Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 14 « Premières investigations ! (Part 1) » Tome 1, Chapitre 14

— Bon, bah te voilà paré… allez, à plus et bonne balade !

Picarel se sentit un peu stupide, figé ainsi devant la porte qui claqua sous son nez. Ses mains levées en l’air tenaient un livret à la couverture marron. Ce dernier se présentait sous la forme d’un dépliant avec le plan de la bâtisse et ses différents étages. Byleth le lui avait donné après le récit de sa perdition. Selon lui, Adamanth aurait déjà dû le lui donner mais dommage pour lui, il avait vraisemblablement oublié. Byleth l’avait ensuite laissé aux bons soins de ses serviteurs pour l’accompagner vers la sortie puis à l’extérieur, histoire de ne pas le laisser vagabonder tout seul au risque de se retrouver dans une panade similaire à celle dans laquelle il s’était trouvé à leur rencontre. Ses serviteurs avaient tant pris cette tâche au sérieux qu’ils avaient, à leur tour, confié sa sécurité à Coussin, une âme humaine aux cheveux blonds, aux grands yeux bleus et au visage inexpressif, et surtout une simple servante sans le moindre pouvoir. Adamanth était un bon candidat aux yeux des autres démons mais il était porté disparu – personne ne s’était fatigué à le chercher –, alors ils avaient composé avec les moyens du bord. Le motif ? Il y avait séance de farniente sur hamac dans moins de dix minutes, ils ne pouvaient pas manquer ça !

Ils l’avaient donc lâchement abandonné sans le moindre remord.

— C’est bien la première fois qu’on me dit que je suis trop actif…, marmonna Picarel pour lui-même en clignant des yeux, hébété.

Dire qu’il passait pour un flemmard indécrottable au Paradis… Près de lui, Coussin ne réagit pas, imperturbable. Picarel écarta l’idée de les comprendre et se retourna pour quitter le perron. Coussin le suivit. Ils dépassèrent les grilles et s’arrêtèrent à l’initiative de l’ange. Devant eux se dressaient des pâtés de maisons hétéroclites séparées par de larges allées. L’endroit était tout aussi calme qu’à son arrivée. Une vague de détermination envahit Picarel. Il allait commencer par ce quartier ! Avec des habitants aussi paresseux, peut-être y trouverait-il des passionnés de gastéropodes ou d’autres qui traiteraient les limaces comme des animaux de compagnie. Elles avaient le mérite de ne pas être aussi épuisantes qu’un chien ou un chat.

Fort de cette pensée, il déplia avec entrain le livret avant de plisser les lèvres en une moue déçue. La feuille était parcourue de traits et de flèches qui esquissaient les murs du manoir de Byleth et les trajets à emprunter pour arriver à telle destination mais le tout se limitait au manoir proprement dit. Pas le moindre iota de plan concernant le reste du quartier et comme un imbécile, il n’avait même pas songé à le leur demander. Il soupira avant de replier le livret.

— Tant pis, on va faire sans.

Il glissa l’objet dans sa poche avant de s’élancer dans l’allée devant lui. Il s’approcha d’une première propriété dont les murs mêlaient le jaune poussin et le noir. Il retrouva deux hamacs suspendus entre les arbres, occupés par des silhouettes massives qui émettaient quelques ronflements guillerets.

— Euh, excusez-moi !

Picarel eut beau tenter de les interpeller, il n’obtint aucune réponse. Les démons étaient trop bien endormis pour seulement réagir. Il se tortilla pour observer l’intérieur de la maison, réfractaire à jouer aux intrus, mais ne vit rien en mesure d’accueillir une limace. Il passa à la maison suivante où la même scène se répéta, ainsi qu’à la suivante.

— C’est encore l’heure de la sieste, chez eux ? s’exclama Picarel, impressionné.

D’une certaine façon, il les enviait. Avec Michael, il leur était impossible de s’offrir de telles pauses. Ils se faisaient déjà enguirlander pour celles que son ami Cockatiel et lui se prenaient gratuitement à l’insu de leurs camarades…

— Hey ! Au fait, tu connais le plan du quartier, non ? fit-il à l’adresse de Coussin.

Jusque-là, il l’avait ignorée et elle-même l’avait suivi sans un mot. Elle secoua la tête en signe de dénégation.

— Tu ne parles pas ? Tu es muette ?

Elle secoua encore la tête à la première question avant d’hocher à la seconde. Picarel gémit, dépité.

— Ce n’est vraiment pas pratique !

Ils passèrent à une autre maison, où la scène se répéta une fois de plus, quoiqu’un peu différemment ; le démon était réveillé mais leur tournait le dos, le regard rivé sur un écran télévisé. Il refusa de le considérer même lorsqu’il cria pour attirer son attention. Picarel abandonna avant de craindre de devenir aphone et s’agita une fois encore pour observer l’intérieur de la maison, qui se révéla aussi bizarre et pas plus prometteuse que les précédentes. Ils passèrent à la suivante.

— Toutes les âmes humaines ne peuvent pas parler, comme toi ?

Coussin secoua la tête une fois de plus et Picarel décida qu’elle avait sans doute été muette de son vivant. Il n’y pensa plus tandis qu’il essuyait un nouvel échec. Il commença à se plaindre.

— Pas un qui soit fichu de me répondre… je vais en avoir pour des jours à la chercher partout !

— Tu cherches quoi ?

Picarel sursauta et se retourna violemment pour faire face à Sytry. Ce dernier se posa devant lui, l’air de rien. Il était toujours pieds nus. Le pot de sucettes avait disparu ; le jeune démon tenait seulement un cookie entre ses doigts fins qu’il croqua alors qu’il jaugeait l’ange avec un mélange de curiosité et d’amusement. Picarel fut étonné de le retrouver là mais ne chercha pas à comprendre. Peut-être avait-il là une opportunité à ne pas manquer pour accélérer ses recherches.

— Je cherche mon amie Nana, c’est une limace. Tu ne saurais pas où je pourrais la retrouver ?

Sytry gloussa et faillit s’étouffer avec les miettes du biscuit qu’il n’avait pas avalées. Il toussa tout en continuant de rire sous cape et de ce fait, il tarda à prendre la parole.

— T-tu cherches… une limace ? Tu es sérieux ?


Texte publié par Ploum, 29 avril 2020 à 18h28
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 14 « Premières investigations ! (Part 1) » Tome 1, Chapitre 14
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1813 histoires publiées
825 membres inscrits
Notre membre le plus récent est angel
LeConteur.fr 2013-2021 © Tous droits réservés