Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 5 Tome 1, Chapitre 5

– T’aurais dû te tirer de là !

Albina baissa les yeux vers le parquet. Son attention se fixa sur les joints.

– Je n’avais nulle part où aller, murmura-t-elle.

La main d’Edwin la força à relever la tête. Son regard se planta dans le sien.

– Tu crois que j’avais un endroit où aller quand je me suis barré ?

– Non, mais vous êtes un homme !

Il ricana.

– Je suis une femme !

Son attention se porta sur ses courbes.

– J’avais remarqué.

Albina leva les yeux au ciel.

– Quelle vie y aurait-il eu pour moi, en dehors de ma famille ?

– Quelle vie, il y avait pour toi dans ta famille ?

Les larmes montèrent aux yeux de la jeune femme.

– Vous avez sûrement raison…

Ed fronça les sourcils. Il ne s’était pas attendu à ces mots. Cela lui laissait imaginer qu’il y avait plus que ce qu’elle lui avait dit.

– Il s’est passé quoi par la suite ?

Sans répondre, Albina cacha son visage entre ses mains.

– Vous allez me trouver si faible…

– On s’en fout de ce que je vais penser. Raconte donc la suite. Tu as tué ta mère et ton père ?

Un sourire se dessina sur la figure du blond.

– Au moins, ça serait drôle.

Face à l’air triste de sa compagne, il comprit que sa blague était tombée à l’eau.

– Explique-moi comment tu es devenue comme tu es ! Enfin, continue sur ta lancée. J’écoute.

De toute façon, il n’avait pas grand-chose d’autre à faire pour s’occuper. Son regard se porta sur sa main aux jointures explosées. Sa régénération était lente. Il lui manquait la lumière de son astre pour l’aider.

– Vous risquez de vous moquer…

Ed se redressa.

– Mais tu t’en fiches de ce que je vais penser ou dire ! Impose-toi ! Raconte ce que tu veux me raconter ! Même si je n’ai pas envie de t’écouter, force-moi à entendre !

Surprise, Albina lui jeta un petit regard rapide. Cet homme, sous son aspect rustre et vulgaire, lui paraissait bien plus encourageant que les gens qu’elle avait rencontrés auparavant.

– Merci, murmura-t-elle.

– Bon, alors ton histoire. Que je sache quand tu l’as eue ton marmot. Je dirais bien comment, mais je doute que tu répondes à la question…

Étrangement, cette plaisanterie la fit sourire.


Texte publié par Nascana, 5 septembre 2021 à 23h59
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 5 Tome 1, Chapitre 5
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2089 histoires publiées
924 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Oria S. Desreaux
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés