Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Une étrange absence » Tome 1, Chapitre 1
Westown, 4e jour de l’hiver, 20h15
    
    
    Tara adorait les soirées au Bison gourmand, le restaurant installé dans les hauteurs de Westown. C’était l’occasion de retrouver une partie des habitants de la ville dans une ambiance chaleureuse et enjouée et de déguster les plats délicieux de Brad, le jeune cuisinier qui avait pris la relève de son grand-père Marco, avec l’aide de Carrie, sa pétillante épouse. Elle prenait plaisir à écouter son oncle Frank jouer de la guitare pour accompagner Miranda, la brave commère qui tenait le bazar local, quand elle chantait de sa jolie voix de soprano.
    
    Parmi les autres habitués figuraient Hector, un grand costaud taciturne qui dissimulait un cœur des plus sensibles, Ford, le médecin de Westown, strict et guindé, mais attachant malgré tout, et Wayne, le postier, un beau gosse au charme irrésistible.
    
    Tara devait bien avouer que le jeune homme aux cheveux blonds ne la laissait pas indifférente… À sa décharge, il ne laissait personne indifférent ! Il faisait partie de ces êtres favorisés par le destin : en plus de son physique séduisant et de sa personnalité agréable, il était intelligent, travailleur et d’une courtoisie sans faille. On ne comptait plus ses admiratrices dans la région ; une bonne part d’entre elles ne se rendaient au bureau de poste que pour saisir une chance de le voir.
    
    De temps à autres, Tara quittait l’établissement un peu avant tout le monde, afin de surprendre Wayne sur le chemin du retour. Il vivait dans un petit logement à l’arrière de son lieu de travail, en contrebas des commerces. Les jours où le temps dégagé laissait paraître un scintillant champ d’étoiles, il s’arrêtait souvent pour observer le ciel.
    
    La première fois qu’elle l’avait croisé, les yeux levés vers la voûte céleste, Wayne avait semblé un peu gêné. Malgré tout, il s’était vite détendu et lui avait demandé de l’accompagner vers les hauteurs de la ville. Tara n’avait pas oublié les confidences qu’il lui avait livrées sur son enfance et les origines de sa passion… et encore moins le fait qu’il avait dévoilé devant elle une facette plus solitaire et mélancolique de sa personnalité, même s’il ne s’en était sans doute pas rendu compte.
    
    La jeune fille conservait précieusement dans son cœur ce moment privilégié, sans pour autant oser croire qu’il pouvait voir en elle un peu plus qu’une amie. Malheureusement, avec la neige qui tombait à gros flocons, elle ne trouverait plus une telle occasion de sitôt.
    
    Tara soupira : elle s’était installée dans la région pour monter une exploitation agricole, pas pour chercher un amoureux. Elle avait largement de quoi s’occuper, entre ses champs, ses animaux et sa participation à la vie de la région.
    
    Même si ses parents et sa petite sœur lui manquaient parfois, la jeune fille aux longues tresses rousses avait trouvé ici une seconde famille. Pas seulement auprès de son oncle Frank, le frère cadet de son père, qui l’avait beaucoup soutenue dans ses premiers pas de fermière, mais aussi de l’ensemble des habitants de Westown. Elle s’était également rapprochée de ceux des deux villes voisines, Lulukoko, où le soleil brillait toute l’année, et Tsuyukusa, où régnait une douce sérénité. Il fallait bien avouer que pour de si petites localités, elles ne manquaient pas de séduisants jeunes gens…
    
    Une légère rougeur envahit son visage ; elle marqua une pause devant l’entrée, le temps que cette couleur suspecte se dissipe… Elle n’avait pas envie que l’on jase sur son compte !
    
    Quand elle se sentit prête, elle poussa la porte du Bison gourmand, avec plus de hâte encore qu’à l’accoutumée. Il se dégageait de l’endroit un charme désuet, avec ses parois de bois et ses meubles traditionnels.
    
    Étrangement, elle n’entendait ni la guitare de son oncle ni la voix de Miranda. L’instrument reposait contre le mur, silencieux, pendant que son propriétaire discutait avec la chanteuse rondelette. Elle remarqua aussi que Ford se trouvait toujours seul à la table qu’il partageait généralement avec le postier.
    
    « Eh, Tara ! »
    
    L’interpellation de Brad la fit presque sursauter. Il lui fit signe d’approcher, tandis que tous les regards convergeaient vers elle.
    
    « Tu n’aurais pas vu Wayne en route ? »
    
    La jeune fille secoua négativement la tête :
    
    « Non… mais j’arrive de Tsuyukusa. J’ai très bien pu le rater… »
    
    Le jeune cuisinier passa une main sur sa nuque :
    
    « C’est juste que ça ne lui ressemble pas, d’arriver aussi tard.
    
    — Il est généralement plus ponctuel », ajouta Ford »
    
    Le visage mince et élégant du médecin paraissait encore plus fermé qu’à l’habitude.
    
    « Quand je l’ai croisé, il y a exactement une heure douze, il m’a dit qu’il avait retrouvé une lettre oubliée au fond d’un casier et qu’il partait la livrer dans une ferme des environs, mais qu’il serait là à l’heure habituelle. »
    
    Il n’en fallait pas plus pour que l’inquiétude s’empare de la jeune fermière :
    
    « Vous ne pensez quand même pas qu’il lui est arrivé quelque chose ? »
    
    Une main se posa sur son épaule. Elle se retourna pour apercevoir le visage jovial et le collier de barbe hirsute de son oncle, qui lui adressa un sourire rassurant :
    
    « Oh, ’y a sans doute pas de raison de s’en faire, mais on n'sait jamais. On veille sur les nôtres, ici ! »
    
    Tara avait pu le vérifier à maintes reprises. Frank avait raison, il n’y avait sans doute rien de grave, mais mieux valait avoir le cœur net.
    
    « Tu veux que j’aille chez lui, pour vérifier si tout va bien ?
    
    — C’est une bonne idée ! Je ne voudrais pas l'déranger sans raison, mais si c’est toi, ce sera différent ! »
    
    La jeune fille sentit de nouveau ses joues virer à l’écarlate. Est-ce qu’il avait vu clair dans ses sentiments ? Ou faisait-il juste allusion à la politesse excessive que manifestait le postier envers toutes les femmes ? La seule façon d’échapper à plus d’embarras était de se mettre en route sans attendre.
    
    Elle se rua vers la sortie, tandis que son oncle lui criait de rester prudente. Dès qu’elle franchit le pas de la porte, le froid glacial la saisit. En hiver, quand la nuit tombait et que la ville se vidait de ses visiteurs, elle paraissait étrangement désolée. La neige étouffait tous les bruits et Westown devenait comme le fantôme d’elle-même, une vieille carcasse laissée à l’abandon. À ces rares occasions, la jeune fille pouvait la voir telle qu’elle était : une implantation minière qui avait connu son heure de gloire avant l’épuisement de ses filons principaux, et qui ne survivait que grâce à une poignée d’entêtés. Certes, la situation semblait s’améliorer de jours en jour, mais Westown ne pourrait jamais perdre tout à fait son intense aura de nostalgie.
    
    Tara emprunta avec précaution les marches qui descendaient vers le bureau de poste. Personne ne verrouillait sa porte dans la petite ville – une chose qui l’avait beaucoup étonnée quand elle était arrivée dans les environs. Elle poussa le battant et jeta un coup d’œil autour d’elle. Wayne s’attardait parfois pour vérifier qu’aucune lettre ni aucun paquet ne restaient dans les casiers, mais la pièce se révéla vide. Peut-être le postier se trouvait-il chez lui ?
    
    « Wayne ? »
    
    Aucune réponse…
    
    Elle poussa la porte à double battant et entra dans la pièce unique, pour la trouver aussi sombre que le bureau de poste. Pas de lampe en veilleuse, pas de feu dans la cheminée. Habituellement, à la saison froide, le jeune homme le laissait couver pour retrouver une douce chaleur quand il rentrait dans la nuit. Il n’avait pas dû repasser chez lui après sa dernière tournée.
    
    Cette affaire commençait à devenir préoccupante !
    
    

Texte publié par Beatrix, 21 janvier 2020 à 23h03
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Une étrange absence » Tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1543 histoires publiées
711 membres inscrits
Notre membre le plus récent est SaraAfonso
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés