Pourquoi vous inscrire ?
Rune - Opération cookies infernaux !
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 21 Tome 1, Chapitre 21

Installée dans son canapé, Yuki enchainait les épisodes de son animé préféré. Même si la politique de Neo-Japan laissait à désirer, il fallait avouer que les Néo-Japonais continuaient d’exceller dans la confection de mangas. Toujours à la pointe, il était possible d’en lire ou d’en regarder des dizaines de milliers sur le réseau intergalactique.

Yuki adorait ceux qui se passaient dans un monde de fantasy, avec des dragons et toutes sortes de créatures étranges. Avec de l’action et des combats impressionnants, rien ne pouvait lui donner autant satisfaction. Actuellement, elle admirait le terrible duel entre le héros et le méchant de l’histoire la plus consultée en ce moment. Le combat final dévoilait toutes les techniques accumulées par l’auteur et les animations derniers cris du studio. Yuki n’en décrochait pas !

Avec la pizza sur la table, elle se nourrissait exclusivement de ça et de chips, ainsi que de quelques bières. Ce n’était pas sain, mais cela lui redonnait le moral après cette mission foireuse.

Elle n’était pas forcément du genre à perdre tous ses moyens après une défaite, mais elle n’aimait pas voir une coéquipière aussi mal en point. Pourtant, ses tirs auraient dû toucher l’enfoiré de Kalveo, mais elle avait sous-estimé la robustesse de son bras cybernétique.

Quelqu’un sonna. Intriguée, Yuki ouvrit la porte et découvrit son meilleur ami, Jafor Yghis. Adossé sur le mur, un sourire charmeur se dessinait sur son visage fin. Toujours avec sa coupe brossée en arrière et rasée sur le côté, il avait laissé une barbe de trois jours pousser. Il se redressa et épousera sa veste ouverte sur son torse musclé, puis la salua.

– Yo Yuki ! Comment tu vas ?

Surprise de le voir ici, elle l’invita à entrer.

– Plutôt bien. Qu’est-ce que tu viens faire ici ? demanda-t-elle.

– J’ai appris pour…

Il détailla la maison de ses pupilles azurs, puis ricana.

– C’est toujours autant le bordel ici… railla-t-il.

– Tu peux faire le ménage, maintenant que tu es là.

– Non, merci. Je vais plutôt en profiter.

Jafor s’installa dans le canapé et prit une des bières pour en vider le contenu. Il jeta la cannette, sous le regard courroucé de la propriétaire.

– Bah quoi ? Tu fais pareil, non ?

– Mais c'est chez moi ! tonna-t-elle.

– Ouais bah tu ramasseras plus tard…

Elle écarquilla les yeux, puis récupéra son déchet et lui jeta en pleine face. Il l’éviter en se couchant sur le divan, alors que la canette s’écrasa sur le mur du fond. Yuki croisa les bras, des éclairs de rage dans les yeux, tandis qu’il se penchait pour voir la télé.

– Pwoah ! C’est le dernier épisode de la série, non ?

La question calma les nerfs de Yuki. Lui parler de manga lui faisait oublier tout le reste. Un stratagème que Jafor utilisait souvent pour s’amuser avec elle.

– Ouaip ! J’ai bientôt fini. Je vais pouvoir commencer un anime de mécha après.

– Et si tu venais avec moi au stand de tir ?

Yuki étudia la proposition. Elle voulait terminer le combat épique opposant le bien et le mal dans son dessin animé, mais abattre quelques cibles ne la dérangeait guère non plus…

– Si tu gagnes, je t’invite au restaut ! Si tu perds, tu dois faire à manger pour ma famille ce soir !

De la nourriture gratuite ? Yuki se frotta les mains, sûre de pouvoir l’obtenir. Elle accepta ce défi et ils quittèrent sa maison pour se rendre la jungle. En sortant, Yuki fut émerveillée par toutes les odeurs des restaurants alentour. Elle avait eu la bonne idée d’acheter l’habitation non loin de tous les établissements, au bord d’une rivière, ce qui lui permettait de savoir ce qu’ils préparaient à manger rien qu’en ouvrant ses fenêtres.

Elle huma les délicieux fumets qui se mélangeaient, titillant ses narines et son estomac. Si elle pouvait gagner ce duel, elle en profiterait pour se remplir la panse ! Elle n’allait pas faire semblant. Gonflée à bloc et débordante de motivation, elle se hâta jusqu’au bâtiment où l’on pouvait s’entrainer au tir.

Situé près de la montagne, il proposait plusieurs sortes d’armes et des niveaux tous aussi différents les uns que les autres. Il était même possible de s’affronter entre équipes dans une grande arène, ce que Bardy aimait faire avec sa troupe. Ils demandèrent au gérant de leur donner un couloir de jeu. Il leur expliqua où il devait s’affronter en duel, puis leur laissa le choix des armes.

Tous les deux snipers, Yuki et Jafor récupérèrent des fusils de précision et gravirent le mont jusqu’aux hauteurs. Le jeu commençait à un certain niveau, juste sous la cime des arbres, là où se trouvait un drapeau jaune. Le but était de toucher le plus de cibles avant l’autre.

– Je vais t’avoir ! plaisanta Jafor. Tu sais très bien que je suis plus rapide que toi.

– On va voir ça !

Yuki explora les environs de ses pupilles émeraudes. Les arbres s’étalaient devant elle, penchant sous le poids des immenses branches. Un vent virevoltait entre eux, caressant les feuillages de leur cîme. Elle ferma les yeux, se laissant fusionner avec son environnement pour être sûre de ne rater aucun tir. Elle rouvrit les paupières, en communion avec la nature, puis se mit en position.

Les détonations résonnèrent à travers la jungle. Les balles fusaient, traversant les feuilles et explosant l’écorce de la flore. Yuki s’attaqua aux cibles mouvantes, déplacées à l’aide de drones pour offrir plus difficulté aux tireurs. Grâce à cela, elle remporta bien plus de points que son adversaire, mais lui préférait la facilité. De ce fait, il gagnait des points plus rapidement, mais pas assez pour contrer Yuki qui continuait de les abattre avec facilité.

À la fin, elle fut surprise par l’écart de point entre eux. Elle se releva et dévisagea son meilleur ami d’un air moqueur.

– Bah alors ? Rester gardien de l’île ne t’a pas aidé ?

Jafor pesta.

– Punaise, depuis quand tu es devenue aussi forte toi ?

Quelques années auparavant, les scores étaient souvent inversés. Même si Yuki se défendait bien, elle restait toujours derrière lui, mais depuis qu’il avait une famille, Jafor ne voulait plus partir à l’aventure. Il s’occupait de ses enfants, sans pour autant devenir un poids pour Avracham. De ce fait, les anciens décidèrent de l’inclure parmi les sentinelles de l’île, un groupe d’élite qui la protégeait de toute invasion.

Jafor manquait terriblement d’entrainement, bien trop vouer à ses deux filles. Maintenant, Yuki pouvait le laisser à la traine derrière lors de leurs tirs, histoire de se venger des humiliations qu’elle subit lors de son arrivée.

– Je ne lambine pas moi, monsieur ! railla Yuki.

Jafor maugréa. Il était mauvais joueur et Yuki le savait très bien. C’était toujours marrant de s’en amuser.

– Moi non plus, qu’est-ce que tu crois ? M’en fiche, la prochaine fois, je vais te battre !

– J’attends de voir, ricana Yuki.

Ils retournèrent dans le petit quartier pourvu de nombreux restaurants, mais Yuki s’arrêta devant une grande affiche. Ce midi commençait le traditionnel concours du plus gros mangeur de burger ! De quoi rassasier son estomac grondant.

– Viens, on y va ! demanda Yuki avec des étoiles dans les yeux.

Jafor ne mangeait pas beaucoup, alors s’empiffrer pour gagner un prix ne l’attirait guère. Mais comme il avait perdu, il se devait d’accepter ! Il essaya de négocier un restaurant traditionnel en bord de plage, mais le premier prix du concours était une friteuse dernier cri, et une toque en forme d’ananas ! Yuki la voulait ! Elle irait parfaitement avec son tablier.

Elle s’inscrit avec quelques autres personnes, puis lorsque midi sonna, elle s’installa sur l’estrade avec les autres concurrents. Ils étaient cinq, côte à côte, avec des juges prêts à compter le nombre de hamburgers à l’ananas qu’ils allaient ingurgiter. Évidemment, il n’y avait pas de concours sans un public en extase, encourageant les participants de leur cri de joie. Une véritable euphorie s’empara de la place, tandis que Yuki vit son équipe à une table en train de lever les pouces vers elle. Yuki hocha la tête, contente de les voir la soutenir.

Lorsque les plateaux de burger arrivèrent, elle se demanda si elle ne relevait pas un défi un peu gros. Il y en avait une cinquantaine les uns sur les autres, dégageant une bonne odeur de viande grillée et d’ananas, tandis qu’ils avaient dix minutes devant eux pour les engloutir.

– Vous êtes prêt ? cria l’arbitre.

Yuki souffla, balança la tête sur les côtés pour la faire craquer et se tint prête à prendre le premier sandwich. L’arbitre siffla le début de la compétition, laissant un tonnerre de hurlement émaner de la foule. Yuki dévora chaque hamburger le plus rapidement possible, faisant une pause de temps en temps pour boire un peu d’eau.

Sa faim maintenant coupée, Yuki continuait de manger pour gagner cette toque ananas ! Ses concurrents ne plaisantaient pas. L’un d’eux était déjà le champion des précédentes années. Mais l’un d’eux s’arrêta, et mit sa main devant la bouche. Prêt à vomir, il se pencha au-dessus du sol en espérant que cela n’arrive pas sinon il serait automatiquement disqualifié. Il essaya de se retenir, mais non, il régurgita et fut escorté par le personnel de santé.

– P’tit joueur ! pensa Yuki.

Elle diminua légèrement le rythme pour ne pas finir comme son confrère. Elle sentait que son ventre allait exploser, qu’il ne pouvait plus accepter de souffrir de cette manière, tout cela pour une récompense débile. Yuki prit le temps de souffler quelques secondes. Au coude à coude avec le champion, elle l’observa quelques instants, tandis qu’un autre compétiteur tomba tout simplement dans les vapes, la tête dans son plat de burger. Annonçant sa disqualification, Yuki reprit sa cadence infernale.

Les dernières secondes passèrent. Yuki se sentait mal, son ventre voulait tout expulser, mais elle tint bon. Ils n’étaient que deux, et l’homme d’une quarantaine d’années ne voulait pas se faire battre. Impossible pour lui de se faire détrôner, il voulait encore sa place de premier !

L’arbitre siffla la fin de la compétition. Yuki s’affala dans sa chaise, les mains sur son estomac, et attendit le décompte. Deux juges comptèrent les hamburgers des concurrents, puis ils échangèrent pour recompter une nouvelle fois, afin d’être sûrs qu’il n’y avait aucune triche.

Quand l’un d’eux annonça un score de vingt-sept, Yuki savait qu’elle avait perdu.

– Vingt-huit pour Yuki !

Étonnée, Yuki ne réagit pas tout de suite. L’arbitre prit son bras pour le lever en l’air. Elle se leva, nauséeuse, puis hurla sa victoire. Un tonnerre d’applaudissements vint l’encourager, tandis qu’on lui remit la coupe et la toque qu’elle désirait tant. Elle remercia tout le monde puis retrouva Jafor au centre de la pièce, qui la raccompagna chez elle alors qu’elle se sentait de moins en moins bien.

L’après-midi et la soirée s’annonçaient difficiles…


Texte publié par Seiki, 11 mai 2021 à 09h20
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 21 Tome 1, Chapitre 21
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1833 histoires publiées
837 membres inscrits
Notre membre le plus récent est panda54170
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés