Pourquoi vous inscrire ?
Recueil de nouvelles dans l'univers du pendentif perdu
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 11 « Une journée à Dunkick (partie 10) » Tome 1, Chapitre 11
Quelques notes plus tard, les œufs étaient cuits et la salade prête. Nils déposa le tout dans les assiettes avant d'appeler son frère et sa sœur. Il se saisit de la baguette de pain que son père avait apporté et la posa sur la table.
    
     Lucas fut le premier à arriver.
    
     -Ca a vraiment l'air appétissant, Nils. Bravo !
     -C'est juste des œufs sur le plat, pas besoin d'en faire trop.
     -C'est vraiment très gentil de ta part de faire le repas alors qu'il te reste des devoirs à faire.
     -C'est bien plus simple de cuisiner…
     -Tu veux ouvrir un restaurant, plus tard ?
    
     Cette question le déstabilisa. Il n'avait jamais pensé à ça.
    
     -J'en sais rien. Et toi ?
     -J'hésite…
     -Entre quoi et quoi ?
    
     Lucas baissa la tête.
    
     -Tu vas te moquer…
     -Euh non…
     -Soit je voudrais enseigner dans une école primaire, soit…
    
     Un rire retentit derrière lui.
    
     -Abandonne ! Les gamins vont juste se moquer de toi.
     -Pourquoi tu dis, ça ? demanda d'une petite voix, Lucas.
     -Sérieux, t'as vu comment t'es habillé ?! On croirait un petit vieux.
    
     Son frère baissa les yeux son pull bleu ciel et son pantalon en velours marron.
    
     -Je ne vois pas le problème.
     -Avec tes lunettes, c'est le combo ultime.
     -Mais sans mes lunettes, je ne vois rien.
     -Elles sont moches tes lunettes, pas modernes pour deux sous.
     -Je sais, mais le souci, c'est que mes verres sont tellement lourd que je ne peux pas choisir n'importe quel modèle…
     -On a les excuses qu'on se trouve…
    
     A nouveau, Nils reprit la parole.
    
     -Bon, et si on mangeait. Y a du chèvre dans le frigo, on peut faire des toasts si vous voulez.
     -Moi, s'écria Loli. J'en veux.
    
     Leur aîné secoua la tête piteusement. Du bout de sa fourchette, il tapotait un lardon, sans se décider à les manger. Le repas se termina sans que celui-ci n'ouvre la bouche. Nils aurait voulu dire quelque chose, mais il ne savait même pas sur quoi l'interrogeait.
    
     -Je fais la vaisselle et je me remets au boulot. Loli lave la table.
     -Pourquoi moi ?
     -Pourquoi, pas toi ?
    
     Elle soupira.
    
     -Ok, mais vire les assiettes.
     -Je vais le faire.
    
     Lucas empila ce qui avait servi pour le repas, avant de le déposer dans l'évier.
    
     -Tu veux que je fasse la vaisselle à ta place Nils ? Comme ça, tu peux te remettre à faire tes devoirs.
     -Mais pourquoi vous n'utilisez pas le lave-vaisselle, lui demanda Loli en faisant tourner mollement l'éponge sur la table.
     -C'est ce que j'avais prévu de faire, mais je rince les assiettes avant.
     -Pourquoi ?
    
     Nils leva les yeux au ciel.
    
     -Comment te dire… Vois-tu Loli, si tu mets un os dans le lave-vaisselle, il ne disparaîtra pas. Il en ressortir juste un os propre…
     -On a mangé des œufs…
     -C'est juste un exemple.
    
     Sa sœur jeta l'éponge dans l'évier et disparu comme une flèche.
    
     -Elle n'a pas essuyé la table, soupira Lucas qui s'appliqua à le faire.
     -Laisse. Je le ferais.
    
     Son aîné secoua la tête.
    
     -Non, tu as tes devoirs à finir. C'est normal que je t'aide.
    
     Il y eut un silence.
    
     -Tu sais, Nils… Je suis content d'être rentré. Je me sentais un peu seul, à l'appartement. Merci d'être venu me voir. Ca m'a vraiment fait plaisir.
    
     Le brun déglutit difficilement. Comment lui dire que la seule raison pour laquelle il avait pensé à lui, c'était parce qu'il avait le permis et qu'il savait qu'il accepterait de le conduire où il souhaitait. Contre toute attente, il lui fit un sourire et se replongea dans ses devoirs.
    
     Il réussit à terminer plus rapidement ses questions qu'il ne l'aurait cru. En particulier, grâce aux explications de son frère. Malgré ce qu'il aurait cru, celui-ci n'était pas aussi sévère que prévu. Le jeune homme prenait son temps, et veillait à ce que son propos soit compris.
    
     Le temps que Nils remonte ses affaires pour préparer son sac, le gâteau était cuit. Ils en mangèrent une partie avant d'aller se coucher. Se saisissant d'un papier et d'un crayon, le brun laissa un petit mot à l'attention de son père.
    
     « Pardon papa, prends une part de gâteau en rentrant. Joyeux 6 janvier 2008. Je t'offre 46 bisous. Nils D ».

Texte publié par Nascana, 24 novembre 2019 à 17h00
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 11 « Une journée à Dunkick (partie 10) » Tome 1, Chapitre 11
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1543 histoires publiées
711 membres inscrits
Notre membre le plus récent est SaraAfonso
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés