Pourquoi vous inscrire ?
icone Fiche Roman
icone 16 ans et +
icone Réaliste/Fantastique
icone 34 410 mots | ~2 heures
icone Vendredi 16 avril 2021
icone Liste de lecture
Envie de suivre la publication de cette histoire ? Inscrivez-vous pour l'ajouter à votre liste de lecture !
icone Étiquettes
Droits de l'image
Jonás López Moreno (ArtStation)
www.artstation.com/jonaslopezmoreno
Si vous êtes l'ayant-droit de l'image utilisée ci-dessus et que vous souhaitez la retirer de la banque d'image LeConteur.fr, contactez-nous.
icone Commentaires
Yukino Yuri
7 avril 2021 à 22h10
Coucou!

Ah cette femme désabusée, comme elle me plaît! Je sais que ce n'est pas la fille du club, mais elle lui ressemble, quoique la fille du club semble plus vivante, plus assoiffée de vie que celle-ci.
La métaphore de la cigarette qui se consume silencieusement m'a fait pensé à une métaphore de la vie qui se consume sans rien nous demander, qui arrive parfois à sa fin si vite et que, contrairement à ton personnage, l'on ne peut pas recréer. Presque, elle m'a fait pensé également à une métaphore du souvenir, du deuil avec l'acceptation finale durant laquelle elle laisse partir les débris de sa cigarette tandis qu'au loin s'affolent les ombres...
J'ai aimé ce chapitre très brut, très léger à la lecture. Il ne s'y passe rien de bien spécial, et en même temps bien des choses...

Petite remarque: J'ai trouvé la phrase qui suit un peu maladroite "Soudain, de sa main dextre, elle la recouvrit, avant de les joindre d’un coup sec." Je ne sais pas si c'est parce que je réfléchis à deux à l'heure, mais j'ai eu du mal à comprendre que c'était ses mains qu'elles joignaient entre elles. J'avais compris que 'était les cendres qu'elles joignaient, et donc je me suis un peu perdue x)

Diogene
9 avril 2021 à 14h22
Coucou,

J'aurai pu dire c'st drôle d'employer le terme femme pour la désigner alors qu'elle a en fait le meme âge que la jeune fille au chaperon. Mais, je comprends qu'on l'emploie, c'est sa nature véritable qui lui confère cette aura ;
Oui ,c'est tout à fait cela lorsque tu parles de cette cigarette, mais ce n'est pas seulement la vie à l'échelle de l'humain, mais la Vie majuscule. Elle, elle peut rembobiner le film de sa vie, si cela lui chantait, mais on ne peut rembobiner le film du processus et espérer qu'il émerge de nouveau.
Et encoe une fois, tu découvriras que tu as encore vue juste à son sujet. En effet, elle porte le deuil, le deuil de quelqu'un dont je me garderai bien de dévoiler le nom.

Oui ,j'ai repris la phrase, elle était compliquée pour pas grand chose.
Vous ne pouvez participer à ce fil de discussion réservé pour le lecteur et l'auteur.
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1688 histoires publiées
762 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Lolie
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés