Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Lecture
Le petit groupe est adossé à une bute de terre. Le plus jeune, le blond serre son fusil, les mains tremblantes. Il n’ose pas regarder au-dessus de son rempart. Sa respiration exultante une vapeur chaude à travers ses travers lèvres bleutés par le froid est le seul signe qu’il est toujours vivant.
    
    -« Courage fiston. On va sortir d’ici. »
    
    Le capitaine ne cessait de répéter ses mots, encore et encore. Voulait-il rassurer ses quelques hommes ou bien s’autopersuader qu’il arriverait à s’en sortir pour retrouver sa famille ? Un peu des deux sans doute.
    
    Cette mission n’aurait pas dû être la leur. Ils n’avaient aucune raison de pénétrer à nouveau dans les terres magiques. La guerre était terminée depuis des semaines. Pourquoi diable ses dirigeants de la Sphère d’argent les avaient envoyés là-bas.
    
    - « Cap’tain ! On ne peut pas rester là, si elle nous trouve on va mourir ! »
    
    - « Je le sais soldat. Cette maudite fée nous traque depuis notre départ du camp. »
    
    - « Je ne comprends pas. Ils ont gagné la guerre, on devait remballer nos affaires et rentrer chez nous ! »
    
    - « Ordre des généraux Soldat. »
    
    - « J’emmerde leurs ordres Cap’tain ! On va mourir pour rien ! »
    
    -« Du calme Soldat ! Garde ton sang-froid. Si tu cèdes à la peur et à la colère alors elle nous trouvera. »
    
    Le capitaine, le plus âgé des trois se redressa pour regarder à travers la lunette de son fusil. Aucune trace de la fée. La forêt semblait inhabitée. Rien de plus normal æen cette saison. Se levant lentement, il donnant un coup de pied sur la jambe du soldat à sa droite pour donner le signal.
    
    -« On bouge. On marche droit devant, sans s’arrêter. Je guette l’arrière. Allez Valdec ! On se remue ! »
    
    Le blond se leva, non sans mal. Il était le seul qui avait croisé la fée et qui s’en était sorti. Pas indemne hélas. La fée avait égorgé de ses longs doigts les quelques soldats du groupe de Valdec. Puis elle avait plongé ses yeux azur dans les siens. Il avait senti son âme sortir de son corps et le froid de la mort l’envahir. Si son capitaine n’avait pas tiré sur la fée, il serait sûrement qu’une carcasse inerte à l’heure qu’il est.
    
    Courant à toute allure, les trois soldats virent enfin l’orée du bois. Plus que quelques pas et ils pourraient rejoindre les campements près de la frontière, mais un cri les stoppa net.
    
    Le capitaine tendit son fusil derrière lui, mais un coup violent le projeta contre un arbre. Sur son torse, quatre traces rouge écarlate. La fée venait de lui ouvrir le ventre. La douleur l’empêchait de récupérer son arme tombée à quelques dizaines de centimètres de lui.
    
    Le second soldat s’écroula sur le sol aux pieds de Valdec impuissant. La tête de son compagnon roulant jusqu’aux racines d’un hêtre. La fée se tenait devant lui. Ses ailes blanches comme la neige. Sa peau pâle comme la mort. Tournant la tête vers le jeune soldat, il crut la voir sourire. Ses quatre lèvres fendaient son visage en un sadique rictus.
    
    Nul ne sort de la demeure des dévoreuses.
    

    *
    **
    

    - « Générale ! Des nouvelles de nos soldats ? »
    
    - « Morts. On a retrouvé leurs corps sur des piques au bord de la forêt de Shreen. »
    
    - « Parfait. Faites envoyer un cordeau à l’empereur. La guerre n’est pas terminée. »
    
    -« Oui grand Inquisiteur ! »
    

Texte publié par Myredge, 11 février 2021 à 08h16
© tous droits réservés.
«
»
Lecture
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1687 histoires publiées
761 membres inscrits
Notre membre le plus récent est zultabix
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés