Pourquoi vous inscrire ?
icone Fiche Roman
icone 12 ans et +
icone Romance/Drame
icone 28 645 mots | ~2 heures
icone Jeudi 17 décembre 2020
icone Liste de lecture
Envie de suivre la publication de cette histoire ? Inscrivez-vous pour l'ajouter à votre liste de lecture !
icone Étiquettes
Droits de l'image
Sylvain Sarrailh (ArtStation)
www.artstation.com/tohad
Si vous êtes l'ayant-droit de l'image utilisée ci-dessus et que vous souhaitez la retirer de la banque d'image LeConteur.fr, contactez-nous.
icone Commentaires
Natsu
5 décembre 2020 à 04h00
mmmh... Je n'ai pas trop compris pourquoi Chun-Hei doit déménager. Le studio se trouve à Busan, c'est ça ? (ce n'est pas forcément clair)
Surtout qu'ensuite, elle va pouvoir travailler à distance, non ?
Du coup c'est juste le temps de faire sa formation qu'elle doit être à Busan, n'est-ce pas ?
C'est pas un peu radical, de déménager pour une formation ?
(je cherche juste à voir les choses de façon cohérente Ne te sens pas obligée de tout chambouler)

- "qu’il avait sauté les deux pieds dans le plat, jusqu’à l’exploser" => wow. J'ai jamais entendu cette expression, d'exploser le plat (en sautant dedans). Je connais le fait de sauter dans le plat, mais je me suis bien demandé qu'est-ce qu'il allait exploser. J'ai compris bien après, quand tu dis "Quitte à avoir explosé le plat", mais j'ai trouvé ça chelou quand même XD peut-être "briser" aurait mieux passé ?

- "Chun-Hei était devenue trop handicapée socialement parlant après Park" => HEEELP, c'est qui Park O.o ? Et pourquoi handicapée ? Je me souviens pas du tout de cette histoire
(je te le dis surtout pour te prévenir que d'autres lecteurs pourraient aussi se sentir perdus, pas forcément pour que tu me répondes )

- "Elle ne put s’empêcher de s’arrêter quelques minutes devant la petite supérette" => tu parles bien d'une supérette qu'elle ne connait pas encore ?
Ca fait bizarre le "la", dans ce cas. J'aurais dit "une" supérette, pour ne pas créer de confusion avec celle de Séoul.

- "Dans les dramas" => alors, on sait toutes les 2 très bien ce qu'est un drama, mais un tas d'autres gens n'en ont aucune idée (ou se font une mauvaise idée de ce que c'est).

J'ai bien aimé la réserve qu'elle commence à mettre dans sa relation avec Choshû.
C'est une réaction parfaitement compréhensible et je peux comprendre son malaise et les barrières qu'elle érige. Ca me parle, en tout cas.

- "Elle déposa ensuite son mobile" => le "ensuite" est de trop, là, je trouve. (mais c un détail)

- "s'avéra être un des fondateurs des Red Hawk" => j'aurais aimé lire quel genre de réaction ça provoque chez Chun-Hei : de l'indifférence ? (comme on en a l'impression), ou est-elle impressionnée ? Ou ravie/excitée de le voir en vrai ?
Mais attention, je trouve que tu "racontes" beaucoup dans cette partie, plutôt que de faire vivre l'histoire (le fameux "Show, don't tell"), du coup on se sent super loin de Chun-Hei. On ne vit plus à travers ses yeux. On a plus l'impression de lire une biographie Wikipedia (je ne dis pas ça méchamment hein )
Surtout cette phrase peut-être, et les lignes d'avant/après :

"Cette vie la nourrit de nouvelles rencontres passionnantes et une vocation pour son futur métier."

- "Croquer dans une part de pizza" => je n'aurais pas utilisé le mot "croquer" pour une pizza. Ca m'a fait presque mal aux dents de le lire XD
J'aurais dit "mordre", plutôt. Croquer, je m'attend à ce que ça fasse "croc", comme avec une pomme ou une carotte.

Je suis contente de lire que Chun-Hei a trouvé un travail plus épanouissant en tout cas
Et malgré mes remarques, j'aime toujours autant cette histoire !! =D
----------------
Coquilles et bizzareries :

- "La froideur de l’hiver" => J'aurais dit la "fraîcheur", c'est plus joli / moins bizarre.

- Tu utilises un peu trop souvent le mot "trentenaire, surtout au début de ce chapitre, et pour qualifier chaque fois un perso différent. Il ne faut pas avoir peur de mettre juste des prénoms ou "il", "elle" Ca donne moins l'impression de se répéter, et c'est moins "confusing".

- "Une demi-heurte plus tard" => =D (c'était mignon. Ca donne un petit accent allemand =D )

- "aux costumes colorés" => pourquoi du pluriel ? Il porte plusieurs costumes à la fois ?
Loune
8 décembre 2020 à 12h36
mmmh... Je n'ai pas trop compris pourquoi Chun-Hei doit déménager. Le studio se trouve à Busan, c'est ça ? (ce n'est pas forcément clair)
Surtout qu'ensuite, elle va pouvoir travailler à distance, non ?
Du coup c'est juste le temps de faire sa formation qu'elle doit être à Busan, n'est-ce pas ?
C'est pas un peu radical, de déménager pour une formation ?
--> Elle déménage car le boulot est à Busan aussi, pas seulement la formation .

- "qu’il avait sauté les deux pieds dans le plat, jusqu’à l’exploser" => wow. J'ai jamais entendu cette expression, d'exploser le plat (en sautant dedans). Je connais le fait de sauter dans le plat, mais je me suis bien demandé qu'est-ce qu'il allait exploser. J'ai compris bien après, quand tu dis "Quitte à avoir explosé le plat", mais j'ai trouvé ça chelou quand même XD peut-être "briser" aurait mieux passé ? --> violente comme expression en effet, mais c'est pour montrer la rudesse de ces mots et ce qu'ils font à Chun-Hei.

- "Chun-Hei était devenue trop handicapée socialement parlant après Park" => HEEELP, c'est qui Park O.o ? Et pourquoi handicapée ? Je me souviens pas du tout de cette histoire
(je te le dis surtout pour te prévenir que d'autres lecteurs pourraient aussi se sentir perdus, pas forcément pour que tu me répondes )
--> son ancien compagnon, mais en effet je n'en parle que dans le chapitre 1, je vais remettre quelques détails.

- "Elle ne put s’empêcher de s’arrêter quelques minutes devant la petite supérette" => tu parles bien d'une supérette qu'elle ne connait pas encore ?
Ca fait bizarre le "la", dans ce cas. J'aurais dit "une" supérette, pour ne pas créer de confusion avec celle de Séoul.
--> en effet, j'ai remplacé par "une".

- "Dans les dramas" => alors, on sait toutes les 2 très bien ce qu'est un drama, mais un tas d'autres gens n'en ont aucune idée (ou se font une mauvaise idée de ce que c'est). --> en effet, de nouveau ne pas faire faire de recherche aux lecteurs .

J'ai bien aimé la réserve qu'elle commence à mettre dans sa relation avec Choshû.
C'est une réaction parfaitement compréhensible et je peux comprendre son malaise et les barrières qu'elle érige. Ca me parle, en tout cas.
--> ravie d'avoir réussi cela ! o/

- "s'avéra être un des fondateurs des Red Hawk" => j'aurais aimé lire quel genre de réaction ça provoque chez Chun-Hei : de l'indifférence ? (comme on en a l'impression), ou est-elle impressionnée ? Ou ravie/excitée de le voir en vrai ?
Mais attention, je trouve que tu "racontes" beaucoup dans cette partie, plutôt que de faire vivre l'histoire (le fameux "Show, don't tell"), du coup on se sent super loin de Chun-Hei. On ne vit plus à travers ses yeux. On a plus l'impression de lire une biographie Wikipedia (je ne dis pas ça méchamment hein )
Surtout cette phrase peut-être, et les lignes d'avant/après :
"Cette vie la nourrit de nouvelles rencontres passionnantes et une vocation pour son futur métier."
--> en effet, j'ai fais quelques petites modifications de ce côté.

- "Croquer dans une part de pizza" => je n'aurais pas utilisé le mot "croquer" pour une pizza. Ca m'a fait presque mal aux dents de le lire XD
J'aurais dit "mordre", plutôt. Croquer, je m'attend à ce que ça fasse "croc", comme avec une pomme ou une carotte.
--> corrigé !

Je suis contente de lire que Chun-Hei a trouvé un travail plus épanouissant en tout cas
Et malgré mes remarques, j'aime toujours autant cette histoire !! =D
--> j'en suis comblée !
Vous ne pouvez participer à ce fil de discussion réservé pour le lecteur et l'auteur.
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1657 histoires publiées
749 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Hoshiro-Ryuko
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés