Pourquoi vous inscrire ?
Rune - Opération cookies infernaux !
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 23 Tome 1, Chapitre 23

Une bonne journée s’annonçait sur l’île d’Avracham. Installée dans une chaise longue, Rune sirotait son cocktail à l’ombre d’un palmier dans son bikini argenté. Elle observait l’horizon dont les rayons de la naine jaune se reflétaient dans les eaux turquoise de la planète. Un spectacle de toute beauté.

Rody s’occupait à bâtir des pâtés de sable. Depuis son retour du garage de Chloé, il s’amusait avec son sceau et sa pelle. Elle préféra ne pas savoir ce qu’elle lui avait fait, mais au moins, il ne dansait plus dans son tutu rose. Néanmoins, en le voyant accroupi dans le sable à concevoir le plus grand château du monde, elle se demanda s’il n’était pas mieux avant…

Elle préféra ne pas y penser et se laissa bercer par le petit vent frais qui s’amusait à titiller sa chevelure d’émeraude, les yeux fermés. L’air vivifiant d’Avracham la revigorait, profitant du calme avant de repartir en mission.

– Yo !

Elle rouvrit les paupières et se tourna vers cette voix familière. L’équipe de Bardy vint la rejoindre avec une immense glacière et des chaises pliantes, mais cette fois, Rune semblait contente de les voir débarquer ainsi. Elle ne se plaignit pas et leur sourit, contente d’avoir de la compagnie.

Elle avait dû mal à se reconnaître. Elle avait beaucoup changé en quelques jours. Était-ce le fait d’appartenir à un groupe ? De se sentir accepté ? Son subconscient désirait sans doute que cela arrive bien plus tôt. Zaz, Chloé et Yuki s’installèrent autour d’elle, puis servirent les bières.

– On a des nouvelles sur Kalveo ? demanda Rune.

– Non, pas encore ! répondit Yuki. Ornella a demandé à tous ses contacts de le retrouver, alors on devrait en apprendre plus d’ici quelques jours. Ou heures. Ça dépend…

– Bientôt, quoi, termina Zaz.

– J’ai hâte ! s’exclama Chloé en tapant son poing dans sa paume. Je vais en faire une passoire avec mes drones !

Zaz se pencha vers Rune pour lui chuchoter à l’oreille.

– Faut surtout pas l’énerver…

– J’ai remarqué, signala Rune de la même façon.

– Qu’est-ce que vous dîtes sur moi, vous deux ! s’emporta Chloé.

Les intéressés se raclèrent la gorge et haussèrent les épaules.

– Rien, rien, mentit Zaz. Je disais que Rune était sexy dans son petit bikini.

Alors que Rune allait boire sa bière, elle manqua de s’étouffer. Elle toussa en se tapant la poitrine, puis le dévisagea.

– Quoi ? s’étonna-t-elle.

Zaz lui fit un large sourire, faisant exprès de s’installer pour montrer son beau torse musclé. Toujours la chemise ouverte, il portait un short de bain à fleurs.

– Ouais ! Pour la peine, je vais me baigner ! signala Zaz.

Chloé retira son mini short et son débardeur, dévoilant un maillot de bain aussi aguicheur que de la lingerie fine. Rune haussa les sourcils. Elle portait vraiment que ça ? La mécanicienne courut dans le sable jusqu’à se jeter dans l’eau dans un cri de joie.

– Attends ! J’arrive !

Zaz bondit de sa chaise, retira sa chemise et la jeta à la figure de Rune. Elle grogna en la retirant, mais l’épéiste galopait déjà pour rejoindre son amie. Rune entera le vêtement dans le sable dans un ricanement maléfique, puis se servit une autre bière. Yuki, dans son kimono léger, les regardait s’amuser.

– À ton avis, à quoi vont servir ces cookies ? demanda Rune.

Yuki prit un air songeur.

– Franchement, aucune idée. Ils servent à inhiber la violence des humains, je ne vois pas à quoi peuvent-ils servir…

– Quelle idée de faire ça avec un biscuit !

– Je suis d’accord.

– Mais…

– REGARDEZ DAME RUNE ! cria Rody.

Coupée dans sa discussion, Rune se tourna vers lui en le foudroyant du regard. Cet imbécile venait de construire une immense cathédrale de sable. Surprise, Rune devait reconnaître la beauté majestueuse du monument.

– Il est beau, n’est-ce pas ? questionna la machine.

Rune acquiesça d’un hochement de tête.

– Prenez-moi en photo avec ! imposa-t-il en sautillant.

Rune roula des yeux, mais récupéra son téléphone pour immortaliser ce moment. Content, Rody se mit à concevoir les jardins pour peaufiner sa sculpture.

– Depuis quand Rody fait l’enfant comme ça ? demanda Yuki, intriguée.

– Depuis qu’il est allé chez Chloé pour qu’elle lui retire le virus qui le faisait danser… déplora-t-elle.

– Faut pas le laisser seul avec elle, railla Yuki. Tu sais bien que Chloé adore jouer avec les logiciels qu’elle conçoit.

– Je vois ça, oui…

Alors que Rune terminait de boire sa canette, Chloé et Zaz les appelèrent pour venir les rejoindre. Yuki et Rune se jetèrent à l’eau avec eux, profitant de ce moment de paix pour s’amuser. Ce n’était pourtant pas dans les habitudes de Rune, mais elle se laissait aller, tandis qu’ils s’affrontaient dans un duel épique. Rune voulait sa revanche au même jeu que la dernière fois, sauf que cette fois-ci, Yuki la portait et Zaz soutenait Chloé. Cette fois, pas question de se faire avoir par un baiser. Rune réussit à faire tomber la mécanicienne et hurla de triomphe.

– Salut les enfants !

Surpris, ils virent Bardy les observer avec amusement. Il leur fit signe de le suivre jusqu’à leur petit coin de paradis, puis il servit les bières. Son air s’assombrit, installant un silence pesant entre les membres de l’équipe.

– On a découvert où se cachait Kalveo et son recruteur.

Tout le monde le scruta avec attention. Chloé souriait, contente d’enfin pouvoir prendre sa revanche.

– Il vit dans la dernière ville encore debout sur Terre : Last. Apparemment, il travaille pour un certain Raptel Cure-Dent.

Le nom frappa Rune de plein fouet. Kalveo œuvrait pour le compte de son ancien tortionnaire ? Mais pourquoi voulait-il des cookies qui inhibaient la violence ? Eux qui ne connaissaient que ça, ils attaquaient tous les clans pour prendre le dessus et devenir les maîtres incontestés de la planète.

– Donc, je vous propose de le retrouver et de le buter.

– Et comment ! s’exclama Chloé.

– Je vais lui faire sa fête, surenchérit Zaz. Il va payer pour mon sabre !

– Cette fois, mes tirs ne vont pas le rater, gronda Yuki. Je vais lui pulvériser les bijoux de famille à une centaine de mètres !

Tout le monde observa Rune, qui se contenta de murmurer. Ce nom ne lui rappelait rien de bon. Des frissons parcoururent son corps. Elle se mordillait les lèvres, alors qu’elle sentait son passé la rattraper encore une fois, mais elle ne voulait pas qu’il détruise tout ce qu’elle venait de construire.

– Nous partons demain, déclara Bardy. On ne va pas le laisser salir notre honneur !

Tout le monde éclata de joie. Rune restait dans son coin, l’esprit obnubilé par Raptel et tout ce qu’il lui avait fait subir. Les violences, les vols, l’assassinat de sa famille… Cela ravivait la flamme de sa haine. Cette colère voulait se déverser sur ce groupe de crétins.

Après cette annonce, tout le monde quitta les lieux pour se préparer à l’affrontement. Rune retourna dans sa maison et s’assit par terre, la tête plongée dans ses mains. Son enfance lui revint en tête, perpétrant des assassinats et des vols pour Raptel, tandis qu’il n’hésitait pas à la battre si elle ne menait pas à bien ses directives. Rien que d’y penser, elle serra les dents de rage.

Mais qu’est-ce qui l’en empêchait ? Quoi qu’il arrive, cet homme restait dans l’ombre de sa vie, tel un poison qui ruinait son corps et son esprit. Jamais elle ne pourrait passer à autre chose.

– Que se passe-t-il ? demanda Rody en arrivant près d’elle.

Elle releva la tête.

– Kalveo a été envoyé par Raptel.

– Oh !

Ils se fixèrent en silence. Rune savait très bien ce qu’il lui restait à faire, mais devait-elle impliquer son équipe ? Après tout, c’était à cause d’elle qu’ils s’étaient fait attaquer. Elle ne voulait pas risquer leurs vies, c’était son problème !

– Qu’est-ce que vous allez faire ?

La question de Rody la poussa à prendre une décision.

– On va lui faire la peau, déclara-t-elle avec détermination.

– Je préviens les autres ?

– Non !

Rune se rendit compte qu’elle venait de hausser le ton. Honteuse, elle détourna le regard. Elle aurait bien aimé les emmener, maintenant qu’elle s’attachait à eux, mais elle ne pouvait pas. Son passé pouvait les faire tuer, alors elle irait seule. Raptel allait gouter à sa vengeance !

– Non, dit-elle à voix basse. Prépare le vaisseau, on y va.

Rody acquiesça sans rien dire, puis il quitta les lieux à la hâte. Rune se releva, honteuse d’avoir pris la décision de ne pas en parler à Bardy. Il aurait pu l’aider, la soutenir, mais ils auraient tous été impliqués dans cette bataille. Elle ne voulait pas les voir mourir pour l’aider, elle, sans compter que Bardy possédait une belle petite famille. Impossible pour Rune de leur enlever ce père aimant.

Elle retourna dans sa chambre pour enfiler un pantalon ample et un débardeur, puis attacha une ceinture pleine de grenades. Elle vérifia son pistolet et le rangea dans son holster. Elle récupéra un sac rempli de chargeurs et de grenades, puis quitta l’habitation par la porte arrière. Triste, elle fixa le bâtiment les larmes aux yeux, avant de s’en éloigner.

Elle ne savait pas si elle reviendrait…


Texte publié par Seiki, 13 mai 2021 à 09h03
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 23 Tome 1, Chapitre 23
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1833 histoires publiées
837 membres inscrits
Notre membre le plus récent est panda54170
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés