Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Prologue Tome 1, Prologue
L'aube se levait sur une froide matinée d'automne. Le vent glacial ne parvint pas à repousser l'épais brouillard qui recouvrait le paysage de son manteau blanc. Des cris de corbeaux percèrent le silence ambiant. Ils s'envolèrent dans un bruissement d'ailes qui tonnait dans ce calme, surement, pour se trouver un endroit plus clément, plus riche en nourriture. Ici, rien ne semblait pousser, sauf, peut-être, les chiendents…
    A l’heure où les premiers habitants se levaient, quittant la chaleur de leur lit à regret, deux silhouettes transpercèrent la grisaille. Un homme et un enfant. Un père et son fils ? Un père et sa fille ? Nul ne saurait le dire à cet instant. L’enfant était emmitouflé dans un épais manteau gris sur un pantalon en toile de jute. Une écharpe entourait son cou et couvrait tout le bas de son visage depuis le nez. Un bonnet de laine gris, enfoncé jusqu’aux oreilles, ne laissait entrevoir que ses yeux. Vert. Des yeux d’un vert lumineux. Des yeux pareils à deux émeraudes parfaites.
    Quant à l’homme, le vent faisait claquer un pan de son long manteau de laine noir dont le capuchon abaissé couvrait entièrement ses traits. On pouvait juste remarquer sa stature moyenne et sa silhouette longiligne. Était-il jeune ? Était-il vieux ? On ne saurait le dire avec certitude bien que des indices, comme sa démarche silencieuse et souple, pouvaient faire pencher la balance du côté ‘jeune’.
    L’enfant semblait lutter contre l’agression du vent. Il était si frêle, que le vent croyait en toute bonne foi, pouvoir le faire valser comme il le faisait avec les feuilles rousses qui aimaient danser avec lui dans une ultime étreinte, avant de s’écraser au sol, rattrapées par la loi de l’apesanteur.
    Ce fut cependant une pierre qui le fit trébucher. Il tomba, les mains en avant pour amortir le choc, s’écrasant tout son long sur le sol dur. L’homme, surpris par la soudaineté de la chute, n’eut pas le temps de le retenir. Il se précipita sur lui et l’aida à se relever. Il épousseta ses vêtements puis chercha la présence d’une blessure quelconque. L’enfant lui présenta ses mains écorchées sans dire un mot. Pas un cri ni même un gémissement n’avaient franchis ses lèvres. Aucune larme n’était venue troubler son regard lumineux.
    L’homme plaça ses mains au-dessus de celles de l’enfant et prononça des paroles dans une langue inconnue. Aussitôt, une lumière blanche jaillit de ses mains refermant les plaies.
    Ensuite, comme si aucun évènement n’était intervenu, ils se remirent en route, sur le chemin dur et froid, par une morne matinée grisâtre, vers une destination connue d’eux seuls.

Texte publié par Terry, 15 juillet 2019 à 19h20
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Prologue Tome 1, Prologue
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1475 histoires publiées
682 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Godiva
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés