Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 22 « Interlude » Tome 1, Chapitre 22
Une petite pause semble nécessaire, n’est-ce pas ? Je le crois aussi. Vous qui avez voyagé jusqu’ici sur les lignes sinueuses de mon récit, posez-vous quelques minutes pour que je vous explique maintes notions.
    L’idiome natal de chacun ne sera pas audible ni lisible, même dans leurs dialogues et leurs pensées personnelles. Seuls quelques mots seront retranscrits, comme le nom de leur espèce, des termes propres à leur culture, ou encore la manière dont ils se nomment en famille par exemple. Sinon, dites-moi, comment pourrais-je m’en sortir pour conter ? Ne soyez donc pas surpris qu’en règle générale, je continue à employer la langue de Ludivine – traduite pour les lecteurs ayant d’autres origines, bien sûr – afin de narrer les périples de chacun. J’espère que vous comprenez mon choix. Tout le monde ne s’improvise pas syntacticien. Si une histoire ne peut être comprise, quel intérêt ?
    Pour le peuple des feyes – mot qui est le pluriel de fey si vous êtes attentifs –, il n’y a aucune distinction de genre social. Je tiens à revenir dessus. Cependant, je n’ai pas introduit le genre neutre ; je vous aurais perdus.
    Pourquoi ont-ils choisi de se désigner par des pronoms neutres, même si ils se sentent davantage homme ou femme ? Les feyes sont très soucieux de l’équité entre tous les genres, et pour mieux la mettre en valeur, plutôt que de se tourner vers une multiplication des désignations pour désigner chaque individu par son genre approprié, le neutre s’est imposé naturellement.
    Par contre, comme chez pratiquement toutes les espèces vivantes possédant un certain degré d’intelligence, il existe quatre sexes organiques : masculin, féminin, intersexe et hermaphrodite.
    Voilà. Soyez conscients que chez eux, toutes les classes de mots sont concernées. Petite précision : Quand cela ne touche pas un individu du peuple des feyes en lui-même, mais une partie de son corps par exemple, la règle du neutre ne s’applique pas. Même si vous ne serez pas en mesure de le vérifier, je me permets de répondre aux questions que vous pouvez vous poser.
    Pour ce qui est des alven, au cours d’un autre interlude sans doute, des précisions supplémentaires seront abordées. Je ne le fais pas ici, car elles ne sont pas nécessaires à votre compréhension pour le moment.
    Reprenons le cours de notre périple, si vous le voulez bien.

Texte publié par Aislune S., 22 août 2019 à 11h26
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 22 « Interlude » Tome 1, Chapitre 22
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1374 histoires publiées
641 membres inscrits
Notre membre le plus récent est xMarshmalo
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés