Pourquoi vous inscrire ?
Aurors : La Disparition de l'escouade Chimère
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
tome 1, Chapitre 11 « Chapitre XI : Captivité » tome 1, Chapitre 11

Chapitre 11 : Captivité

Drew

Elle n’eut pas le temps de parcourir la moitié des fioles qui se trouvaient dans le laboratoire, qu’elle perçu le vacarme à l’extérieur. Son coeur accéléra le rythme, malgré le désordre ambiant elle ne voyait pas où elle pouvait se cacher.

La porte d’entrée s’ouvrît dans un grincement sinistre, elle n’eut pas le choix que de tenter de se dissimuler dans un minuscule espacement entre une étagère et le mur. Elle ne ferait pas illusion bien longtemps, il était impossible qu’une personne entrant dans le laboratoire ne la remarque pas :

- Qui est là ?

Drew frémit.

- Je sais que vous êtes là, inutile de vous cacher.

Quelques instants plus tard, un bruit mat se fit entendre, puis des chuchotements rapides avant qu’une partie de la cloison qui sépare le laboratoire du reste de la maisonnette, ne pivote sur elle même. Elle était faite comme un rat.

La Baba Yaga n’eut même pas à la chercher, elle se dirigea instantanément dans sa direction. D’un geste de la main, la jeune Auror se retrouva extirpée de sa cachette et soulevée dans les airs, privée de sa voix.

Malgré son grand âge, la Baba Yaga se tenait droite, elle avait un visage aux traits doux, aucune colère ne venait renforcer ses rides. Elle avait seulement l’air, exaspérée. Elle était vêtue de châles superposés en un joli camaïeu de couleurs chaudes allant du brun chocolat au rouge orangé. Ses cheveux étaient noués en une tresse qui lui descendait jusqu’aux chevilles. Elle semblait observer Drew très attentivement :

- Hm… Je crois savoir qui vous êtes. D’autres sorciers comme vous sont venus ici, mais aucun n’a eu le courage de pénétrer dans ma demeure. Jusque’à aujourd'hui, dit-elle d’un air sombre.

Son regard d’un bleu turquoise transperçait Drew. Elle se débattait dans les airs contre la force invisible qui la ligaturait. Ses lèvres criaient mais aucun son ne quittait sa bouche :

- Je vous laisserais bien répondre de vos actes et vous défendre, mais je craint fort que vous ne tentiez de me lancer un maléfice, ou pire que vous vous mettiez a hurler. Alors moi je vais vous parler et vous allez m'écouter et hocher la tête si vous êtes d’accord ou non.

Drew approuva :

- Bon, je crois savoir ce que vous venez faire ici, vous venez chercher vos petits camarades, n’est-ce pas ?

Drew acquiesça :

- Mes craintes sont donc bien fondées, nous n’allons malheureusement pas pouvoir poursuivre ce petit jeu de questions-réponses, sans avoir au préalable réglé un petit soucis.

Baba leva alors une main et agita lentement ses doigts aux ongles griffus, tels les serres d’un grand rapace. Un bocal sorti d’une étagère et vint se poser au creux de sa main. La jeune sorcière plissa les yeux afin de voir ce qu’il pouvait bien contenir mais elle n'était pas assez proche pour apercevoir quoi que ce soit.

- Voyez-vous, votre simple présence ici vous met tous en danger, mais ça, je suppose que vous le savez déjà. Vous le savez tous et pourtant vous faites preuve d’une étrange obstination.

Le bocal tenait maintenant en équilibre au bout de son index, il glissa ensuite lentement vers le visage de Drew :

- Nous allons continuer cette discussion, je le promet, mais avant toute chose, je vais devoir pratiquer une petite opération…

Lorsque ses yeux purent enfin distinguer ce qui se trouvait dans le bocal, la jeune sorcière s'affola et se débattit de toutes ses forces mais Baba n’en fit pas cas et d’un claquement de doigts, celle-ci perdit connaissance. Dans le bocal, deux larvitaux flottaient paresseusement…

Grant et Rick

Grant arriva rapidement dans la caverne où se trouvait l’Isba. Il fut désarçonné par l’apparence peu commune de l’édifice :

- Qu’est-ce que c’est que ça ! Se dit-il a lui même, en examinant l’étrange maisonnette. Cette immense patte de poule avait l’air si réelle. Et on avait l’impression que la cabane ronflait légèrement.

Il regarda aux alentours dans l’espoir de trouver Drew et Rick mais aucun de ses deux collègues ne semblaient se trouver dans les parages.

- Pppsssttt !

Il leva les yeux et aperçu Rick suspendu en haut de la patte :

- Rick ! Cria Grant à voix basse.

- Vous faites quoi ici chef ? Murmura t-il.

- Enfin quelle question, je viens vous chercher ! Mais où est Drew ?

- A l’intérieur, elle avait raison, pour le monstre.

- Rick veux-tu bien descendre ?

- On peux pas la laisser toute seule avec le monstre ! s'indigna ce dernier

- Tu ne peux pas non plus décider d’escalader une patte de poule géante sans avoir un peu réfléchi avant.

- Mais… protesta t-il

- Je suis ton supérieur et je te demande de descendre ! s'impatienta le chef d'escouade.Il n’aimait pas vraiment user de son autorité mais Rick avait l’incroyable don de l’y pousser.

Rick se résigna et descendit de son perchoir. Il frotta ses vêtements et Grant l’interrogea :

- De quel monstre tu me parles ?

- La Baba Yaga, répondit le sorcier.

- Attends une seconde, la vieille sorcière des contes russes ?

- Si j’étais vous je me montrerais un peu plus respectueux, si l’ont en croit tout ce qui se dit, c’est une des sorcières les plus puissantes de notre système solaire.

- Ah rien que ça ! Et Drew, où est-elle ?

- Elle est à l’intérieur…

- Mais pourquoi vous ne nous avez pas prévenus ?

- Parce-qu’on étais pas sur de ce qu’on trouverait une fois là haut. Le soucis c’est qu’entre temps, Baba est rentrée chez elle et ça fait un petit bout de temps que je n’entend plus aucun bruits dans cette baraque.

Grant était silencieux et semblait pensif, il réfléchissait, après quelques secondes il déclara :

- Il faut que j’aille prévenir les autres d’abord, Simone n’est pas en très bonne posture, il faut qu’on décide ensemble de ce qu’on doit faire.

- Mais, et Drew ?

- Je t'autorise à rester ici pour monter la garde, mais ne t’approche pas de cette maudite cabane ! J’en ai pour quelques minutes, ils ne sont pas loin d'ici. Et je t'en prie, tâche de rester discret, et ne joue pas aux héros !


Texte publié par Valkyria_Myklebust, 14 octobre 2022 à 20h20
© tous droits réservés.
«
»
tome 1, Chapitre 11 « Chapitre XI : Captivité » tome 1, Chapitre 11
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2349 histoires publiées
1028 membres inscrits
Notre membre le plus récent est shad
LeConteur.fr 2013-2023 © Tous droits réservés