Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 14 « Conclusion » Tome 1, Chapitre 14
« Et il fit bien, déclara Henri en refermant le livre.
    
    — Hélas, c’est une évidence. »
    
    Alexandre reposa une pile d’ouvrage à leur place habituelle.
    
    « Je pense avoir terminé.
    
    — Cela tombe bien, moi aussi… »
    
    Le journaliste tendit le petit opus à son ami :
    
    « N’oubliez pas de ranger celui-ci. Je ne voudrais pas le poser en un endroit qui n’est pas le sien et que vous ne le retrouviez plus… »
    
    Alexandre le saisit et fit le tour de l’étagère pour le remettre solennellement à son emplacement, avant de se tourner vers Henry :
    
    « Eh ben… Qu’en avez-vous pensé ?
    
    — Je dirais que le côté moraliseur s’effaçait aisément derrière les aspects plus caustiques et fantaisistes des historiettes. Malgré tout, on peut discerner que chacun d’entre eux illustre l’un des pêchés capitaux : la luxure pour Coruscal, l’avarice pour Jorim, la gourmandise pour Babio, la colère pour Arald, l’orgueil pour Lisa, la paresse pour Satine… et enfin, l’envie pour cette créature verte qui usurpait l’apparence de Zefirin. »
    
    Il leva les yeux pensivement :
    
    « Non qu’il soit de mauvais aloi de prévenir contre ces travers, à une époque où l’on prend tant de bonnes résolutions pour mieux les oublier…
    
    — Pensez-vous, par exemple, que cette mise en garde pourrait vous être utile, fussiez-vous tenté de verser dans l’un de ces défauts ? »
    
    Alexandre avait adopté un ton léger, mais Henri le regarda gravement :
    
    « À dire vrai, je connais mes travers, même s’ils sont différents, et je dirais qu’il en est pour ces pêchés comme de toute autre chose : ils existent dans la nature profonde de tout être humain, il nous faut juste éviter qu’ils ne nous gouvernent entièrement !
    
    — Voilà qui est bien parlé ! Allons, puisque notre tâche est finie, que diriez-vous de partager un bon repas dans un petit restaurant que j’affectionne ?
    
    — Fort volontiers, répondit Henri en souriant. Et je vous fais confiance pour rester gourmet plutôt que gourmand ! »
    
    En riant, les deux amis prirent leur manteau, tandis qu’au-dehors, une fine averse de neige les saluait d’une nuée scintillante.
    
    

Texte publié par Beatrix, 23 janvier 2020 à 22h22
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 14 « Conclusion » Tome 1, Chapitre 14
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1540 histoires publiées
710 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Livia
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés