Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Lecture

La nuit tombait et le soleil couchant projetait des lueurs rose et dorées sous les nuages gris tandis que le ciel avait pris une teinte mauve. Abby observait le spectacle juchée sur le rebord de la fenêtre, elle s’apprêtait à aller se coucher lorsqu’elle entendit le moteur d’une voiture, puis quelques secondes plus tard, des pneus crisser dans les graviers de l’allée. Ne prenant pas la peine de vérifier si elle était présentable, elle descendit en trombe les escaliers et sortit rapidement pour se placer à côté de sa mère afin d’accueillir leurs nouveaux colocataires. Cela faisait des années que personne ne leur avait tenu compagnie entre ces murs, elles avaient passé la semaine a préparer leur arrivée.

Le couple les salua humblement, visiblement fatigués. Leur fille articula un « Bonjour » sans décoller les yeux de son bouquin. Lila s’était occupé d’alimenter les cheminées de la chambre de maître et du grand salon et le dîner était servi dans la salle à manger où ils ne tardèrent pas à s’installer :

- Poulet rôti et pommes de terre, si vous avez besoin de moi, n’hésitez pas à me solliciter. Bon appétit ! Leur souhaita t-elle en se retirant. Elle profita du temps de repas pour rejoindre sa fille déjà couchée dans son lit :

- Ils ont l’air gentils, dit Abby, sauf la fille, elle ne nous à même pas regardé…

- Ils étaient tous très fatigués tu sais, tu verra bien demain, lui répondit-elle en souriant, elle regarda sa montre et se leva d’un bond :

- Ils doivent avoir terminé maintenant, il faut que je les conduise à leurs chambres ! En se dirigeant vers la porte, elle lui envoya un baiser :

- Je t’aime ma chérie, dors bien.

Le lendemain matin, Lila avait fait visiter le manoir aux Jansen, c’était leur nom. Ils étaient enchantés de découvrir le manoir et semblaient à l’aise avec la gardienne, ils lui avaient même demandé de les appeler par leurs prénoms : Christopher, Marcia et leur fille Jessie. Abby avait décidé de réserver son après-midi à la rencontre de cette dernière. La jeune fille était dans sa chambre et déballait ses cartons, un casque sur les oreilles, elle l’appela plusieurs fois mais n’eut aucune réponse. Déçue mais compréhensive, elle la laissa ranger ses affaires.

Bien décidée à se faire une amie, Abby passa la semaine à tenter de discuter avec Jessie, sans succès. Elle ne comprenait pas l’indifférence dont faisait preuve la jeune fille à son égard. Sa mère la rassura en lui disant qu’elle n’avait peut-être pas envie de parler, que le déménagement pouvait être une période difficile pour certaines personnes. Elle passa finalement son temps à jouer près du puits, elle adorait crier de toute ses force dans l’énorme fosse en pierre, c’était de loin son endroit préféré du manoir. Elle réfléchit allongée dans l’herbe, bercée par les grincement de la vieille poulie. C’était décidé, elle retournerait voir une dernière fois Jessie le lendemain et si elle ne voulait pas lui parler alors elle laisserait tombé.

Lorsqu’elle pénétra timidement dans la chambre, Jessie était en train de gribouiller dans un carnet :

- Salut ! Je suis Abby, et toi c’est Jessie c’est ça ? Elle attendit quelques secondes mais Jessie ne leva même pas un sourcil. Pourquoi tu m’ignore ? En plus je suis gentille et j’adore jouer ! Toujours aucune réaction. Pourquoi tu ne me réponds pas ? Une boule de contrariété se forma dans sa gorge et sa voix se brisa.

- Tu sais quoi ? Elle commença à sangloter et déchargea sa rancœur : Tu es méchante, nulle et tu seras jamais mon amie, JE TE DETESTE ! Hurla t-elle en s’échappant de la chambre. Jessie avait soudain levé la tête et s’était dirigée vers le couloir mais ce dernier était désormais vide.

Abby avait rejoint sa mère qui repassait du linge, des larmes avaient coulé sur ses joues, Lila vint s’accroupir devant elle :

- Eh ! Qu’est-ce qui se passe mon poussin ? Demanda t’elle, inquiète.

- Je…, elle hoquetait, Jessie a enc… encore fait sem… semblant de pas me v...voir, elle s’essuya les yeux, les mains tremblantes.

- Calmes-toi ma douce, j’essayerais d’en discuter avec ses parents, d’accord ?

- Je… Je veux pas qu… que tu ais des pro… problèmes à c… cause de moi… continuait-elle a sangloter.

- Je n’aurais pas de problèmes, d’accord ? Allez, calmes-toi maintenant, tu veux que je te prépare un bon chocolat chaud ?

- Oui… Je veux bien, répondit la fillette en reniflant.

- J’y vais, ne bouge pas d’ici.

Lila prit le chemin de la cuisine où elle commença à faire chauffer du lait. Le cœur serré par la détresse de sa petite, elle jugea que ça ne pouvait décidément pas continuer. Elle entendit des pas et Marcia ne tarda pas à entrer, elle remarqua l’air triste de sa servante :

- Quelque-chose ne va pas Lila ? Demanda t’elle, soucieuse.

- Cela vous embêterais que nous discutions un peu ?

- Non bien sûr, ce n’est pas grave au moins ?

- Non, je suis désolée de vous importuner ainsi, vous allez me croire folle, je ne sais pas trop comment vous expliquer ma situation, elle hésita. Elle pouvait se faire virer, voir interner pour ce qu’elle avait à raconter, elle déglutit et fini par lâcher :

Ma fille est un fantôme ...


Texte publié par Valkyria_Myklebust, 28 avril 2020 à 19h00
© tous droits réservés.
«
»
Lecture
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1813 histoires publiées
825 membres inscrits
Notre membre le plus récent est angel
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés