouge et sa longue cape mauve. Son pantalon rose brillait avec toutes ces paillettes. Lorsqu’il sourit, les diamants incrustés dans ses dents brillèrent de mille feux. Il salua la foule qui n’avait absolument rien à faire de lui et il s’installa au premier rang, à l’opposé des deux pirates.

Il était entouré de ses gardes du corps. Collectionneur de manga, il achetait absolument tout pour sa bibliothèque gigantesque. De ce fait, ses soldats possédaient des coupes de cheveux tenant avec des kilos de gèle pour imiter les personnages les plus célèbres.

– Il ne me le volera pas ! s’énerva Yuki.

Rune la dévisagea. Elle ne comprenait pas pourquoi elle faisait tout ça pour une bande dessinée. Les clients finirent de s’installer, ce qui lança les enchères par le commissaire-priseur. Il installa la BD petit format sur un pupitre, soigneusement protéger dans une sphère transparente. Réputée indestructible, il fallait taper un code pour les ouvrir.

Yuki se frotta les mains. Rune croisa les jambes et soupira. Elle se cala dans le fond de son fauteuil de cuir, et attendit que cette mascarade se termine. Évidemment, les premiers fans enchérirent comme ils pouvaient. Yuki ne montra pas de suite ce qu’elle pouvait mettre, mais elle leva la main pour proposer quelques crédits supplémentaires après trois personnes.

Le livre, dont le coût d’origine était d’environ dix crédits, était déjà monté dans une centaine. Rune trouvait ça aberrant, mais elle laissa son ami s’amuser à lever la main dans l’espoir d’être la dernière.

Après dix minutes endiablées, le livre arriva à la barre symbolique des mille crédits. Beaucoup moins de personnes proposaient une somme supérieure. Seuls Yuki et Raymond continuaient d’augmenter le prix. Ils luttaient de tout leur porte-monnaie !

– 4 milles ! proposa Yuki en se levant.

Rune écarquilla les yeux. Elle fit signe à son amie de se calmer en lui agrippant le bras.

– Hé, Yuki. Ce n’est qu’un livre, tu sais ? chuchota-t-elle.

Yuki repoussa son bras.

– Ne me dis pas comment dépenser mon fric !

– Euh… Ok…

Rune se rembrunit et la laissa continuer de s’énerver dans ce combat.

– 10 milles ! surenchérit Raymond.

– 12 ! lança Yuki.

– 25 !

– 29 !

– 35 !

– quarante douze !

Tout le monde la dévisagea.

– Ceci n’est pas un nombre, jeune femme ! s’emporta le commissaire-priseur.

– Alors 50 milles !

Rune bougeait la tête entre Raymond et Yuki, inquiète du montant final de la transaction. Yuki allait se ruiner pour un livre ?

Raymond se leva à son tour. Il lui jeta un regard empli de dédain.

– Un million !

Un gros « hoo » s’empara de la salle. Rune espérait que son amie laisse tomber. Il fallait être raisonnable, contrairement à ce fou furieux. Yuki leva les mains en signe de reddition et se rassit. Le commissaire-priseur compta jusqu’à trois, et tendit le doigt vers Raymond.

– Adjugé pour le monsieur !

Il salua tout le monde, alors qu’il se faisait siffler. Yuki appela un serveur et prit une coupe de champagne. Elle le tendit au vainqueur pour le féliciter.

– Bravo, dit-elle avec une pointe d’amertume. Tu es fort… Ou plutôt riche.

– Eh ouais, ma belle. Si tu veux, je peux te montrer ma collection. En priver…

– Je n’en ferais rien, je vous laisse boire le champagne de la victoire.

Il ricana et but cul sec le verre.

Raymond lui rendit le verre vide avant de récupérer son livre dans un sachet en un plastique synthétique ultra résistant. Il s’en alla paisiblement, n’oubliant pas de montrer qu’il était fier de lui.

Rune se leva et posa une main amicale sur l’épaule de son amie.

– Ne t’en fais pas, ce n’était qu’une bande dessinée.

– C’est pas fini !

Rune la dévisagea, surprise.

– Je lui ai fait avaler un traceur GPS. Prépare-toi, on va le cambrioler !


Texte publié par Seiki, 21 août 2021 à 10h59
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 5 Tome 1, Chapitre 5
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1832 histoires publiées
836 membres inscrits
Notre membre le plus récent est BELLA. B
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés