Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 4 Tome 1, Chapitre 4
C’était encore une séance de danse entre les standardistes. Quoique encore n’était pas vraiment adapté. Elle divergeait quelque peu des précédentes.
    
    Après s’être alignées ces dix femmes pliaient leurs jambes vers l’arrière comme le Charleston l’exigeait dans une parfaite synchronisation enfin plus ou moins. Même si certaines paraissaient avenantes et n’étaient pas désagréables à regarder, aucun homme n’osa s’introduire dans ce bloc compact.
    
    Qu’est-ce qui les unissait de la sorte ? anniversaire, mariage...
    
    Très symboliquement Eva et Suzy s’étaient placées au centre de la ligne. D’abord était venu la théorie avec Eva. Si ses chances étaient pratiquement nulles de tomber sur l’interlocuteur recherché par Benny, elles se réduiraient grandement avec l’aide de quelques consœurs.
    
    Suite à une petite conversation, Suzy s’était chargée de l’application. Elle était une employée ancienne, et s’entendait bien avec tout le monde. Le recrutement se fit donc facilement. Le hasard se montra conciliant face à tant d’effort. Eva put alors informer Benny que l’appel provenait d’une cabine de Hell’s Kitchen.
    
    Ce qui les amenaient à fêter les fruits de leur labeur à savoir deux cents dollars à se partager en neuf. Eva en grande dame n’avait conservé qu’un tiers de la prime. Ce n’était pas une erreur de calcul de sa part, plutôt une omission.
    
    De toute façon ce n’était pas vraiment le profit, qui les réjouissait tant. La véritable récompense résidait dans la participation à un acte délictueux. En guise de confirmation Vicky qui était tombé sur le fameux interlocuteur, n’avait même pas exigé de supplément.
    
    Pourtant cette blonde platine était du genre insatiable. A peine le pianiste cessa, qu’elle jeta son dévolu sur un brun gominé dans un coin. Eva était mal placée pour la critiquer. D’ailleurs pourquoi la critiquer ? Surtout qu’elle ne fut pas la seule.
    
    La dispersion des rangs continua avec Suzy. Elle devait rejoindre son fiancé au cinéma plus tard. Les restantes décidèrent de finir la soirée dans un speakeasy. C’est alors qu’elles tergiversaient chacune ayant un établissement différent à proposer.
    
    A les voir faire Eva se rappela son appréhension face à la proposition de Benny. Tout au fond cette réticence reposait sur un pas : celui franchissant la ligne séparant les gens ordinaires de la pègre. Jusqu’ici simple spectatrice on demandait à Eva de venir sur scène.
    
    Ses confrères parlant sans la moindre gêne de lieux illégaux, lui firent comprendre que la fameuse frontière était quelque peu poreuse surtout à New York. C’était un peu comme les leçons de morales de sa mère où une femme était amenée à devenir soit une respectable épouse et mère de famille, soit une répugnante putain.
    
    Or il existait une vaste zone intermédiaire entre les deux.
    
    Eva décida donc ne plus s’encombrer l’esprit avec toutes questions. Cette personne qui appelait sans donner son identité, c’était bizarre. Et alors ? Hell’s Kitchen était un quartier irlandais. Qu’est-ce qu’un juif comme Benny avait à y voir ? Et alors ?
    
    La seule question qui méritait son intérêt, était l’usage de cet argent providentiel. Une voiture voilà ce qui serait un bon investissement. Et pendant qu’on y était, le vieux du troisième étage avait tendance à la coller d’un peu trop près dans la cage d’escalier. Elle pourrait en parler à Benny. Après tout ce type de services faisait partie de sa prime.
    
    Comme la vie pouvait être douce. Il suffisait juste de l’accepter.

Texte publié par Jules Famas, 21 janvier 2020 à 19h08
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 4 Tome 1, Chapitre 4
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1540 histoires publiées
710 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Livia
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés