Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « Et la mort s'habilla de jaune... » Tome 1, Chapitre 2
Encore un défi du chaudron, créé presque en direct sur le Discord de l'Allée... ^^
    
    
VOTRE DÉFI
    Standard (jusqu'à 1.000 mots)
    Objet « poussin »
    Emotion « nostalgie »
    Couleur « jaune »
    

    
    Il gisait dans un coin de la pièce, à même le carrelage, petit tas de plumes jaunes hérissées sur un corps roide. Un corps sorti tout chaud de son œuf, qui avait à peine eu le temps de promener les petites billes de ses yeux noirs sur ses congénères et les murs blanchâtres de la couveuse. Puis il avait été saisi, placé dans un local dont l’air avait été intégralement aspiré… Vite asphyxié, il avait rendu sa jeune vie avant même d’avoir pu mener son existence de poulet. La suite reproduisait une routine bien rodée : il avait été congelé puis jeté en carton de dix kilos pour être vendu comme aliment pour carnassiers.
    
    Pour un animal dont les ancêtres avaient arpenté la terre sous la forme de fiers dinosaures, ce destin semblait peu glorieux… Mais il appartenait à une lignée devenue consommable. Il n’avait même pas eu la chance de percer sa coquille dans un poulailler de campagne, où on l’aurait laissé gratter un tas de fumier avant d’être jeté dans une cocotte avec du vin.
    
    Donc, un poussin parmi tant d’autres, sur lequel personne ne verserait la moindre larmes… Un sacrifié parmi des centaines, des milliers, de millions même… Mais survenait un moment ou toute cette souffrance atteignait un tel paroxysme qu’elle prenait littéralement substance. Une résurgence, une nostalgie du passé féroce de son espèce pénétra le minuscule cadavre !
    
    La mouffette qui somnolait sur le carrelage à deux pas de ce témoin de la cruauté des hommes ne se doutait de rien. Elle se leva, pataude, s’étira et bailla… Puis elle se dandina en balançant sa queue noire et blanche en direction de son repas. Mais déjà, un puissant besoin de vengeance pénétrait le poussin mort et le ramenait, sinon à la vie, au moins à l’action. Il se releva sur des pattes tremblante et plongea ses yeux vitreux dans ceux de la carnassière. Puis il se mit à grandir et grossir, laissant tomber des morceaux de peau, de chair et de plumes, jusqu’à atteindre l’apparence d’une créature mi-oiseau, mi-lézard, à demi décomposée et de la taille d’un grand chien-loup.
    
    De la mouffette, on ne retrouva que la queue bicolore et une traîné de sang qui menait à la porte-fenêtre inexplicablement ouverte...

Texte publié par Beatrix, 26 avril 2019 à 15h58
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 2 « Et la mort s'habilla de jaune... » Tome 1, Chapitre 2
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1588 histoires publiées
727 membres inscrits
Notre membre le plus récent est patgab
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés