Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 7 « Chapitre 7 » Tome 1, Chapitre 7

– Pour le convaincre, tu pariais sur quoi ? La force de tes paroles ? L’amour ?

Le visage d’Albina s’assombrit à ses mots, mais elle ne broncha pas.

– Je pensais qu’il avait besoin de réconfort et qu’en lui rappelant que j’étais présente pour lui, il reviendrait à la raison.

Ed la contempla fixement. À croire qu’il voulait lui faire comprendre que son idée était pitoyable.

– Je n’étais qu’une enfant, murmura-t-elle.

Son interlocuteur ricana.

– Si jeune et naïve… Laisse-moi deviner, il a arrêté de boire pour s’occuper de sa famille… Ah non, ça, c’était dans tes rêves. J’imagine qu’il disparaissait toujours pour vider quelques verres le soir, malgré ses belles paroles. C’est ainsi que fonctionne le monde, ma jolie. Les hommes mentent. Mis devant leurs erreurs, ils promettent de ne plus jamais recommencer, mais l’envie est trop forte donc il y replonge avec délice et peu importe s’ils entraînent leur famille dans leur dérive. La seule et unique chose qui compte, ici-bas, c’est le désir ! Apprends-le !

Albina planta ses yeux dans les siens. Sans ciller, elle soutint son regard.

– Très bien alors, je désire que vous vous taisiez pour écouter la suite de l’histoire.

Ed la contempla. Un sourire se dessina sur son visage avant qu’il éclate de rire.

– Tu es distrayante pour une poulette coincée. Tu as au moins, le mérite de m’amuser.

Les lèvres de la jeune femme se pincèrent. La façon qu’avait cet homme de se moquer d’elle l’énervait au plus haut point, malgré cela elle faisait son possible pour rester digne. Il était clair qu’ils n’avaient pas la même conception de la vie.

De manière générale, Albina ne cherchait pas à argumenter avec ceux qui avaient des idées différentes d’elle. Il lui suffisait de les ignorer. Sauf qu’ici, ils se trouvaient tous les deux enfermés dans la même cellule.

– Après ce soir-là, il n’a plus que du café ou de la tisane le soir, murmura-t-elle.

L’homme qui lui faisait face manqua de s’étrangler avec sa salive et se mit à tousser.

– Pardon ? Tu veux dire qu’il a arrêté de boire parce que tu le lui as demandé ? Je n’aurais pas cru ça possible.

De la tristesse passa sur le visage d’Albina.

– Ce n’était pas juste parce que j’en avais formulé la demande… Vous comprendrez mieux lorsque je vous conterai la suite.


Texte publié par Nascana, 1er décembre 2021 à 16h22
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 7 « Chapitre 7 » Tome 1, Chapitre 7
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2092 histoires publiées
927 membres inscrits
Notre membre le plus récent est lolaxx08
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés