Pourquoi vous inscrire ?
Recueil de nouvelles dans l'univers du pendentif perdu
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 5 « Une visite à Dunkick (partie 4) » Tome 1, Chapitre 5
-Je vais t'aider à trouver le magasin.
     -Tu sais où il est ?
     -Non, c'est pour ça que j'ai dit trouver.
    
     Ils continuèrent leur chemin, alors qu'elle lui tenait encore le bras. Il osa poser la question qui lui brûlait les lèvres.
    
     -Dis ?
     -Oui ?
     -Pourquoi tu ne tiens pas Lucas comme ça, quand vous êtes ensemble ?
    
     Elle haussa les épaules.
    
     -C'est Lucas. Il serait sûrement gêné si je le faisais.
    
     Il n'avait pas pensé à cela, mais elle n'avait pas tord.
    
     -Après, je me sens moins proche de lui, que de toi. Sans doute parce qu'il est plus vieux…
    
     Ou plus chiant...
    
     Ils entrèrent en silence dans la petite supérette et Nils s'empressa de récupérer des oignons, des œufs, des lardons et de la crème fraîche. Ses ingrédients en mains, il commença à faire la queue dans la fils d'attente vers la caisse.
    
     -On prend un dessert ? demanda Loli en ramenant un gâteau.
     -Ca compte combien ?
     -3,19 écus.
    
     Il fit le calcul rapidement.
    
     -Ok.
    
     Aussitôt, elle se précipita sur lui, pour l'embrasser.
    
     -Tu es le meilleur grand frère du monde.
     -Remercie plutôt Lucas, c'est lui qui paye.
    
     Elle haussa les épaules comme si cette information lui importait peu.
    
     Ils attendirent patiemment que la personne devant eux, sorte et range dans son sac ses produits. Nils se demanda comment il était possible d'être aussi lent. Une folle envie le prit de se saisir du tout et de le balancer pour pouvoir enfin avancer.
    
     Il se retint et l'autre finit par partir. Enfin, elle fit un pas et posa ses sacs en soupirant leur bloquant encore le passage. La tête tournée vers la sortie, elle ne paraissait pas prête de bouger.
    
     -Madame, s'il vous plaît, est-ce que vous pourriez vous mettre sur le côté ?
     -Il pleut et toutes mes courses vont être mouillées. Y a vraiment plus de saisons.
    
     Le brun leva les yeux au ciel, alors que Loli le regardait en tentant de contenir un fou rire. Ils ne pouvaient pas passer le portique de sécurité, puisque l'autre s'était arrêtée juste devant.
    
     -Madame vous ne pouvez pas rester là, répéta la caissière qui paraissait aussi en avoir assez.
     -Il faut bien que j'attende que la pluie s'arrête, déclara-t-elle avec lenteur.
     -Oui, mais là, vous gênez les autres personnes.
     -Qui ça ?
    
     Finalement, l'agent de sécurité posté dans un coin vint à sa rescousse. Il entraîna du plus rapidement qu'il put la cliente et libéra le passage pour les autres.
    
     Nils réussit enfin payer ses articles et repartir avec sa sœur.
    
     Dehors quelques gouttes tombaient. Loli en profita pour mettre sa capuche.
    
     -Tu n'as pas ton bonnet ?
    
     Le brun secoua la tête. Il détestait ce truc qui lui électrisait les cheveux. C'était ça, d'avoir été élevé par une mère mage qui pouvait d'un sort vous réchauffer. On n'avait plus l'habitude des choses normales. Le garçon avait hâte de pouvoir apprendre à faire ce sort. D'ailleurs, il se demanda quel était celui qu'il avait utilisé précédemment. Il fallait vraiment qu'il parle à son père de son recensement magique. Cela ne le dérangerait pas de le faire seul, mais si son parent ne savait pas où il était, il le prendrait sûrement mal.
    
     -Tu n'as pas tes gants non plus… Tu n'as pas de tête, se moqua sa sœur.
     -C'est à cause de l'histoire de la bouteille d'eau. Ca m'a perturbé.
    
     C'était une excuse comme une autre.
    
     -Je me demande pourquoi maman à fait ça… Elle ne va jamais dans la cuisine d'habitude.
     -Pour me faire chier, par exemple.
    
     Loli parut réfléchir.
    
     -Ca se tient.
     -Elle me déteste de toute façon.
     -Tu ne l'aimes pas non plus.
    
     Sa sœur avait raison sur ce point. Depuis sa plus tendre enfance, il haïssait cette femme qui leur volait son père, à sa mère et lui. Du coup la voir en personne n'avait pas arrangé les choses. Il la trouvait moche et stupide. Tellement différente de Déborah… C'était si injuste que se soit sa mère qui est disparu.
    
     -Rentrons, déclara Nils, alors que c'était déjà ce qu'il était en train de faire.
    
     A nouveau, ils sonnèrent à l'interphone et Lucas leur ouvrit. Une fois dans l'appartement, le brun se mit en mouvement. Il sortit les ustensiles de cuisine et commença à préparer les ingrédients.
    
     -Je peux t'aider ? lui demanda Lucas.
     -Si tu veux. Coupe les oignons pour les faire revenir. Je prépare la sauce pendant ce temps-là.
    
     Nils venait de mettre les lardons à revenir dans une poêle chaude. Sur l'autre plaque, une casserole d'eau attendait de bouillir pour recevoir les pâtes.
    
     Son aîné se saisit d'un oignon qu'il coupa en deux sans retirer la peau. Le brun lui jeta un regard en coin, soupira et se saisit du légume.
    
     -Comme ça !
    
     Il lui montra rapidement comment faire, avant que Lucas prenne le relais. Ce qui s’avéra peu probant d'ailleurs. Cependant, Nils ne fit aucun commentaire. Après tout, son frère se montrait volontaire dans ce qu'il faisait. Le résultat n'était pas au rendez-vous, mais il fallait bien qu'il est une faiblesse.
    
     -Euh… Nils ?
    
     L'autre se tourna pour visualiser le massacre. Ils feraient avec.
    
     -C'est bon.
    
     Il attrapa la planche à découper et fit tomber les morceaux dedans. Ensuite, il mit les pâtes dans l'eau bouillante.
    
     -Tourne un peu pour que ça dore.
     -D'accord.
    
     Lucas se saisit d'une cuillère et l'approcha de la poêle. Aussitôt Nils, lui saisit la main, et lui retira l’ustensile de cuisine pour le remplacer par une spatule en bois.
    
     -Pas de métal dans les poêles. Tu vas abîmer le revêtement. Après ça peut devenir toxique.
    
     Son frère ouvrit de grands yeux comme si cela pouvait l'attaquer.
    
     -Je… Je l'ignorais.
     -Bha maintenant, tu le sais.
    
     Nils continua à préparer le repas alors que sa sœur avait posé trois assiettes sur la table et entreprenait d'y placer des couverts à côté.
    
     -Tu as fait ta valise ?
     -Oui. Ne t'en fais pas.
     -Tu as été vite ! commenta Loli.
     -C'est juste que je n'avais pas beaucoup de choses à emmener. Juste quelques vêtements…
     -Et tes cours ?
    
     Lucas parut pris au dépourvu.
    
     -Ils sont là. Enfin dans mon ordinateur…
     -D'accord.
    
     Sa sœur ne chercha pas à en savoir plus, et il en fut soulagé.
    
     -Mettez-vous à table, j'apporte le repas.
    
     Nils égoutta les pâtes et les mit dans un saladier bleu et blanc. Il versa ensuite la sauce sur le tout, avant de mélanger.
    
     -Bon appétit !
    
     Loli se leva pour les servir. Aussitôt, Lucas tendit les assiettes.
    
     -Merci Nils, ça à l'air vraiment bon.
     -Ca n'a franchement rien d’exceptionnel.
    
     Mais les deux autres paraissaient heureux donc il n'ajouta rien.
    
     -Au fait, Lucas, j'ai ta monnaie dans ta poche. Fais-moi penser à te la rendre.
     -Garde-là.
    
     Le brun secoua la tête.
    
     -C'est tes sous.
     -Ca ira.
    
     Ils commencèrent à manger en silence.
    
     -On part quand ? demanda brusquement Nils.
     -Quand on a fini. Si je vous ramène à la maison trop tard, papa ne sera pas content.
     -Ca ira pour toi ?
    
     Lucas cligna des yeux.
    
     -Pourquoi ça n'irait pas ?
     -Tu vas conduire un petit moment…
     -Je m'en sortirais, déclara son aîné en haussant les épaules.
    
     Sa sœur prit la parole.
    
     -Lucas ? Tu as une copine ?
     -Euh…
    
     Il paru hésitant.
    
     -Non… Pourquoi tu me demandes, ça ?
     -Comme ça… C'est quoi les filles que tu trouves jolies ?
    
     Nils regarda son frère et sa sœur. Lucas lui paraissait vraiment mal à l'aise.
    
     -Il s'en fiche, s'entendit déclarer le brun. Il est à fond dans ses études…
    
     C'était ironique, mais son aîné ne le comprit pas.
    
     -Non, c'est juste… J'ai pas trouvé la bonne personne…
    
     Ca risquait d'être difficile vu sa façon d'être. Il était toujours en retrait, n'osant pas se montrer. En plus, lorsqu'il parlait, c'était généralement pour se lancer dans une tirade qui tenait plus du cours que d'autre chose. Cela ne rendait pas folles les filles.
    
     -Elle serait comment ?
     -Euh… gentille…
    
     La description manqua de faire rire Nils. C'était tout ce qu'il cherchait ? Une fille gentille ? Ca ne devait pas être très difficile à trouver.
    
     -Enfin… Et toi, Loli, est-ce que tu as des bonnes notes à l'école ?
     -Ca va !
     -Nils ?
     -J'ai des notes.
    
     Il ne précisa pas si elles étaient bonnes ou mauvaises. Il avait déjà bien assez de son père pour râler.
    
     -Si vous ne comprenez pas un truc, je peux vous expliquer.
     -Tu m'aideras à faire mes devoirs ce soir ? proposa la jeune fille.
    
     Lucas se mit à sourire.
    
     -Oui, ça me faire très plaisir.
    
     C'était bien lui, ça de s'amuser de faire un cours à sa sœur.
    
     Ils finirent rapidement leur repas et Loli eut le plaisir de sortir le dessert, avec lequel ils se régalèrent.
    
     Après avoir fait la vaisselle et emballé les restes du déjeuné dans un sac pour les emmener avec eux, ils quittèrent l'appartement.
    
     -Tu as tout ce qu'il te faut ? demanda Nils.
     -Oui, oui. Pas de soucis.

Texte publié par Nascana, 12 septembre 2019 à 17h08
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 5 « Une visite à Dunkick (partie 4) » Tome 1, Chapitre 5
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1371 histoires publiées
638 membres inscrits
Notre membre le plus récent est souricette35
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés