Pourquoi vous inscrire ?
icone Fiche Roman
icone 16 ans et +
icone Policier/Mystère
icone 5 682 mots | ~19 minutes
icone Samedi 3 avril 2021
icone Liste de lecture
Envie de suivre la publication de cette histoire ? Inscrivez-vous pour l'ajouter à votre liste de lecture !
icone Étiquettes
Droits de l'image
Gena Barabokha (ArtStation)
www.artstation.com/genabarabokha
Si vous êtes l'ayant-droit de l'image utilisée ci-dessus et que vous souhaitez la retirer de la banque d'image LeConteur.fr, contactez-nous.
icone Commentaires
Calamus
15 novembre 2020 à 21h01
Je suis fasciné par ce vocabulaire.
Chaque mot semble pensé et trituré pour être positionné à la perfection, comme dans la résolution d'un puzzle.
Diogene
16 novembre 2020 à 21h12
Oh, je ne démentirai pas ton impression. Ca été beaucoup de temps médité pour l'écrire, la phrase qui jaillissait devait être la bonne, ni plus ni moins, comme un maître qui tracerait un kanji (j'ai lu une nouvelle qui te plairait, où le thème était la perfection du geste. Si je la retrouve, je te dirai).
Calamus
16 novembre 2020 à 21h28
Oh oui avec plaisir.
Je suis fasciné, vraiment. J'ai déjà essayé de donné cette intensité à certains passages de mes récits...Mais flop quoi.
J'ai une pression de dingue après t'avoir lu en fait.
Diogene
17 novembre 2020 à 17h15
Mais non, faut pas. Si çà peut te rassurer, je me sens comme un nain de jardin face aux descriptions de Yuri dans Magdala. Je crois que la chose la plus importante, c'est la patience, comme au jardin, le geste juste (c'est un précepte d'un maitre jardinier japonais). Cela te prendra autant de temps que de faire jaillir une phrase et la relire dix fois ensuite, mais là tu ne la reliras qu'une fois et tu seras content de toi. Depuis que j'ai adopté cette manière de faire au jardin, poser, prendre le temps de contempler ton idée, construire quand tu sens que tu tiens le bon bout, sans avoir peur de faire une erreur ou d'improviser, çà a déteint sur ma manière d'écrire.
Calamus
17 novembre 2020 à 20h38
Tu as une sagesse qui est épatante. Je pourrais t'écouter pendant des heures...
J'adore le jardin en plus. C'est ma zone de quiétude.
Diogene
17 novembre 2020 à 21h12
Je ne sais pas si c'est une sagesse, mais je sais que c'est très apaisant et cela me permet de mieux vivre avec mes pensées incessantes. Pas toujours, mais la plupart du temps.
Je suis tout à fait de ton avis, le jardin, surtout si tu le rends sauvage, il devient un havre de paix mais que de boulot lorsqu'on part d'un jardin maltraité. Cela dit, en deux ans, je m'impressionne par ce que j'ai fait.
Calamus
17 novembre 2020 à 21h27
Le jardin sauvage, oui, parfaitement. Quand la nature a toujours ses droits et qu'on apporte notre aide.
Je suis tellement en phase sur ce que tu dis.
Diogene
17 novembre 2020 à 22h11
Je vais te dire, à voir autour de nous, dans le village, nous sommes quasiment les seuls à faire ainsi. J'ai une voisine qui m'a fait des compliments dessus. A côté, ce ne sont que gazons, gazons et terrain bien ordonnée.
J'ai quand même creusé une mare l'année dernière et quand on se balade sur Gmap, on peut voir ce qu"était le terrain avant notre arrivée : une haie de thuyas de plus de 20m et deux énormes genévriers rampants qui couvrait bien un quart, voir un tiers du terrain à eux seuls
Calamus
19 novembre 2020 à 08h57
Je me retrouve dans ce que tu dis.
Beaucoup pense que mon jardin n'est pas entretenu.
Et moi aussi, je m'amuse à comparé sur Gmap.
Vous ne pouvez participer à ce fil de discussion réservé pour le lecteur et l'auteur.
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1751 histoires publiées
793 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Elstir
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés