Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 13 Tome 1, Chapitre 13

Vendredi 19 décembre

« À toi, papi ! »

Théodore détourna les yeux de la télévision pour les ramener sur la pile de cartes, au centre de la table du salon.

« Quoi, je dois encore piocher ?

— Ahah, oui ! Quatre cartes, en plus. Avec changement de couleur.

— Je suis sûr que tu as triché pendant que je ne regardais pas.

— Certainement pas, voyons. Ce n’est pas du tout mon genre. »

Le langage ampoulé de sa petite fille lui décrocha un sourire. À 9 ans, elle s’exprimait parfois comme l’une des Précieuses de Molière. Ou comme un livre, c’était selon. Tout ça depuis qu’il lui avait permis de piocher dans sa bibliothèque de classiques…

« Bon, Marie-Antoinette, et si tu m’annonçais la couleur ?

— Bleue. »

Marie-Antoinette, c’était le surnom qu’il lui donnait chaque fois qu’elle prenait ses grands airs. En temps normal, elle s’appelait Léonie, et son petit frère Raphaël. Le vieil homme les gardait tous les mercredi après-midi, quand leurs parents travaillaient et que Suzanne s’absentait pour ses activités de bénévolat.

« Crotte de bique, j’ai pas de bleu…

— Eh ben, tu pioches ! »

Léonie pouffa en lui indiquant le paquet du doigt. Théodore soupira et rajouta une cinquième carte à sa main.

« À toi, je ne peux pas jouer »

Un peu plus loin, assis en tailleur à la table basse, Raphaël barbouillait sa feuille à dessin de silhouettes informes et colorées. Un petit bout de langue dépassait de ses lèvres, comme chaque fois qu’il était concentré. Devant lui, la TV diffusait les news en continu. Un mot, dans la bande jaune en bas de l’écran, accrocha le regard du vieil homme. Il tendit l’oreille un instant.

« …Toujours plus de sécurité pour Rhapsody Blue ! Afin de lutter plus efficacement contre les faux papiers, l'Agence instaure un nouveau système de coopération. Dorénavant, douaniers et administrateurs pourront soumettre un code RB à la base de données d’un autre pays membre, afin de vérifier qu’un profil y est bien présent, et pour récupérer quelques infos basiques : nom, date de naissance. Le but ? Vérifier la cohérence entre les informations d’un passeport, et celles qui figurent dans le profil RB de la personne, dans son pays d’origine. Une mesure qui satisfait les seize dirigeants concernés, malgré leur réticence, jusque là, à partager les données privées de leurs citoyens... »

« Bon papi, tu joues ?

— Oui attends, ça m’intéresse. »

La petite ne broncha pas et tourna elle aussi la tête vers la TV. L’annonceur mentionnait à présent la réaction des français à cette nouvelle, et comme prévu, personne ne semblait ravi :

« … de trop pour les français ? Déjà échaudés par la multiplication de scanners RB dans les mairies et jusque dans les banques, les gens craignent une nouvelle atteinte à leur liberté : un micro-trottoir de Maryse Jolivet.

— Bonjour ! Que pensez-vous de Rhapsody Blue et de ses nouvelles mesures de sécurité ?

— C’que j’en pense, c’est qu’on peut plus rien faire sans passer sous leurs fichus scanners. Bientôt, on devra enfiler leurs maudits casques chaque fois qu’on sortira faire nos courses ! Ça va quoi, la paranoïa… Lâchez-nous un peu ! Ça devient big brother, ce pays…

— Mais… en quoi pensez-vous être impacté, personnellement par cette nouvelle mesure ?

—J’sais pas… j’me sens envahi. Dans ma vie privée. Aujourd’hui, on peut plus éternuer sans qu’le gouvernement soit au courant. Et j’trouve pas ça normal.

— Malgré les avancées en matière de santé ? La meilleure gestion des pandémies ? Et la baisse drastique de l’évasion fiscale ?

— Ouais. Mais pour moi, ça justifie pas. En vrai, c’est juste pour mieux nous fliquer. C’est toujours pour mieux nous fliquer. »

Théodore fit la grimace. Ce genre d’attitude réfractaire lui rappelait Suzanne, qui s’emportait chaque fois qu’une nouvelle mesure venait bouleverser l’ordre établi. Pour sa part, même s’il avait tardé à prendre rendez-vous pour son premier scanner RB, il trouvait le système assez fascinant.

« Dis, papi, c’est quoi exactement Rhapsody-Blue-truc ? demanda Léonie.

— Tu n’as jamais entendu parler de ça ? C’est là où tatie travaille, maintenant.

— Oui, je sais. Et je connais le nom, bien sûr. Avec ma classe, on doit aller se faire « enregistrer » en janvier, après les vacances… Sauf ceux qui l’ont déjà fait, bien sûr.

— Janvier ?

— Oui, je crois que c’est la dernière limite pour les enfants. Mais j’ai rien compris de comment ça marche.

— Bon… À la base, Rhapsody in Blue, c’est le nom d’un morceau de musique composé aux Etats-Unis, en 1924. Il a donné son nom, cent ans plus tard, à un système qui permet… mmh, comment t’expliquer ? Ça écoute la musique qui se joue dans ton cerveau, pour la transformer en un code secret.

— …un code secret de cerveau ?

— Oui, c’est un peu ça. Chacun a le sien, et ils sont tous différents. Ça représente qui tu es. Et ça permet de te reconnaître.

— Whaaa, c’est super intéressant ! Je savais pas tout ça. »

Théodore lui sourit, ravi d’avoir trouvé quelqu’un avec qui partager son enthousiasme. Voilà une petite qui savait réfléchir ! Au moins, les enfants, ça n’avait pas d’a priori sur tout…

« Papi, lui, il va se faire scanner demain. Il n'en a pas très envie, parce que c'est loin, mais bon.

— Tu me diras ton code secret ?

— J’aimerais bien… Mais personne ne connaît son propre code. Ce ne serait pas secret, sinon.

— Ah.

— Bon, et si on finissait cette partie ?

— Quand tu veux. »

Théodore jeta un œil sur la dernière carte posée sur la table, hésita un instant, puis la recouvrit d’une autre. Il regretta son choix aussitôt ; son adversaire affichait un sourire radieux.

« Hop, il me reste une carte ! Et comme tu passes ton tour, je rejoue… Et voilà, j’ai gagné.

— Léonie… Tu es beaucoup trop forte. »


Texte publié par Natsu, 2 avril 2021 à 10h11
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 13 Tome 1, Chapitre 13
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1812 histoires publiées
825 membres inscrits
Notre membre le plus récent est angel
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés