Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 9 « Chapitre 9 » Tome 1, Chapitre 9

– Si je résume, ton gamin, c’était ton frère ?

Ed la fixa, les yeux plissés. Son regard était froid. Lui aussi, devait penser qu’elle était une mauvaise personne. Que si elle avait fait les bonnes choses, elle s’en serait mieux tirée… Malgré tout, elle ne regrettait pas ce bébé qu’elle avait aimé de tout son cœur. Albina aurait tant souhaité le voir grandir et devenir quelqu’un de bien à l’image de son frère Marck.

– C’est une façon de résumer les choses…

– Et l’autre fils de chien, ça ne l’a pas dérangé d’être responsable de ton état ?

La jeune femme hésita.

– Je crois qu’il se sentait très seul…

– Et alors ? Qu’il aille voir une pute ! Mais faire ça à sa propre fille !

Les larmes revinrent aux yeux d’Albina.

– Je suis désolée, souffla-t-elle.

– Désolée de quoi ? Que ton père soit un porc qui n’assume pas ?

Pour la première fois, elle sentit son cœur s’alléger. Enfin, quelqu’un lui disait ces mots qu’elle avait tant attendu. Ces paroles pour lui faire comprendre que ce n’était pas de sa faute.

– J’aurais dû partir, murmura-t-elle.

– Enceinte, ça aurait été plus difficile, lui fit remarquer son compagnon. Il aurait fallu qu’un homme aille balancer ces quatre vérités à ton père. Je lui mettrais volontiers mon poing sur la gueule s’il était là. C’est le genre de langage qu’il comprend. Bon dans ton cas, ça aurait été plus difficile pour toi.

Sans savoir pourquoi la jeune femme se prit à sourire. Son compagnon de cellule lui paraissait rustre et vulgaire au premier abord, mais s’avérait au final, beaucoup plus compréhensif que beaucoup d’autres gens qu’elle avait croisés.

Sa main se posa sur la sienne.

– Si t’as besoin de faire une pause, c’est pas comme si on était pressé par le temps…

Pour appuyer son propos, il donna un coup de talons dans le sol.

– Non, il faut que j’avance. Sinon je ne suis pas sûr de pouvoir aller jusqu’au bout.

Il acquiesça.

– Comme tu veux.

Albina prit une profonde respiration avant de fermer les yeux. Pour peu, elle se sentait de retour dans la ville de son enfance, celle qui l’avait vu grandir, mais aussi celle où elle avait connu la déchéance.


Texte publié par Nascana, 2 février 2022 à 15h55
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 9 « Chapitre 9 » Tome 1, Chapitre 9
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2163 histoires publiées
954 membres inscrits
Notre membre le plus récent est lucienm
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés