Pourquoi vous inscrire ?
Recueil de nouvelles dans l'univers du pendentif perdu
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 4 « Une visite à Dunkick (partie 3) » Tome 1, Chapitre 4
Ils continuèrent leur marche et s'arrêtèrent devant un immeuble ancien. Nils chercha la bonne sonnette avant de la presser.
    
     -Au fait, pourquoi on est là ? demanda Loli.
     -Lucas à une voiture et le permis.
     -Je vois. Tu veux lui demander d'aller à Dunkick ?
     -Tu comprends vite !
    
     L'interphone grésilla.
    
     -Oui ?
    
     Nils leva le pouce en l'air.
    
     -Tu nous ouvres ?
     -Nous qui ?
     -Ton frère et ta sœur, pauvre nouille !
     -Nils ?
     -T'as d'autres frères ?
     -Non.
    
     Un bruit lui apprit que la porte était ouverte, et ils s'engouffrèrent dans l'immeuble.
    
     -Troisième étage, cru bon de préciser Lucas.
    
     Une info qu'ils connaissaient déjà.
    
     Une fois sur le pallier la porte en face de celle de son frère s'ouvrit et un chihuahua se jeta sur Loli, qui se réfugia derrière son frère. La bête ne paraissait pas prête de lâcher l'affaire, et grognait en tentant de leur attraper les chevilles.
    
     Avec sa sœur qui lui enserrait les côtes, il avait du mal à réfléchir. Finalement, il fit un mouvement involontaire de la main, qui repoussa le chien. Celui-ci fit un bond en arrière surprit et s'enfuit dans son appartement alors qu'une dame d'un certain âge sortait.
    
     -Bonjour. N'ayez pas peur, il n'est pas méchant.
    
     Nils lui lança un regard noir. Il adorait se faire bouffer les jambes.
    
     La porte s'ouvrit et Lucas les fixa, interrogateur. Loli se précipita dans son appartement et murmura un « au revoir ». Son frère la suivit. Il savait bien ce qu'il venait de faire. Cela avait un côté excitant, mais en même temps cela le tracassait. Il allait devoir en parler avec son père et il appréhendait de le faire.
    
     Leur aîné referma la porte sur eux.
    
     -C'est gentil de venir me voir. Je ne vous attendez pas.
     -C'est Nils qui a eut l'idée, déclara sa sœur en l'embrassant sur la joue.
     -Vraiment ? Merci Nils…
    
     Le brun se retint de soupirer. Une minute avec Lucas et il en avait déjà marre. Pourquoi était-il toujours si niais ?
    
     -Tu révisais ?
     -Oui, un peu…
    
     Le regard de Nils se posa sur le roman posé sur le canapé. Il était clair que ce n'était pas son activité principale.
    
     -Tu n'en as pas vraiment besoin, n'est-ce pas ?
     -Un peu quand même…
     -Pourquoi tu rentres pas à la maison ? lui demanda Loli.
     -Je sais pas trop… J'avais peur de déranger…
    
     Le brun secoua la tête.
    
     -Prépare tes affaires, on te ramène avec nous.
     -V...Vraiment ?
    
     Lucas remonta ses lunettes sur son nez dans un geste surpris.
    
     -Mais oui ! Si tu te fais chier ici, autant que tu rentres avec nous !
    
     L’aîné hocha la tête avec un petit sourire. Tout était en retenu chez lui. A croire qu'il faisait des moitiés de parole ou de geste.
    
     -Vous voulez boire quelque chose ?
     -Pourquoi pas…
    
     Cela aurait au moins le mérite d'occuper les mains de son frère et d'éviter qu'il se tortille d'un air gêné.
    
     Nils retira son manteau et le posa sur le canapé comme sa sœur l'avait fait avant lui. Lucas, pendant ce temps-là sortit trois verres et les remplit d'eau.
    
     -J'ai que ça.
     -Moi, j'ai du soda orange, lui montra Loli. Et des madeleines !
     -Je ne suis pas vraiment sûr que se soit le meilleur des repas de midi.
    
     Nils ouvrit le frigo de son frère et n'y vit que des barquettes toutes prêtes. Où étaient donc les produits frais pour cuisiner ?
    
     -J'allais proposé de faire à manger, mais là, il faudrait un super-pouvoir.
     -Commandons une pizza, proposa Loli.
    
     Le brun la coupa.
    
     -On n'est pas vraiment venu là, pour ça.
     -On est venu pour quoi ?
     -Toi tu es venu, parce que tu m'as suivie. Moi, je suis là, pour…
    
     Il s'interrompit. C'était difficile pour lui de dire ces mots.
    
     -J'ai besoin de l'aide de Lucas.
     -Moi ?
     -Tu en connais un autre ?
     -Non, mais du coup… Ca veut dire que tu me fais confiance en tant que frère…
    
     Et ça y est, c'était parti pour l'analyse des sentiments. Mieux valait couper court avant qu'il ne parte dans une tirade interminable.
    
     -Tu peux m'emmener à Dunkick ?
     -Oui, sûrement. Quand ?
     -Maintenant !
    
     Lucas cligna des yeux surpris.
    
     -Maintenant ?
     -Oui, enfin après que tu es fait ta valise pour rentrer.
    
     L'autre le dévisagea sans parler.
    
     -C'est s'y prendre un peu à la dernière minute.
    
     Nils soupira.
    
     -Je sais, mais s'il te plaît. C'est vraiment important.
    
     Lucas lui fit signe de s’asseoir et en fit de même, pendant ce temps-là, Loli se vengeait sur le paquet de madeleines et était en passe de le finir.
    
     -Tu veux y aller aujourd'hui ?
     -Oui, c'est très important.
     -Et ça ne peut pas être un autre jour ?
     -Non.
    
     Son frère hocha la tête.
    
     -Qu'en dit papa ?
    
     Nils baissa la tête.
    
     -Il est contre, déclara Loli.
    
     Cela énerva le brun qui eut une bonne envie de lui arracher le paquet de gâteau des mains. Cependant ça ne résoudrait pas son problème.
    
     -Il ne veut pas que je prenne le train pour aller et ne veut pas m'emmener, expliqua Nils. Mais là, je respecte la règle. Il ne m'emmène pas et je ne prends pas le train. En plus, je serais avec toi. Tu es suffisamment mature pour me surveiller.
    
     Il perçu un petit sourire sur le visage de son aîné. Le compliment avait fait mouche comme il l'espérait.
    
     -Et toi, Loli que fais-tu là ?
     -Moi, je suis Nils. Hors de question de rentrer m'ennuyer à la maison toute seule.
    
     Lucas hocha la tête.
    
     -Vous savez que normalement, je devrais téléphoner à papa tout de suite et qu'il serait sûrement très mécontent de vous.
     -C'est comme ça, que tu nous remercies de te rendre visite, grogna Nils.
     -J'ai pas dit que j'allais le faire.
    
     Un silence s'installa entre eux trois.
    
     -Reprenons, tu veux aller à Dunkick absolument, cet après-midi.
     -Oui.
     -Tu veux pas dire pourquoi ?
    
     Nils baissa la tête.
    
     -Juste une fois qu'on y sera.
     -J'espère que ce n'est pas une bêtise…
     -Promis, c'est quelque chose de sérieux !
    
     Son frère le dévisagea, avant de hocher la tête.
    
     -Je te crois.
    
     Encore heureux qu'il le croyait. C'était la vérité qu'il disait.
    
     -Alors tu veux bien ?
    
     Lucas grimaça.
    
     -J'ai un peu peur de le regretter, mais je veux bien t'emmener. Après tout, c'est une preuve de confiance que de me le demander à moi.
    
     Nils en fut soulagé.
    
     -Merci, Lucas. Pour te remercier, je vais cuisiner quelque chose !
     -Vraiment ? C'est gentil, mais je n'ai pas grand-chose dans mon frigo…
    
     Le brun ouvrit les placards et en tira un paquet de pâtes.
    
     -Tu as un magasin proche de chez toi ?
     -Oui, dans la rue d'à côté.
     -Bien, je vais acheter deux ou trois trucs et je reviens. Toi, prépare ta valise pendant ce temps-là et toi, mets la table.
    
     Nils se leva, mais fut retenu par son aîné, qui lui fourra un billet de 20 écus dans les mains.
    
     -Tiens, pour acheter les ingrédients.
     -Ca ira.
     -J'insiste.
    
     Le brun prit le billet et le mit dans son porte-feuille.
    
     -Je viens avec toi.
    
     Sa sœur lui attrapa le bras et refusa de le lâcher.
    
     -Je ne vais rien faire de très intéressant, soupira Nils.
     -S'il te plaît.
    
     Il jeta un regard à Lucas qui haussa les épaules.
    
     -Comme tu veux.
    
     Depuis son arrivée, Loli se montrait très collante avec lui. Il ne lui en voulait pas et devait avouer que des fois, cela lui faisait plaisir. Cependant, cela le gênait par rapport à son aîné. Il était clair que sa cadette se montrait beaucoup moins attaché à lui.
    
     Loli le suivit donc le sourire aux lèvres, alors qu'il dévalait les escaliers en bois.
    

Texte publié par Nascana, 10 septembre 2019 à 21h52
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 4 « Une visite à Dunkick (partie 3) » Tome 1, Chapitre 4
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1511 histoires publiées
701 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Nisa
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés