Pourquoi vous inscrire ?
Recueil de nouvelle dans l'univers de la fille du cimetière
icone Fiche icone Fils de discussion icone Lecture icone 0 commentaire 0
«
»
Tome 1, Chapitre 3 « Une visite au café » Tome 1, Chapitre 3
Rosa s'arrêta devant le café, et jeta un coup d'oeil sur la façade. De grandes baies vitrées cerclées de métal peint en bleu permettaient de voir ce qui se passait à l'intérieur. Comme il faisait chaud, des tables et des chaises de même couleur avait fleuri sur la terrasse.
    
     Avec sa robe usée et démodée, la jeune femme ne se sentait pas à l'aise. Nul doute qu'elle dénotait dans cet univers. Pourquoi son frère lui avait-il demandé de l'attendre ici ? Il devait avoir une idée derrière la tête.
    
     Elle le chercha du regard sans le trouver. Il devait être en retard comme à son habitude. C'était toujours ainsi avec lui, il se baladait le nez en l'air dès qu'il ne s'agissait pas de travailler. Le temps passait et lui ne se rendait compte de rien.
    
     Rosa chercha un endroit où se positionner pour ne pas gêner la circulation, et recula de quelques pas. Son dos heurta celui d'un homme en train de parler et elle se maudit intérieurement. Ce qu'elle désirait absolument éviter venait d'arriver.
    
     -Excusez-moi.
    
     La jeune femme voulait s'en aller au plus vite, mais l'homme la retint par le bras.
    
     -Ho, mais tu es toute excusé. Ca te dirait de rester avec mes amis et moi ? Tu seras récompensé.
    
     Elle déglutit difficilement. Elle passait exactement pour ce qu'elle était : une traînée.
    
     Mais non, il ne fallait pas que les choses s'enveniment. Si venait à la voir ainsi… Elle en aurait tellement honte.
    
     -Je... Désolée…
    
     Rosa voulut s'échapper.
    
     -Fait pas ta timide, je suis sûr que tu aimes ça !
    
     Il ne paraissait pas prêt à la lâcher. Elle eut beau s'agitait cela ne servait à rien. Il la tenait, et elle ne pouvait rien contre sa poigne de fer. Les larmes lui montèrent aux yeux face à sa propre impuissance.
    
     Les amis de l'homme se mirent à rire à gorge déployer.
    
     -Elle est vive comme tu les aimes !
     -Je crois que tu lui plais.
    
     Comprenant qu'elle ne pourrait se défaire de lui, Rosa jeta un coup d'oeil à ce qui l'entourait et avisa une tasse pleine de thé brûlant sur la table. S'en saisissant par l’anse, elle lui balança le liquide au niveau de l'entre-jambe.
    
     -Tiens, ça devrait te calmer !
    
     Ébouillanté, l'homme hurla et la lâcha. Elle en profita pour s'enfuir. Seulement celui-ci fut plus rapide qu'elle, et la rattrapa.
    
     -Espèce de salope, tu vas voir ! Je vais te corriger.
    
     Il leva la main, et Rosa ferma les yeux en se préparant mentalement à recevoir un coup. Celui-ci ne vint pas et elle ouvrit les paupières avec appréhension. Le bras du type était maintenu en arrière, et il ne pouvait pas voir qui le tenait.
    
     -Je ne ferais pas ça, si j'étais toi !
     -Qu'est-ce que tu me veux, connard ? Tu veux te battre, c'est ça ?
    
     L'homme lâcha Rosa qui se réfugia derrière son sauveur.
    
     -J'aimerais bien voir ça.
     -Tu vas voir !
    
     Énervé, le type se retourna et leva les yeux, vers Dvan, avant de pâlir.
    
     -J'attends, déclara celui-ci.
     -Elle n'en vaut pas la peine, cracha-t-il. Je te la laisse.
    
     Il tourna les talons en tentant de garder contenance.
    
     Du regard, le géant interrogea sa soeur. Elle secoua la tête. Cela ne servait à rien. La dernière chose qu'elle voulait, c'était voir son frère se battre à cause d'elle.
    
     Doucement, Rosa le prit par la main, pour l’entraîner loin de ce lieu.
    
     -Qu'est-ce qui s'est passé ? lui demanda Dvan.
    
     Elle se mordit les lèvres ne sachant pas quoi lui répondre.
    
     -Il voulait que je m'installe avec ses amis et lui-même. J'ai refusé.
     -Pourquoi te demandait-il ça ? Il ne te connaissait pas.
    
     Comment lui expliquer, à lui si innocent ? Rosa n'en avait pas le courage et préféra fuir.
    
     -Pourquoi m'as-tu demandé de te rejoindre là-bas ?
    
     Il rougit.
    
     -Je voulais t'offrir un chocolat chaud avec des pâtisseries. J'ai économisé pour.
    
     Elle s'arrêta et prit ses mains dans les siennes.
    
     -C'est d'une grande gentillesse mon chéri. Mais je n'ai pas besoin de ça.
     -De quoi as-tu besoin alors ?
     -De toi.
     -Moi, tu m'as déjà. Y a rien d'autre ?
    
     Rosa réfléchi, fixa son frère et sourit.
    
     -Du tissu.
     -Ha ?
    
     Il était décontenancé. Il ne s'était sûrement pas attendu à ça.
    
     -Je pourrais te faire un nouveau pantalon avec.
    
     Dvan fronça les sourcils.
    
     -Mais c'est pas marrant ça ?! C'est quelque chose que tu fais déjà, au quotidien. Je voulais t'offrir un cadeau.
    
     Elle prit tendrement sa main.
    
     -Offre moi un beignet alors.
     -Mais tu les connais déjà…
     -Prends en un pour toi aussi. Tu adores ça.
    
     Il se tortilla mal à l'aise.
    
     -Ca n'est pas une vraie surprise…
     -C'est pas grave. Passer un bon moment avec toi, ça me suffit.
     -Vraiment ?
     -Bien sûr.
    
     Alors qu'il arrivait en vu de la boutique, Rosa posa la question qu'elle lui posait depuis qu'elle s'occupait de lui.
    
     -Tu as les mains propres ?
    
     Dvan les mit devant ses yeux, avec un air concentré.
    
     -Je crois…

Texte publié par Nascana, 13 septembre 2019 à 17h46
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 3 « Une visite au café » Tome 1, Chapitre 3
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1548 histoires publiées
712 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Willow and Fleeo
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés