Pourquoi vous inscrire ?
Avec les 10 mots de Ploum : Lucioles...
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 4 commentaires 4
«
»
Lecture

x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!

Voici la petite liste de Ploum. Qu'elle en soit remerciée ! Dès le premier mot, elle m'a inspirée. Ce mot "luciole" m'a rappelé une histoire véridique, un article que j'ai lu, mais je ne vous en dis pas plus...

luciole, galant, nénuphar, diaphane, perle, mélancolie, douceur, racine, lotus, galet.

****

Lucioles.

Cynthia est triste.

Cynthia a vingt huit ans.

Cynthia est veuve depuis ce jour-là.

Le jour de l'accident.

Cynthia pleure.

Elle a perdu son ami, son mari, son galant.

Elle se laisse glisser dans l'apathie.

Dans la neurasthénie.

Alors, c'est Suzie qui a réagi.

Sa meilleure amie.

Elle a fait les valises,

elle a poussé Cynthia dans un taxi, puis dans un avion,

destination : Le Mexique !

Pas pour son soleil, pas pour ses musiques...

Elles vont, toutes les deux, dans une forêt magique...

***

Dans le parc de Piedra Canteada, il y a une très belle forêt. Pendant des décennies les hommes, inconscients, ont abattu les arbres : ils ont coupé, tronçonné, charrié le bois. Pour les quelques familles qui habitaient là, c'était un drame, car elles savaient bien que dans cette forêt, vivaient les esprits. Alors, ils se sont dit qu'ils sauveraient leur forêt par la magie. Maintenant chaque été, ils sont des centaines à venir de tous les pays, pour visiter ce parc préservé....

***

Cynthia et Suzie sont arrivées.

Une orangeade les attendait.

Elles se sont assises devant le bungalow,

Dans le silence, à l'orée de la forêt.

Un plan d'eau, quelques nénuphars.

Des grenouilles, comme dans toute mare.

Le soir les enveloppe peu à peu.

Une brume diaphane teinte tout de bleu...

****

Le groupe des visiteurs est rassemblé. Les quatre guides mexicains, avec leurs lanternes, après quelques consignes murmurées en plusieurs langues, avancent maintenant : deux en tête de cette curieuse file indienne et deux, fermant la marche. La forêt a son habit de nuit, la lune est douce en son halo.On marche tantôt sur la mousse, tantôt sur des brindilles qui craquent. Un oiseau de nuit s'envole, surprenant le groupe. Au loin, un hibou lance ses deux notes.

Cynthia et Suzie regardent partout autour d'elles. Les lanternes illuminent l'étroit sentier et leurs lampes de poche, éclairant le sol, les aident à avancer. Soudain, une petite lumière !

La première.

Comme une perle scintillante, posée sur une branche.

Où sommes-nous ?

Est-ce une clairière ?

Personne ne dit mot.

Déjà, le charme opère.

Oh ! Une autre !

Petite goutte qui coule dans la nuit..

Puis, une autre !

Fragile lueur qui brille et tout à coup, s'éclipse ...

Encore une...

Dix, vingt peut-être...

Et en l'espace de quelques instants, c'est toute la profonde forêt qui s'illumine de milliers, de millions d'infiniment petites lucioles, si légères, si insaisissables...

Une féerie.

Qui éblouit Suzie.

Qui touche Cynthia, au coeur.

Cynthia sourit.

Les lucioles l'entourent, s'envolent et l'emmènent avec elles.

Cynthia est transportée.

Quelques "oh !", quelques "Ah !"

Chacun goûte cet instant unique.

Cynthia rit.

Sa mélancolie s'envole avec les lucioles.

Elle ressent une vraie sérénité,

une douceur,

une reconnaissance sans fin

pour tant de beauté.

***

Revenue à Grenoble, Cynthia a repris le cours de sa vie. Elle ne veut pas quitter cette ville, même si elle est lourde de souvenirs. C'est là que sont ses racines. Elle a néanmoins changé d'appartement. Elle est plus proche de Suzie. Sur sa commode, elle garde toujours une petite branche qu'elle a ramassée à Piedra Canteada. Elle rêve en regardant ses photos : le bungalow, le plan d'eau, une fleur de lotus. Et elle garde toujours dans sa poche, le joli galet qu'elle a rapporté de là-bas.

Quand la tristesse tente de la terrasser,

elle caresse la douce rondeur de la pierre lissée,

et si, dans ses yeux perlent quelques larmes,

vite,

elle appelle les lucioles !

Et dans son esprit,

l'image fabuleuse des petites lumières éclairant toute la forêt,

l'apaise et

la console.

x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x!x

Les 10 mots de Loune commencent par " Sphinx ", ceux de Diogène par "enfant ", encore de beaux sujets au programme, néanmoins vous pouvez, bien sûr, ajouter le vôtre. A bientôt !


Texte publié par Lisa D., 7 mars 2020 à 16h55
© tous droits réservés.
«
»
Lecture
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
2646 histoires publiées
1193 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Notharam
LeConteur.fr 2013-2024 © Tous droits réservés