Pourquoi vous inscrire ?
Rune - Opération cookies infernaux !
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 30 Tome 1, Chapitre 30

En arrivant au deuxième étage, Rune et Rody durent jouer de leurs armes. L’endroit était gardé par un tas d’hommes de Raptel. Vêtus de vêtement déchiré, avec leur cure-dent sur leur crâne chauve, ils tiraient dans tous les sens pour tenter d’arrêter les envahisseurs. Mais le duo iconique n’avait pas fini de leur en faire baver.

Rody jouait de ses canons, détruisant tout ce qui trouvait à sa portée, tandis que Rune se cachait derrière son corps de métal, le fusil d’assaut pointé sur ses ennemis. Cette formation, qu’ils utilisaient régulièrement, leur promettait une victoire absolue. Rien ne pouvait les arrêter dans leur quête de dénicher Raptel Cure-Dent. Ils semblaient invincibles dans cette position. Les hommes de Raptel tombaient comme des mouches, tandis que certains sautaient par la fenêtre dans l’espoir d’échapper au massacre.

Alors qu’ils s’avançaient avec précaution, un homme fit irruption dans le couloir. Son crâne chauve semblait rempli de Cure-Dent. Il s’agissait donc d’un haut gradé. Des fusils à canon scié dans les mains, il s’avançait d’un pas serein vers le duo. Vêtu de vêtements verts tachés de rouge à certains endroits, il les fusillait d’un air mauvais. Une grosse moustache s’emparait de son visage marqué par l’âge. Il se plaça face à eux et dégaina ses deux armes.

– Je suis le général Guaka Mole ! Le bras droit de Raptel ! Invincible ! Personne ne m’a jamais vaincu depuis des ann…

Il ne put terminer sa phrase. Une balle traversa la vitre et se ficha dans son crâne. Il s’écroula au sol sous le regard perplexe de Rune et Rody. Ils restèrent en silence devant cette scène aussi pittoresque qu’impressionnante.

– Tu crois qu’il pique autant que cette délicieuse préparation culinaire mexicaine ? demanda Rody.

Rune le dévisagea.

– Depuis quand tu sais cuisiner ?

– De rien ! s’exclama Yuki à travers le communicateur. Je vous en ferais du Guacamole, je suis une pro pour ça.

– J’en veux ! continua Chloé. Oh attendez, y’a des fuyards par là.

Rune entendit son rire sadique. Autant dire que les hommes de Raptel devaient en prendre plein la tronche. Elle fixa Rody, puis ils haussèrent les épaules. Autant poursuivre leur ascension vers Zaz avant qu’il ne soit débordé par le nombre d’ennemis. Ils empruntèrent l’escalier et se rendirent au prochain niveau. .

Rune écarquilla les yeux. Le prochain couloir, qui accueillait un grand réfectoire sur la droite, et une cuisine de l’autre côté, était maintenant recouvert de sang. Zaz restait en plein milieu, son sabre en main, debout entre les cadavres découpés en morceau. Rune essaya de ne pas marcher sur les viscères qui trainaient, tandis que Rody explorait les lieux.

Zaz se retourna. Son casque sur la tête, il salua les deux jeunes femmes.

– Yo ! Vous allez bien ?

– Euh… Ouais. Toi aussi, apparemment, déclara Rune en observant son massacre.

– Je leur avais pourtant dit qu’ils n’avaient aucune chance…

Alors qu’il s’avançait vers elle, la porte de l’escalier au fond du couloir s’ouvrit à la volée, vomissant un flot d’ennemis armés jusqu’aux dents. Rune et Rody se remirent en position, prêt à se battre. Zaz retourna au combat, tranchant chacune de ses personnes avec minutie.

Il paradait comme un danseur. Il évita chacun des coups dans de beaux mouvements gracieux. Il tournoyait autour d’eux, sans qu’ils devinent ses mouvements. Rune entendait leur cri de douleur, tandis qu’elle protégeait son ami des attaques par-derrière. Néanmoins, l’un d’eux, bien plus costaud que les autres, arriva à le frapper en pleine tête.

Chancelant, Zaz recula de quelques pas en pestant. Ce dernier, armé d’un marteau géant, fit valser son arme et le toucha sur son casque. Zaz percuta les grandes baies vitrées, traversant le verre et s’étalant dans la cuisine. Rune se précipita vers lui, laissant Rody s’occuper des soldats qui continuaient d’arriver.

– Ça va ?

Zaz se redressa, quelques muscles douloureux.

– Ouais, t’en f… Ah !

Il hurla et se cacha les yeux.

– Quoi ? s’exclama Rune. Qu’est-ce qui t’arrive ?

Zaz se mit à pleurer brutalement. Il retira son casque et se laissa tomber par terre, le corps tremblant. Il enfouit sa tête dans ses bras. Rune, ne comprenant pas ce qui se passait, prit son visage entre les mains et la regarder dans les yeux. Lorsqu’il découvrit le sang qui jonchait le sol, il tomba dans les pommes.

Rune appuya sur son oreillette, essayant d’entendre ce qu’il se passait malgré les tirs de Rody qui faisait explorer tout ce qui se trouvait devant lui.

– Zaz a un problème ! hurla Rune. Quelqu’un pourrait venir l’aider !

– Qu’est-ce qui lui arrive à ce con ? demanda Bardy.

– Il s’est brutalement évanoui !

– Ah putain ! Son casque est pété ?

Rune trouva l’objet en question avec une immense fissure.

– Oui, pourquoi ?

Il entendit un long soupir de Bardy.

– Yuki, t’es pas loin ?

– Je monte !

– Occupe-toi de lui.

– Mais bordel, coupa Rune. Qu’est-ce qu’il a ?

– Il est hématophobe, révéla Bardy.

Rune écarquilla les yeux. Comment une personne capable de découper ses ennemis de cette manière, et répandre du sang dans tout le couloir, pouvait avoir peur du sang ?

– Tu te fous de ma gueule ?

– Non. Son casque permet de censurer le sang. Ça lui fait des jets de paillette à la place.

– Non, mais sérieux… souffla Rune.

Elle se releva, alors qu’elle n’entendait plus rien dans le couloir. Rody arriva, les canons de ses armes fumaient encore.

– Je n’ai plus de munition, dame Rune.

– Ravie de l’entendre… On a que des merdes !

La porte de l’étage s’ouvrit et Yuki arriva en courant. Vêtue d’un pantalon en jean et d’un débardeur noir, avec une belle veste en cuir rouge par-dessus, elle portait un énorme fusil sniper dans le dos. Elle rejoignit Zaz à la hâte. Elle lui ouvrit la bouche pour lui donner un comprimé.

– Vas-y Rune, dit-elle. Je m’occupe de lui.

Elle acquiesça d’un hochement de tête. Elle lui sourit, contente de la voir.

– Merci d’être venue, lui dit Rune.

– C’est normal, nous sommes collègues non ?

Honteuse, Rune détourna le regard.

– Arrête de te morfondre. Tu nous expliqueras tout plus tard. On sait très bien qu’il y a une raison à ton geste, mais la prochaine fois, n’oublie pas que nous sommes là pour t’aider. D’accord ?

Rune se sentit bien mieux après ce qu’elle venait de lui dire. Elle la remercia du fond du cœur, puis s’apprêta à partir. En se levant, Rune aperçut un ennemi descendre les escaliers du fond. Rody n’ayant plus de munition, rien ne pouvait l’empêcher de les attaquer.

– On a de la compagnie, signala Rune. Rody, reste avec Zaz.

Yuki la suivit jusque dans le couloir, prête à en découdre.

– T’as autre chose qu’un sniper ? demanda Rune.

– Oh oui ! dit-elle en sortant deux pistolets de gros calibres.

Torse nue, l’homme qui leur faisait face sortit une machette en forme de broche, souvent utilisé pour les barbecues. Rune se demandait s’ils possédaient toute la panoplie. En tout cas, il ne ferait pas long face à leurs armes à feu.

Yuki, dans un sourire victorieux, tira avec ses deux armes. Ses balles s’écrasèrent sur une paroi d’énergie à quelques millimètres de son corps, provoquant des ondulations d’un beau bleu ciel. Elle eut la surprise de découvrir qu’un bouclier personnel protégeait cet homme. Aucun projectile ne réussit à le transpercer. Rune connaissait cette technologie, régulièrement utilisé pour les troupes d’élite dans l’armée. Elle protégeait à la perfection contre les armes à distance, sauf s’il s’agissait de puissants obus. Néanmoins, il restait possible de se battre à main nue contre ça, le bouclier n’empêchant pas les coups de faible vitesse de le traverser.

L’homme se craqua la nuque. Il avait un bouc bien pointu sur son visage carré recouvert de cicatrices. Il toisa les deux jeunes femmes, puis fit tournoyer sa fourche.

– Je suis le colonel Pistache ! Je suis celui qui va mettre fin à votre ascension !

Rune fixa Yuki.

– Ils sont tarés, déclara-t-elle.

– J’allais le dire, avoua Yuki. Ils sont tous comme ça ?

– Oui…

De souvenir, cet homme faisait déjà parti du gang quand Rune en était prisonnière. Il s’occupait des assassinats et autres sales besognes. Il s’élança soudainement sur les deux intrus dans un cri de guerre. Elles l’évitèrent, alors qu’il tenta de les transpercer de son arme. Rune lui assena un coup de pied derrière le genou qui le fit flancher, puis Yuki le cogna plusieurs fois au visage. Elles reculèrent pour voir les dégâts, mais il se releva comme si de rien n’était, avec un petit filet de sang sur la lèvre inférieure.

Il sourit.

– À moi !

Il bondit brusquement sur Yuki. Il lui attrapa la gorge et la souleva. Il la jeta à travers une autre vitre et elle s’écrasa dans la cuisine, dans des râles d’agonis. Rune sauta au cou de Pistache et l’étrangla. Il tourna sur lui-même, essayant de se libérer de son emprise. Il recula brusquement et l’écrasa contre le mur, mais Rune restait fermement accrochée à sa nuque.

– Yuki ! cria-t-elle.

Elle vit son amie se relever lentement, des entailles sur le visage. Elle secoua la tête, encore sonnée.

– J’arrive, ma grande. Laisse-moi… Oh !

– Quoi ?

– T’as vu ça ! Il faisait des tacos ! Punaise ils mettent de supers ingrédients dedans !

– Bordel, Yuki ! Ce n’est pas le moment !

Pistache agrippa le col de Rune.

– Merde !

En se baissant, il banda les épais muscles de son bras pour soulever Rune et la faire passer par-dessus sa tête. Son dos s’écrasa par terre d’une telle violence, qu’elle se contorsionna une fois au sol. Elle se tordit de douleur, alors que son adversaire se pencha au-dessus d’elle.

– Alors toi… maugréa-t-il.

Rune écarquilla les yeux. Il lui attrapa le tee-shirt noir qu’elle portait et la souleva des deux mains. Il la fracassa de nouveau sur le métal, lui arrachant un cri de douleur. Il allait lui écraser les côtes, mais elle roula sur elle-même pour éviter ses grosses bottes incrustées de clous.

Elle se redressa malgré la douleur lancinante de sa colonne, puis se mit en position de combat. La respiration haletante, elle chercha une idée pour mettre cet enfoiré hors-jeu.

– Yuki ! hurla-t-elle.

Mais son ami prenait une bouchée d’un tacos resté sur un plan de travail.

– Mais…

Pistache s’élança sur Rune. Elle resta concentrée, évitant de regarder Yuki qui n’allait vraisemblablement pas l’aider. Elle sortit une grenade et la jeta à ses pieds. Il s’attendait à une explosion, mais il était loin du compte. Lorsque la grenade explosa, une énergie indigo se répandit autour de lui. Il fut aspiré vers le haut, alors que l’antigravité faisait son effet. Surpris, il s’écrasa sur le plafond avec force.

Rune déposa délicatement, juste en dessous de lui, plusieurs explosifs. Ceux-ci s’activaient uniquement lorsque quelqu’un s’en approchait. Pistache écarquilla les yeux, et insulta Rune de tous les noms. Rune lui tira la langue et s’écarta alors que l’antigravité s’arrêta brutalement. Pistache vit la mort arriver lors de sa chute. Il ferma les yeux, tandis qu’une fois à terre, une puissante détonation extermina le couloir ainsi que le réfectoire, laissant un gros trou dans la paroi de la tour brochette.

Le souffle coupé, Rune s’assit par terre. Yuki arriva, la bouche pleine.

– Il est où l’autre ? demanda-t-elle en mâchant.

– Tu trouveras des morceaux quelque part par-là, désigna Rune.

– Oh ! Bon, je vais m’occuper de Zaz.

Rune secoua la tête. Cette équipe était vraiment dingue. Elle se releva après s’être reposée quelques minutes et se rendit à l’étage suivant pour dénicher Raptel. Elle ne savait pas combien il y en avait comme ça, mais elle en avait déjà marre. Elle ordonna à Rody de protéger Yuki, et elle s’élança toute seule à l’ascension de la tour brochette !


Texte publié par Seiki, 21 mai 2021 à 11h25
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 30 Tome 1, Chapitre 30
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1833 histoires publiées
837 membres inscrits
Notre membre le plus récent est panda54170
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés