Pourquoi vous inscrire ?
Aurors : La Disparition de l'escouade Chimère
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 2 commentaires 2
«
»
Tome 1, Chapitre 3 « Chapitre III : La première expédition » Tome 1, Chapitre 3

Chapitre 3 : La première expédition

Ils étaient donc nichés ici, en plein milieu d’un désert blanc. Le ciel et la terre se fondaient ensemble, gommant la ligne d’horizon. Le blizzard n’arrangeait rien et il était difficile de distinguer quoi que ce soit à trois mètres de distance. Hormis le souffle violent du vent, le silence était d’or.

Les membres du groupe étaient rassemblés dans la salle de réunion, attendant Grant en silence :

- Bonjour à tous, j’espère que vous avez tous passé une bonne nuit. Nous allons commencer par faire le point, j’ai reçu le premier ordre de mission, vous trouverez donc devant vous et pour chacun, un exemplaire du dossier qui nous concerne. Vous y trouverez tous les éléments transmis par l’escouade Chimère, du début de leur mission jusqu’à leur disparition, tout ça dans l’ordre chronologique.

Il agita sa baguette et les dossiers s’ouvrirent simultanément sur la longue table :

- Vous trouverez dans les premières pages les rapports quotidiens de l’escouade dûment remplis par le commandant Holt.

Chaque feuille était effectivement paraphée des lettres I.H. Un nouveau coup de baguette et le feuillet complet bascula :

- Ici vous trouverez tout les résultats des recherches menées par l’équipe, du moins, le peu d’informations qu’ils ont réussi a récolter avant le silence total. Il contient aussi les données de leurs larvitaux.

Jack se pencha sur la pile de document, visiblement intéressé, mais le maigre feuillet se meut lui aussi :

- Et enfin en annexe, les photos prises par l’équipe avant leur disparition.

Les photos ne semblaient pas raconter grand chose en apparence, mais Drew savait qu’elle saurait en tirer des informations importantes. Grant enchaîna :

- Je vous laisse vous organiser comme vous voulez, je veux simplement vous voir en salle de réunion à seize heures, avec le résultat de vos recherches. 
Nous devrons partir à vingt heures pour rejoindre le premier site de fouille, si il vous manque des ressources pour vos recherches, vous pouvez formuler vos demandes par écris et les insérer dans cette boîte, elles seront directement transmises au ministère. Si vous me cherchez, je serais en salle d’entraînement.

Les ordres étaient très clairs, Drew se rua sur le dossiers et en particulier sur les photos de l’escouade Chimère. Elle s’installa dans la salle de travail et commençait à étudier le cliché. L’escouade Chimère posait fièrement devant une grotte, c’est la pierre qui en marquait l’entrée qui avait attiré l’attention de la jeune femme.

Cela ressemblais à un vers et le texte semblait faire référence à une légende locale, cette grotte serait le gîte d’une créature mythique et plutôt rancunière si l’on en croyait ces écrits. Il s’agissait d’une espèce de malédiction qui toucherais quiconque foulerait le sol de son précieux fief. Néanmoins, Drew fut déçue de constater que rien ne permettais d’identifier la créature. Elle commença a rédiger son rapport sur la photographie et les premières informations qu’elle avait récolté.

Simone s’était approchée alors que Drew mettait par écrit ses dernières constatation. La grande jeune femme au cheveux noir de jais prit place à côté d’elle et attendit patiemment que Drew repose sa plume avant de lui adresser la parole :

- Désolée si je te dérange, tu as trouvé quelque chose d’interessant ?

- Tu ne me dérange pas, je viens de finir mon rapport. Je crois que nous avons affaire à une légende assez ancienne si on en crois le dialecte utilisé sur cette pierre, lui dit-elle en pointant la fameuse pierre du doigt.

- Moi, se sont ces plantes qui m’intriguent, dit Simone en pointant à son tour de jolies fleurs en forme d’étoiles sur le cliché. En fait ce sont des Ichiomèdes, des Asteracées du Nord qui comme leur nom l’indique, ne poussent que sur le versant nord des montagnes.

- C’est super utile comme information ! On va au moins savoir où commencer les recherches.

- Pour ça il va d’abord falloir déterminer de quelle montagne il s’agit…

- Je suis sûre que Jack est déjà sur le coup, il doit examiner les données de leurs Larvitaux à l’heure qu’il est, lui répondit Drew.

Elle proposa à Simone d’aller s’entrainer ensemble, elles allaient quitter la tente lorsqu’elles croisèrent Rick, l’air complètement dépassé :

- Vous ne vous rendez même pas compte de la masse d’informations à traiter.

- Tu peux réduire les recherches aux légendes locales si ça te convient, lui dit Drew.

- Qu’est-ce qui te fais dire ça ?

- Je sais que je ne peux pas me baser uniquement sur cette fameuse pierre à l’entrée de la grotte, mais il faut bien commencer quelque part, on ne ferait que procéder par élimination.

- Allons bon, on a pas d’autres pistes de toute façon, et puis c’est pas ci bête…

- Quoi ? Tu y crois, toi l’historien ? Lui demanda Simone.

- Le folklore ça fait partie du boulot, et puis je ne crois que ce que vois, et ce que je vois c’est que ça ne serait pas la première fois qu’un mythe du monde moldu ne soit en fait qu’un évènement commun du monde magique.

- Et donc ? Fit Drew.

- Et donc, comme vous le savez, les moldus continuent à penser que les cerbères, les sirènes et la magie elle-même ne sont que des contes et des légendes, la majorité de mon travail de recherche se base sur les mythes moldus.

- Et ça ne te complique pas plus la tâche de prendre le problème à revers ?

- Au contraire ! Il est plus facile pour moi d’étudier ce que les moldus ont constatés « d’anormal » à certaines périodes de leur histoire, que de passer au crible toute l’histoire des sorciers depuis le début de l’humanité, dit il en haussant les épaules. Les moldus ont tendance à signaler le moindre phénomène qu’ils jugent « surnaturel », il va donc être plus facile de regarder aux recensements de tous les trucs bizarres qui se sont passés en Sibérie depuis que les hommes sont capable d’archiver tout ça.

- C’est génial Rick ! Dit Simone.

- Et vous savez ce qui est génial aussi ? Cette foutue bibliothèque, c’est une vraie mine d’or, maintenant mesdames, si vous me permettez, j’ai du travail. Il fit une révérence appuyée et se dirigea vers le rayonnage des mythes et légendes de la bibliothèque en sifflotant.

Seize heure approchait, ils se trouvaient tous à nouveau dans la salle de réunion alors qu’une théière ensorcelée remplissait leurs tasse d’un thé parfumant toute la pièce.

Grant s’installa parmi eux et commença à distribuer la parole :

- Commençons par Hecker, il fit signe à Jack de commencer. Ce dernier leva sa baguette, ce qui eut pour effet de placarder une carte au mur, il l’agita à nouveau et un repère lumineux vite se poser sur la carte :

- Les derniers signaux reçu des Larvitaux indiquent précisément cette zone.

- C’est plutôt large comme périmètre, fit Grant.

- En effet le périmètre délimité par le cercle lumineux prenait presque toute la montagne. Simone trépignait d’impatience sur son siège :

- Miss Rousseau ? Quelque-chose à nous partager ? Demanda Grant.

- Oui ! Elle pointa le mur et le cliché de l’escouade réunie devant la grotte vint se coller près de la carte.

- Selon mes recherches, les plantes présentes sur ce cliché ne poussent que sur les versants nord, ce qui peut nous faire penser que… Elle pointa le repère et le réduit de moitié pour qu’il n’indique que le nord de la montagne. L’entrée de la grotte devrait donc se trouver dans ce périmètre.

- Voilà qui réduit considérablement le lieu de recherche, très bien, il se tourna vers Drew :

- Le texte sur la pierre est en langue ancienne slave, il parle d’une légende et d’un territoire qu’il ne faut en aucun cas profaner, un avertissement en somme. Quant au dialecte utilisé, je peux clairement affirmer qu’il est antérieur au XVIIIème siècle. Grant se tourna vers Rick :

- J’ai cambriolé la bibliothèque, il s’en passe des choses en Sibérie pendant toute cette longue période, je vais emporter quelques bouquins avec moi ce soir, avec un peu de chance, il y aura quelques indices dans cette fameuse grotte qui vont pouvoir nous mener à quelque-chose de concret.

Grant se leva :

- Bien, je vous laisse préparer tout ce dont vous aurez besoin pour l’expédition, le repas sera servi à dix-neuf heure et ensuite, nous nous mettrons en route, n’oubliez pas de me remettre vos rapports, dit-il en tapotant le bureau, merci à tous.


Texte publié par Valkyria_Myklebust, 11 février 2022 à 19h14
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 3 « Chapitre III : La première expédition » Tome 1, Chapitre 3
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2163 histoires publiées
954 membres inscrits
Notre membre le plus récent est lucienm
LeConteur.fr 2013-2022 © Tous droits réservés