Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 1 Tome 1, Chapitre 1

La musique à fond, les jeux de lumière en action, les serveurs passant de table en table, les corps se déhanchant sur la piste de danse.L'odeur d'alcool et de sueur envahit mes narines à l'instant où je pénètre dans la boîte bondée. Le meilleur endroit pour trouver de quoi se nourrir : les boîtes de nuit. Je me dirige vers la foule qui s'écarte pour me laisser passer sans que j'ai besoin de faire quoi que ce soit.

Les humains sentent ma puissance et s'en écartent instinctivement. Je ne peux pas leur en vouloir après tout pour eux, je reste un danger vu que je ne suis pas humaine. J'arrive dans le fond de la boîte et je m'assois sur les banquettes en velours. Cette boîte est très chic, son propriétaire est un ami, je suis ici un peu comme chez moi. Je suis à l'écart du monde et je regarde la piste de danse,je cherche la meilleure proie pour me rassasier. Si je décide d'aller danser, je risque de très vite faire monter la température. Mais je ne suis pas là pour m'amuser, enfin si, mais pas de cette façon-là. Je commence à bien sentir la faim montée en moi. Cela fait des semaines que je la repousse, me nourrir veut dire rapport sexuel. Depuis Gabriel je n'ai jamais retenté l'expérience.

Je mets mes sens sur pause, je ferme les yeux et je laisse place à un calme olympien en faisant silence en moi. Je dois trouver la plus puissante des énergies pour me ressourcer, je n'aie pas le choix j'ai attendu bien trop longtemps. Un frisson me parcourt l'échine,je l'ai trouvée. C'est un homme, un alpha visiblement à l'énergie qui se dégage de lui. J'ai déjà l'eau à la bouche rien que de penser à le goûter.

Je sens une autre énergie arriver vers moi. Je la reconnaîtrais entre mille c'est celle de mon jumeau Gabriel. Cette énergie si dense,si belle, si harmonieuse, mon frère a vraiment l'une des essences les plus belles. Pas besoin d'avoir les yeux ouverts pour la reconnaître.

Gabriel vient se mettre à côté de moi et pose sa main sur mon genou.J'ouvre les yeux et tourne mon regard vers lui. Son visage se part d'un magnifique sourire. Il est clair qu'en le regardant je sais pourquoi il plaît autant à la gent féminine. Des yeux d'un bleu turquoise, un visage fin, mais carré, des cheveux longs et d'un blanc immaculé, un corps svelte, mais bien tailler et avec des proportions exceptionnelles. Si mon frère était un homme connu, il serait qualifié de l'homme le plus sexy au monde. Quand il entre dans une pièce, on ne peut pas le rater, sa beauté et son sex-appeal sont irrésistibles que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. À chaque fois que je vois Gabriel en compagnie des humains, je vois l'image d'un papillon qui s'approche trop près de la lumière et la brûlure qui s'en suit.

- Que fais-tu là, mon frère ? lui dis-je en lui rendant son sourire.

- Je passais dans le coin et j'ai décidé de m'arrêter faire un tour.

Mon frère ne sait décidément pas mentir. Un jour, il faudra vraiment qu'il essaie d'apprendre.

- Tu n'as aucune raison de te trouver ici, tu as ce qu'il faut dans ton lit pour te nourrir, il me semble. Lui dis-je en relevant un sourcil.

Je viens de le blesser, je le vois dans son regard. Moins d'une seconde après, il a repris le contrôle de ses émotions. Malgré tout, c'est mon jumeau, donc je sais très bien ce qu'il ressent.Il ne risque pas de me le dissimuler, du moins pas en s'y prenant ainsi !

- Je suis venu voir si tu vas te nourrir cette fois.

Sa main sur mon genou se resserre. Je sais qu'il s'inquiète, je suis la seule à avoir tenu autant de temps sans renouveler mon énergie. Si je venais à ne pas le faire, je quitterais ce monde et mon frère n'est pas prêt pour cela. À vrai dire, aucun membre de notre espèce ne serait prêt pour cela et moi non plus.

- Ne te fais pas de nœuds au cerveau mon frère, je n'ai pas le choix.Je ne souhaite pas m'éteindre.

Je pose ma main sur la sienne, je veux le rassurer, qu'il arrête des'inquiéter comme ça. Qu'il commence enfin à vivre sa vie pleinement, sans avoir à passer son temps à veiller sur sa sœur jumelle.

- L'alpha au bar ? me demande-t-il.

Je hoche la tête d'un mouvement imperceptible pour lui signifier mon acquiescement. Je me lève avec grâce et je prends la direction du bar.

- Voyons voir si je sais toujours faire, dis-je à Gabriel en lui faisant un clin d'œil.

Gabriel me sourit de toutes ses dents, il ne part pas, il reste m'observer.Je sens la tension naître en moi, plus je m'approche de ma cible plus mon pouls s'accélère.

- Salut! lui dis-je en lui tendant la main.

- Salut,dit l'homme en me détaillant des pieds à la tête.

Son énergie est explicite ce qu'il a en face de lui, lui plait grave !En même temps, je suis une sirène me résister est difficile ! Son aura est un mélange d'Oranges, de jaune et de rouge. Ce sont des couleurs vives, cela devra aller pour cette fois.

- Vanessa,lui dis-je en lui faisant un sourire éblouissant.

- Dylan,je peux t'offrir un verre ?

- Ce sera avec un grand plaisir ! Merci, c'est très gentil de ta part !

Je lui souris à nouveau, il n'y résiste absolument pas. Nous discutons, mais à vrai dire il n'a absolument rien d'intéressant.La vie des mortels est très ennuyeuse pour moi. Cette espèce n'a plus rien de vraiment intéressant depuis des millénaires. Je préférais la vie en Grèce antique ou encore dans l'Égypte ancienne ! Là au moins c'était très enrichissant et les fêtes étaient incroyables. Je tuerai pour retourner dans le temps, pour sentir à nouveau l'odeur de myrte, d'encens et voir ces somptueux banquets. Pour sentir à nouveau l'eau du Nil sous mes pieds, et danser dans les flots sous le regard de la lune. Revoir les danseurs se déhancher au rythme des tambours, et cette simplicité du monde. Ce que j'aimais le plus c'était le respect qu'ils avaient pour chaque chose ! Pour le vent, la lune, le soleil, la terre... Je soupire en repensant à toute cette beauté qui me manque tant ! Parfois, je me dis qu'on devrait les laisser s'entre-tuer et revenir plus tard. Après tout, cette planète est encore jeune et puis les Néphilims sont très vite trouvés ici !

Nous continuons notre conversation, je vais devoir me tirer vite parce que j'ai du mal à le supporter. La faim est beaucoup trop grande pour moi !

- Je suis désolé je vais te laisser, mon frère m'attend lui dis-je.

- Ah OK

Je le laisse là, face à son verre, il est désarçonné, mais tampis. Gabriel est parti, c'est un véritable soulagement pour moi !

En arrivant près de la piste de danse, je suis arrêtée net dans mon élan. Une énergie extrêmement puissante vient de faire son apparition dans la boîte. Je tourne la tête vers l'entrée,j'essaie de voir à travers la masse qui se dresse devant moi. Je reprends ma route vers le bar, je vais la laisser passer devant moi pour voir à qui j'ai affaire. L'énergie s'amplifie au fur et à mesure qu'elle se rapproche de moi, je perçois sa couleur un vert émeraude puissant. Elle équivaut à celle de Gabriel au niveau puissance et couleur.

Un groupe d'hommes sort de la foule et je le vois. Je crois bien que c'est le plus bel homme qui m'est eu donnée de voir. Oh par tous les astres ! Cet homme est tout simplement magnifique. Ses cheveux noir-ébène, lui arrivant aux épaules, son regard vert émeraude,ce visage harmonieux. Il est splendide et ce corps est une véritable merveille ! Grand et musclé, cela se voit sous sa chemise saillante.Putain et ce cul ! Oh là, ma bouche s'assèche en quelques secondes. Je me tourne vers la barmaid.

- Rubis,envoie-moi un shooter de ton whisky s'il te plaît.

Rubis,me fait signe, qu'elle a entendu qu'elle revient dans deux secondes. Moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle dispose devant nous deux shooters et les remplient d'un nectar ambré. L'odeur est exquise, c'est un whisky spécial sirènes.Je prends mon shooter et trinque avec Rubis. Je l'avale d'une traite, le nectar me coule dans la bouche et dans la gorge. Je le sens se diluer en moi et j'essaie de me redonner contenance.

- Magnifique, dit-elle en pointant l'homme du doigt.

- Ce mot n'est pas assez fort lui dis-je

Rubis me fait un clin d'œil et retourne à sa clientèle.

Rubis est une Athénienne, c'est-à-dire qu'elle est neutre dans la guerre qui nous oppose aux Néphilims. C'est une sirène qui refuse de prendre partit, elle ne veut pas faire partie de la rupture de l'équilibre.

Le Athéniens sont un clan extrêmement respecté, toutes personnes essayant de faire pencher l'un de leurs membres d'un côté ou de l'autre se retrouver dans une merde noire. Si on regarde dans son ensemble les Athéniens maintiennent l'équilibre entre la lumière c'est-à-dire les Sirènes et les ténèbres c'est-à-dire les Néphilims. Tant qu'ils sont là, aucun des deux autres clans ne prend le dessus. Et pour les Sirènes comme pour les hommes, c'est la meilleure chose qui soit. Nous ne sommes pas assez nombreux,beaucoup d'humains sombres et pas beaucoup de lumineux. Les êtres purs sont très durs à trouver, il y a plus de dix ans que nous n'avons pas eu de nouvelles recrues dans notre clan. Autant dire que nous ne pouvons pas être partout.

Contrairement au Folklore, les Sirènes ne sont pas que des êtres qui vivent dans l'eau et qui existent seulement pour noyer les hommes dans les profondeurs des océans. Bien au contraire, nous tentions de les prévenir. Au fil du temps, nous avons arrêté et décidé de passer plus de temps sur la terre ferme. Nous pouvons très bien passer de deux jambes à une nageoire en un claquement de doigts. Pour cela, il suffit que nous le voulions. C'est ainsi que nous nous sommes dissimulés parmi les humains et que notre guerre a pris un nouveau tournant sur Terre.

Je me tourne pour voir ou ce bel apollon s'est installé avec ses amis. Ils sont au fond de la salle, une serveuse est là.Visiblement, elle est sous son charme, je la vois minaudée. Elle rejette sa chevelure tintée en arrière, et se penche pour lui mettre sous le nez sa paire de seins. C'est comme s'il avait ouvert un feu dans les reins de la serveuse, je le vois à son énergie qui est devenue rouge et a ses cuisses qui se collent l'une contre l'autre. Par contre, la sienne n'a pas bougé, elle ne doit pas être son type de femme. Ils sont quatre hommes, deux blondinets et le troisième à la boule à zéro. Ils sont tous les quatre très séduisants, cela dit il n'y en a qu'un seul qui retient mon attention.

Je l'observe, il est à l'aise, c'est son environnement et cela se voit. Il discute avec vivacité avec le blondinet près de lui. Il attrape le verre devant lui et en boit une gorgée. Je n'arrive pas à détacher mes yeux de lui, de cette silhouette de cette grâce. Il regarde partout autour de lui, il a l'air de chercher quelqu'un.

Bon allez, je dois prendre mon courage à deux mains ! Chez les sirènes la séduction est innée, mais cela fait bien trop longtemps que je ne me suis pas pliée à l'exercice. Je me dirige d'un pas décidé vers la bande d'hommes.


Texte publié par Sinna Élixir, 6 septembre 2020 à 23h29
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 1 Tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2182 histoires publiées
961 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Matthew_O'well
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés