Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Lecture
Aruya s’était immobilisé au milieu des marécages. Ses pieds s'enfonçaient dans la vase. De petites bulles d’air s’échappaient par intervalles réguliers du bourbier. Éclataient à sa surface. Libéraient leurs effluves putrides.
    
    Jamais le marais des Milles Batailles n’avait dégagé une telle énergie. Il en sentait les flux et les reflux se mêler à la sienne. Elle battait tel un cœur libéré du carcan d’une poitrine trop étroite pour le laisser se répandre et s’épanouir.
    Toute cette puissance lui provoquait un sentiment d’ivresse délectable. Une satisfaction incommensurable. L’euphorie.
    Après des décennies d’une patiente léthargie, il se tenait prêt à diriger l’ultime assaut.
    
    Une armure de plaque épaisse recouvrait son corps de sa coque protectrice couleur basalte. Des runes d’énergie y étaient gravées de toutes parts. Elles s’animaient parfois d’écarlate.
    
    Il tenait un gros casque dans sa main gantée. Il l’avait retiré pour pouvoir contempler le panorama à sa guise.
    Devant lui, entre les nappes de brouillard, les silhouettes grises d’arbres et d’arbustes morts, s’étendaient à perte de vue.
    
    Un vent glacial s’éleva dans son dos. Les vestiges de ses mèches grises se mirent à danser au-dessus de son crâne couleur d’ivoire.
    
    Au-dessus de ce qu’il restait de son nez, ses orbites rondes brillaient d’une lueur rouge qui redoubla d’intensité. On aurait dit que ce souffle les attisaient plus qu’à l’accoutumé, comme on remet des bûches dans un brasier déjà intense.
    
    Il commença à entrouvrir la bouche. Ses deux rangées de dents blanches se séparaient lentement, jusqu’à ce que ses mandibules se figent en un bâillement hors norme.
    Des profondeurs de sa gorge sans langue, il émit un cri strident.
    
    Le son déchira l’air, comme on brise une étoffe de soie d’un coup sec. Partout le sol tremblait. Les marais bouillonnaient en grosses boursouflures de boue aqueuse. Les gargouillis nerveux qui s’élevaient du silence, ressemblaient aux complaintes étranglées d’autant de mourants à l’agonie.
    
    Et puis, lentement, ils se sont dressés, arrachés par milliers à la terre des Ancêtres.
    
    Zombies et goules anarchiques, sont tout de suite partis à la chasse, impatients d’assouvir leur appétit animal.
    Guerriers des batailles passés, en armures rouillées, épées et boucliers à la main, ont formé les rangs, parés à servir le Maître.
    Spectres et fantômes d’âmes damnées, se sont groupés en boules blanchâtres prêtent à mener les esprits à la folie.
    Sorcières décharnées, autour de leurs chaudrons infernaux, se mirent à danser en farandoles maléfiques. À affûter mauvais sorts et malédictions. À parfaire leurs préparations nauséabondes de chairs humaines.
    Squelettes en haillons, se sont improvisés armes et protections. Pierres, branches et bâtons, leurs suffiraient bien au massacre.
    
    Menée par les ambitions du Roi des Morts, le vaste marécage, qu’on disait hanté de Champ des Morts, Milles Batailles, jusqu’à Forêt des Pendus, s’est mis à vomir une armée.
    
    Elle s’est déversée sur le monde. Telle une nuée de sauterelles lancée sur un champ de blé, elle a dévoré les vivants. N’a rien laissé derrière elle. Ni espoir, veuf ou veuve. Pas même un orphelin pour les regretter et pleurer.
    
    Partout où la vie venait à tomber, elle grossissait le nombre des envahisseurs. Jusqu’à ce qu’ils soient si nombreux que l’air pestilentiel devint irrespirable.
    
    Alors, comme une gangrène corrompt tissus et chairs, les forêts, les terres et les roches se mirent à flétrir. La lumière du jour, à décliner.
    
    Ainsi devait commencer le règne éternel d’Aruya.
    
    
    
    Extrait du Danseur de Morts - Zséphir l’Aveugle - Troisième Oeil des Secrets Cachés - 659 T.S.G.D.
    

Texte publié par Erval, 18 février 2021 à 19h36
© tous droits réservés.
«
»
Lecture
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1687 histoires publiées
761 membres inscrits
Notre membre le plus récent est zultabix
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés