Pourquoi vous inscrire ?
Rune 2 - À la recherche des croquettes légendaires
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 4 Tome 1, Chapitre 4

Dès le retour sur Avracham, le groupe s’empressa de faire son rapport à la grande cheffe Ornella. Mère de Bardy, elle attendait dans la tour, en compagnie d’autres membres des anciens. Assise sur la plus grande chaise, elle scruta avec fierté son fils revenir glorieux de sa mission. Le maître de Zaz, Zaterios, dévisagea son élève avec inquiétude. Lors de leur dernière mission, il avait ramené un sabre brisé qui lui avait coûté de nombreuses insultes.

Ils contèrent leurs exploits avant d’être congédiés par Ornella. Rune et Rody rentrèrent chez eux après les félicitations de leur chef. Le robot demanda à Rune de ranger son nouveau tourne-disque dans sa chambre pendant qu’il déchargeait leurs affaires.

Pour la première fois, Rune découvrit la pièce personnelle de son compagnon. Des guitares électriques et acoustiques décoraient les murs. Quelques amplis s’empilaient dans le coin, tandis que des fils trainaient un peu partout. Une grande bibliothèque gardait toute sa discographie. Même si l’heure était à la dématérialisation, Rody continuait de récupérer les vestiges anciens de la musique : CD et vinyles.

Le module pour son sommeil se trouvait dans un autre coin. Ici, il pouvait s’éteindre pendant un temps pour recharger ses batteries. Rune posa l’appareil sur un meuble libre puis quitta les lieux pour aller prendre un verre sur sa terrasse.

Une petite bière en main, elle profita du soleil d’Avracham. Un vent frais circulait, faisant remuer les palmiers qui l’entouraient. Les oiseaux virevoltaient autour d’elle, tandis qu’elle buvait une lampée de ce délicieux breuvage d’orge et de houblon.

L’après-midi, Rune enfila un bikini bleu ciel avant de se jeter dans l’océan. L’eau était toujours aussi chaude sur cette planète. Elle prenait un plaisir fou à se laisser bercer par les vagues, tandis qu’elle repensait à leur mission. Elle se demandait déjà qu’elle allait être la prochaine.

Elle se sentait de plus en plus à son aise avec cette équipe. Leur surprise d’anniversaire l’avait vraiment laissée abasourdie. Elle devait absolument trouver leur date de naissance pour préparer des cadeaux à tout le monde. Elle n’était pas habituée à le faire, comment s’y prendre ? Qu’est-ce qu’ils aimaient ? Allaient-ils aimer ce qu’elle offre ?

Elle nagea sous l’eau. Elle tenta de libérer son esprit toutes ces questions qui la taraudaient. Après quelques brasses, elle remonta à la surface et se dirigea vers le sable. De loin, elle vit Chloé en maillot de bain sexy, en train de faire bronzette dans sa chaise longue à l’ombre d’un palmier.

Toujours là pour l’emmerder un peu !

– Qu’est-ce que tu fais dans MA chaise ? se plaignit Rune.

– Je profite de notre journée de repos. Tu n’aurais pas une bière ?

– Va te l’acheter.

Chloé fit la moue. Rune croisa les bras.

– Tu peux me laisser ma place ?

– Tu n’as qu’à aller te chercher une chaise ! railla-t-elle. Moi aussi, j’ai du répondant !

Rune soupira, mais pourtant, elle alla en chercher une deuxième. Avant, elle aurait chassé Chloé d’un coup de pied au cul, mais pas cette fois. Commençait-elle à aimer sa compagnie ?

Rune s’installa à ses côtés, silencieuse. Elle plongea son regard dans l’horizon bleu de cette île magnifique. Les oiseaux virevoltaient au-dessus de la plage, tandis que le soleil faisait bronzer sa peau blanche. Les deux jeunes femmes restèrent sans rien dire, contemplant ce spectacle d’une rare beauté.

– Il y a une fête ce soir, lui dit finalement Chloé. Tu vas venir ?

Comment refuser ? De toute façon, il n’y avait que très peu de soirées calmes sur cette planète. Même si Rune préférait rester dans son coin, il fallait dire que les fêtes pouvaient être très divertissantes. Encore une chose qui avait beaucoup changé chez elle. Elle n’en revenait toujours pas d’avoir fait autant de chemin en si peu de temps. Était-ce grâce à ses nouveaux compagnons ?

– Ça marche ! C’est quel genre cette fois ?

Chloé arqua un sourire.

– Je te laisse la surprise. Je passerai te chercher ce soir.

Elle se leva d’un bond et lui fit un clin d’œil. Rune se demanda si elle n’avait pas eu tort d’accepter l’invitation aussi rapidement. Qu’importe, elle allait encore découvrir une fête débile digne des pirates d’Avracham !

Pour le moment, elle se détendit au soleil jusqu’au soir. Une fois chez elle, le vacarme de la guitare électrique résonnait dans la maison. Elle n’osa pas déranger Rody s’amuser dans sa chambre. Elle se contenta d’enfiler un débardeur et un mini short. Elle s’installa dans son canapé pour regarder la télé, en attendant la venue de Chloé.

Son groupe passait aux informations pour le sauvetage du port. Elle était contente d’avoir pu rendre service à la population. Et encore plus d’avoir reçu un paiement digne d’une grosse mission ! Elle pouvait en vivre quelques mois sans repartir en quête.

La sonnette retentit. Rune ouvrit à Chloé. Celle-ci la tira par le bras et l’emmena jusqu’au centre-ville avec le sourire. Rune se demandait toujours ce qu’elle allait découvrir comme fête cette fois-ci.

En arrivant, elle découvrit des plateformes de styles diverses tout le long de la rivière. Des banderoles annonçant le début de la course dans les prochaines heures trônaient de part et d’autre des pontons. Chloé l’emmena jusqu’au point de départ, où attendait Ornella, la célèbre cheffe d’Avracham. Et la mère de Bardy par la même occasion !

Les mains sur les hanches, elle regardait les deux jeunes femmes d’un sourire sadique. Toujours vêtue de sa longue robe noire aux motifs de tête de mort rouge, elle croisa les bras à leur arriver.

– Bonsoir, Rune. Je ne m’attendais pas à te voir ici pour participer à la célèbre course à trois jambes.

Rune arqua un sourcil.

– À quoi ?

Chloé mit son bras autour de ses épaules et se rapprocha d’elle.

– On va tout déchirer !

Avant même qu’elle ne comprenne ses intentions, Rune sentit un arceau métallique serrer sa cuisse conte celle de Chloé. Elle se débattit, mais impossible de l’enlever. Derrière elle, Bardy riait à gorge déployée alors qu’il mettait le deuxième au niveau de leur cheville.

– Et voilà ! dit-il, content de lui.

Rune tenta de les tirer, mais impossible de les enlever. Elle fusilla Chloé du regard.

– C’est quoi ce bordel ?

– Je nous ai inscrits !

– Quoi ? s’emporta Rune en hurlant.

– Maintenant, on doit franchir la ligne d’arrivée si tu veux te débarrasser de moi !

Rune ouvrit la bouche pour protester, mais elle fut coupée par Ornella qui appela tous les participants à se mettre sur la ligne de départ. Chloé obligea Rune à la suivre, même si elle était réticente.

– Arrête tes conneries ! se plaignit Rune. Je ne vais pas te suivre dans ce concours à la con !

– Il y a plein de cadeaux surprises à gagner !

– J’en veux pas !

– Arrête de râler, on va réussir !

– Mais…

Alors qu’elle allait lui crier dessus, le reste de ses compagnons l’encouragèrent sur une table. La bière à la main, Zaz, Yuki et Bardy applaudissaient et lançaient des encouragements à tout va. Plus le choix, Rune devait terminer cette épreuve pour se débarrasser de cette ceinture métallique.

Les concurrents s’alignèrent les uns à côté des autres. Ils étaient six duos au total. Rune ne voyait pas la ligne d’arrivée d’ici, mais elle commença à analyser les obstacles qui se dressaient devant elles.

Une pile de caisses en escaliers, le tout sur des plateformes flottantes en bois. Rien de plus terrible alors qu’elles sont liées au niveau des cuisses. Ornella leva un pistolet vers les cieux, tandis qu’elle demanda si tout le monde se sentait prêt.

– À vos marques… dit-elle.

Chloé ricana. Son regard ardent montrait toute sa détermination à gagner cette compétition. Rune allait faire de son mieux pour réussir, elle ne voulait pas décevoir son amie. Elle hoqueta de surprise alors qu’elle n’aurait jamais pensé de cette façon il y a quelque temps.

Un coup de feu retentit dans Avracham.

– Partez ! hurla-t-elle.

Rune et Chloé s’élancèrent au bout du ponton. Première chose à faire : sauter de la planche. Rune n’arrivait pas à se mouvoir correctement de cette façon, elle n’était pas du tout en phase avec sa partenaire. Au bout de la planche, elles sautèrent et s’écrasèrent en contrebas, tandis que les autres arrivaient à rouler sur eux-mêmes pour continuer.

– Faut qu’on se coordonne Rune ! se plaignit Chloé.

– Ouais ! Merci, j’avais deviné !

Elles se relevèrent avec peine et coururent vers les caisses. Rune n’arrivait pas à monter sans l’aide de sa jambe. Chloé l’aida en lui poussant les fesses.

– N’en profite pas ! grogna Rune.

– Comment pourrais-je ? Je ne peux pas m’empêcher de poser mes mains sur ton cul magnifique !

– Chloé, je…

– Allez, il faut qu’on gagne Rune ! Tu ne peux pas faire un effort ?

Rune roula des yeux et soupira.

– Laisse moi te guider, expliqua Chloé. Suis mes mouvements.

Rune obtempéra et laissa Chloé diriger. En la suivant, elles montèrent plus facilement jusqu’au sommet pour prendre la tyrolienne jusqu’à la prochaine plateforme : une grande piscine de boule à traverser. Cette fois, elles accélérèrent et rattrapèrent les autres concurrents jusqu’à la traverser de sac de sable. Disposés aléatoirement, ils obligeaient les compétiteurs à les pousser pour se frayer un chemin jusqu’au bout.

– Tu me fais confiance ? cria Chloé.

Rune la scruta avec curiosité.

– Non !

– Cool !

Chloé poussa Rune brutalement sur le côté. Elle chancela et se laissa tomber avec elle. Son amie l’attrapa pour rouler sur le sol, alors qu’un duo s’approchait d’eux. Ils ne purent éviter cette surprenante action venant de leur adversaire. Ils se prirent les pieds dans leur dos et tombèrent au sol, jusqu’à glisser dans l’eau.

Et d’une élimination !

Rune se releva en trombe avec Chloé, puis elles reprirent leur chemin. Rune n’en revenait pas de la détermination de sa coéquipière. Elle ricanait, contente de sa technique. La foule en délire les acclamait. Bardy et les autres les suivaient de près en leur hurlant des encouragements. Rune ne put s’empêcher un sourire s’étirer sur le visage.

Elles continuèrent de plus belle vers la ligne d’arrivée. Rune scruta les alentours, cherchant à éjecter d’autres concurrents. Juste à sa gauche, un duo de choc avançait rapidement. Devant eux, l’obstacle approchait à son terme. Dans quelques mètres, ils devaient sauter pour attraper des cordes et se hisser de l’une à l’autre.

– Et moi, tu me fais confiance ? demanda Rune.

– Bien sûr !

– Tant mieux !

Au lieu de sauter sur la corde qui se trouvait face à eux, Rune la poussa à dévier de leur chemin. Ils attrapèrent la ficelle de ce duo, qui tomba à l’eau en les maudissant d’une forte voix. Fière d’elle, Rune se mit à rire avant de passer d’une corde à l’autre. Ils n’étaient plus que quatre en jeu.

Rune banda les muscles de ses bras, utilisant toutes ses forces pour accélérer le mouvement. Chloé l’aidait comme elle pouvait, tout en observant les autres. Elles approchèrent de la prochaine épreuve rapidement. Les bras de Rune tremblaient. Elle garda une respiration rythmée alors que l’étape la plus difficile arrivait.

Une immense planche fixée par un seul et unique pilier en son centre. Chaque poids la faisait basculer. Rune et Chloé sautèrent les premières dessus, la faisant pencher. Elles se hâtèrent jusqu’au milieu pour reprendre l’équilibre.

Un cri résonna derrière elles. Une équipe venait de se prendre la plateforme en pleine figure et de tomber dans l’eau. Les trois autres étaient encore. Mais il y avait un dernier saut avant la ligne d’arrivée. Le plus difficile.

Rune et Chloé s’élancèrent à la hâte, tout comme le reste des concurrents. L’un d’eux glissa et tomba avant de rouler vers l’avant. Malheureusement pour Rune et Chloé, cela accélérait le basculement de la planche. Si elle était trop basse, jamais elle ne pourrait sauter sur la ligne d’arrivée.

Elles foncèrent encore plus vite, manquant de tomber à cause des liens qui enserraient leurs jambes. Elles bondirent ensemble de toutes leurs forces. Ce fut dans un cri de rage qu’elles atterrirent sur la dernière planche en même temps qu’une équipe.

La rage de la victoire poussa Rune à sauter en avant avec Chloé. Elles tendirent les mains pour franchir la ligne. N’ayant rien vu venir, les seconds regardèrent les deux femmes gagner la compétition en s’écrasant lamentablement par terre, le souffle coupé.

Rune et Chloé, allongées par terre, tentèrent de reprendre leur respiration. Chloé hurla leur victoire, tandis que le reste de leurs amis vinrent les soulever et les acclamer dans des applaudissements frénétiques. Tout le monde dansa et chanta, tandis qu’on les ramenait vers la place des fêtes pour manger avec les autres.


Texte publié par Seiki, 13 août 2021 à 10h55
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 4 Tome 1, Chapitre 4
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1832 histoires publiées
836 membres inscrits
Notre membre le plus récent est BELLA. B
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés