Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Prologue Tome 1, Prologue
C’était un souffle léger juste suffisant pour tirer doucement Randal de son sommeil. Il ouvrit lentement les yeux. Encore embrumé il ne perçut dans un premier temps que de l’obscurité, puis le cauchemar commença.
    
    Une mince silhouette se trouvait à coté du lit. Son visage était étrangement flou et visiblement dénué de bouche. Cette apparition plaça son doigt sur ses lèvres manquantes en signe de silence.
    
    Randal ne réalisait pas encore. Était-il vraiment réveillé ? Une autre surprise l’attendait. L’apparition se poussa légèrement afin de faire place au berceau du fils de Randal. La lune provoqua quelques scintillements sur le couteau au-dessus du meuble, que l’apparition tenait juste avec deux doigts par le bout du manche.
    
    Le simple balancement de la lame pétrifia le pauvre homme. Il osait à peine respirer comme si le moindre murmure causerait la perte de son enfant. Comment une telle horreur pouvait-il lui arriver !
    
    Bien qu’en étant physiquement incapable, l’apparition parla. Sa voix lente et dépourvue de toute émotion faisait penser à un de ces grincements incessants, qui s’insinue dans vos oreilles jusqu’à devenir insupportable.
    
    « La paternité est source d’une peur permanente. Un enfant en bas âge est une créature si fragile. Or toutes ces obligations découlant de notre société empêche d’être au chevet de sa progéniture à toute heure du jour et de la nuit. »
    
    Face à ce discourt Randal finit enfin par réagir sans vraiment s’en rendre compte. Il tourna légèrement la tête de gauche à droite. Aussi infime soit ce détail il n’échappa pas à l’apparition.
    
    « Vous vous dites qu’une telle horreur ne peut pas être vraie. Qu’une fois demain-matin ce songe comme tous les autres, aura disparu. »
    
    Être percé ainsi à jour provoqua un second réveil chez Randal. C’était vrai. C’était indéniablement vrai.
    
    « Ce n’est là qu’un mensonge destiné à vous rassurer. Et vous en aurez la preuve à l’aube. Vous verrez alors les traces que mon couteau a infligé au berceau de votre fils. Vous ne pourrez alors plus nier. »
    
    Un silence suivit. Combien de temps dura-t-il ? Randal était bien incapable de le dire. Il avait perdu toute maitrise. Puis progressivement la vue de son fils si proche de la mort le poussa à réagir avec le peu de moyens à sa disposition.
    
    « Pourquoi ? » Murmura-t-il.
    
    L’apparition jusque là immobile à part son mouvement du doigt précédent et son recul, se redressa. Ce simple mot semblait l’intéresser au plus au point.
    
    « La réponse va venir. Mais pas tout de suite. A présent vous allez fermer les yeux. »
    
    La mention d'un avenir hypothétique rassura un peu Randal. Toutefois il demeura docile et obéit.
    
    « Maintenant je veux que vous vous rappeliez l’image de votre fils avec la mort planant au-dessus de lui. Ainsi vous saurez le risque encouru, si vous ouvrez de nouveau les yeux, produisez un son, ou esquissez le moindre geste avant que je ne sois parti. »
    
    A peine ces paroles prononcées l’image mentionnée apparue dans l’esprit de Randal. Il ne contrôlait même plus ses propres pensées.
    
    La nuit la plus longue de sa vie l’attendait.

Texte publié par Jules Famas, 27 février 2021 à 18h42
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Prologue Tome 1, Prologue
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1714 histoires publiées
779 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Dulsinia
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés