Pourquoi vous inscrire ?
Aurors : La Disparition de l'escouade Chimère
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 1 commentaire 1
«
»
Tome 1, Chapitre 10 « Chapitre X : Et crac... » Tome 1, Chapitre 10

Chapitre X : Et crac...

Jack et Simone

Jack parvint de justesse a saisir la main de Simone, la chose était agrippée à sa cheville et refusait de la lâcher.

La jeune femme hurlait de peur et de douleur quand Jack aperçu enfin le sommet de son crâne. Quand elle le vit tout proche a son tour, elle redoubla d’effort pour se dégager de l’emprise de la créature. Un craquement sinistre retenti et Simone se stoppa net et poussa un hurlement à glacer le sang.

Jack la saisit par le haut des bras et la tira de toute ses forces :

- Tiens bon ! Tiens bon je t’en supplies ! Lui cria Jack, il ne reçu en réponse qu’un faible gémissement étouffé.

Il l’a dégagea du boyau aussi délicatement que l’urgence le lui permettait. Il se rendit rapidement compte que la cheville droite de la française pendouillait, semblant maintenue uniquement par les tendons et formant un angle surnaturel. Le visage baigné de larmes, sa mâchoire était crispée, elle serrait les dents pour ne pas crier. Elle eut un haut le cœur lorsque ses yeux se posèrent sur sa cheville, elle détourna la tête aussitôt et sans desserrer les dents elle lança à Jack un regard plein de suppliques.

Jack la déposa lentement sur le sol puis il jeta un oeil dans le boyau afin de vérifier que la créature n’était pas entrain de les suivre. Simone se mordait la lèvre inférieure, supportant tant bien que mal la douleur. Il retourna examiner la blessure :

- C’est cassé, pas de doute possible, dit Jack en sortant sa baguette.

- OH oh, attends, tu compte faire quoi avec ça ? Paniqua Simone.

- Il faut que j’endorme ta cheville, ensuite je vais la remettre en place et la pétrifier pour qu’elle ne bouge plus, au moins le temps que l’on trouve une solution, dans tous les cas, il faut qu’on l’immobilise. On t’as jamais appris ça en camp d’entraînement ?

- Si, si mais c’est diffèrent quand on est la personne qui doit subir… Une vague de douleur lui arracha un petit cri.

- Eh bien, je te promet d’être doux, dit-il en tentant de la rassurer.

- De toute façon ça peux pas être pire…

- En vérité si… il vit le regard de Simone s’agrandir. Mais tout va bien se passer, s’empressa t-il d’ajouter.

Jack posa sa baguette sur la cheville de la jeune femme et prononça : Dolor Abire. La mâchoire de Simone se serra de plus belle, puis elle poussa un long soupir de soulagement :

- Au moins, ça a marché.

- Bien, maintenant tourne la tête avant que le sort ne fasse plus effet.

Elle s’exécuta et dans un nouveau craquement, Jack remis la cheville en place, il la soutint en angle droit et prononça : Petrificus. Il tenta de faire bouger la cheville de Simone mais le sortilège la maintenait parfaitement en place, comme le ferais un plâtre invisible.

- Voilà, prochaine dose d’anti-douleur dans six heures, en attendant il faut qu’on retourne au point de rendez-vous, appuie toi sur moi et avec un peu de chance, quelqu’un aura pensé à ramener du Poussos.

- Bwark, gémit Simone en prenant appuis sur l’épaule de son coéquipier. Tu ne métrise pas le Talus Emendo ?

- Disons que je ne suis pas un prodige pour ce genre de sortilège, je vais donc m’abstenir, sauf si tu veux avoir de la bouillie à la place de la cheville.

- Non merci ! répondit-elle.

Grant

Le filin d’argent avait soudainement stoppé sa danse. Il récupéra dans son sac l’écrin où il avait disposé le larvital puis il l’ouvrit, la boîte était toujours vide, qu’est-ce qu’il s’imaginait ?

Le larvital était parti pour être analysé dans les laboratoires du bureau des Aurors. On allait recueillir l’ADN de son porteur et tenter de déterminer les circonstance de l’extraction.

Toutes ces procédures, et ce, même si elles avaient lieu dans le monde magique, prenait beaucoup de temps, il fallait être patient.

Il reposa la boîte et se demanda lui-même comment il réagirait s’il venait à perdre un membre de son équipe. Des sons commençaient à se faire entendre mais il lui était impossible de savoir d’où ils venaient exactement. Grant se leva et sorti sa baguette, prêt à n’importe quel scénario, l’œil aux aguets. En quelque secondes, une silhouette se découpa sur la paroi de la caverne, puis une autre silhouette prenant appuis sur la première. Simone et Jack ! La jeune femme semblait en mauvaise posture, il se précipita pour aider Jack à installer Simone le plus confortablement possible :

- Qu’est-ce qui s’est passé ? Demanda t-il.

- Elle explorait un boyau, j’étais un peu trop large pour passer alors elle à décidé d’y aller toute seule… commença t-il.

- Il n’y avait rien du tout quand j’y suis allée, j’ai récupéré des documents et je suis revenue aussitôt. Coupa Simone.

- Et puis quelque-chose l’a agrippée à la cheville et…

- Et crac… fit la française.

- Crac ? S’interrogea Grant.

- Cette chose m’a broyé la cheville…

Grant grimaça:

- C’est cassé ?

- Oui et pas qu’un peu je pense, fit Jack.

- On devrais avoir ce qu’il faut au camp de base, mais on va devoir attendre les autres avant de bouger d’ici, vous pensez que ça ira ? Demanda Grant

Jack acquiesça et Simone également :

- Oui, du moment que je ne bouge pas trop, répondit t-elle.

Jack s'assit près de sa coéquipière :

- Rick et Drew sont sur un gros coup on dirait, dit-il à Grant.

- Ouais, et je dois avouer que ça m’intrigue un peu et ça m’inquiète aussi. Je me demande si l’un de nous ne devrait pas aller voir ce qui se trame de leur côté…

- Je suis votre homme, si vous avez besoin que je parte en reconnaissance.

- Merci Jack, mais je crois que c’est à moi d’aller voir, en attendant vous n’aurez qu’à vous pencher sur les documents que Simone à dénichés.

- Ok chef, faites gaffe à vous.

- Les fils d’Ariane sont toujours là, dit il en pointant son propre poignet, je ne pense pas que ce soit grave.

Grant se leva et se dirigea vers le chemin que Rick et Drew avaient pris un peu plus tôt dans la journée.


Texte publié par Valkyria_Myklebust, 10 juin 2022 à 15h20
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 10 « Chapitre X : Et crac... » Tome 1, Chapitre 10
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2163 histoires publiées
954 membres inscrits
Notre membre le plus récent est lucienm
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés