Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 3 « A quoi servent tes lunettes ? » Tome 1, Chapitre 3
Merci à Melior et à Jules Famas pour leurs commentaires !
    


    
    Cet après-midi, je dois rejoindre ma collègue vers le bureau de tabac le plus proche de la bénéficiaire chez qui nous devons nous rendre, pour 15 h 30. Elle me forme dans l’aide à la personne depuis hier. Comme je déteste arriver en retard, je prends le bus qui m’amène sur les lieux dix minutes en avance. Comme le parking est de taille moyenne et que généralement, pas mal de voitures s’y garent, ça me permettra de mieux repérer celle de ma collègue.
    
    Je récapitule dans ma tête toutes les tâches à effectuer. Je me remets à peine de ma matinée, qui a été assez stressante bien que, selon ma collègue, je me débrouille bien. J’en ai même oublié mes lunettes chez quelqu’un ! Dix-sept étages à remonter, dans un ascenseur aussi lent qu’un cargo… Je peux vous affirmer qu’elle m’a beaucoup charriée, et pas que sur ça.
    
    Lorsque je suis descendue du bus, je me suis abritée sous un arbre et j’ai sorti mon livre, tout en rabattant mon capuchon sur mon crâne. La bruine qui tombe n’avait rien d’hiémal, mais elle suffisait à provoquer des frissons. Cependant, je ne peux me concentrer plus de cinq minutes tellement je craignais de ne pas réussir à repérer ma collègue. Le ciel était maculé de blanc et de gris à la fois, peu agréable à contempler ou à immortaliser en photo. Je soupire, puis j’envoie un SMS à ma collègue pour lui signifier que je suis arrivée.
    
    Ensuite je plisse le regard, qui glisse du parking à la route et inversement. À cause de la pluie, tout me paraissait plus coruscant, plus féerique d’une certaine façon. Parfois, je distingue la beauté et la magie dans les choses les plus banales au monde. Le trottoir a des reflets couleur bronze sous les légères traces de boue issues de la platebande herbeuse à côté de laquelle je me trouve. Les fleurs qui y poussent sont loin d’être nivéales. Nerveuse, je place mes mains dans mes poches. Au bout d’un moment, je sens mon téléphone vibrer. Je le sors, puis fronce les sourcils en lisant le SMS : « A quoi servent tes lunettes :) ». Interdite, je me remets à chercher la voiture de ma collègue avec frénésie. L’ai-je ratée ? Je finis par l’appeler. Aussitôt, elle décroche :
    
    — Tourne la tête vers ta gauche. Non, ta gauche. Je suis sous le panneau jaune presse.
    — OK, mais… Je ne vois pas ta voiture !
    
    À cause de mon angoisse, je n’ai retenu que la moitié des informations : panneau, jaune, gauche. Je me dirige vers la voiture, que j’ai trouvée, mais ma collègue reprend la parole :
    
    — Non, pas là, à gauche ! C’est incroyable, arrête-toi. Sous le panneau jaune presse.
    
    Elle rit à moitié et moi, déconfite, je ne comprends pas. La voiture est vide, donc ce n’est pas la bonne ? Enfin, du coin de l’œil, j’aperçois ma collègue agiter le bras. Je sens que je vire à l’écarlate tellement la honte me submerge. Morte de rire, elle me rejoint et se moque avec gentillesse de moi :
    
    — Je t’ai dit sous le panneau jaune, là où il y a écrit le mot presse.
    — Pardon, je cherchais ta voiture en fait, j’étais focalisée là-dessus !
    
    Toujours en s’esclaffant, elle se rend au bureau de tabac pour acheter le magazine à la bénéficiaire chez qui nous devons aller ensuite. Je lui explique que je suis désolée. J’ajoute :
    
    — Eh bien voilà, tu vois, tu as un exemple de ma maladresse !
    — C’est pas grave, c’était plutôt rigolo. Sans rancune, hein ? me répond-elle avec un large sourire.
    — Mais non, t’inquiète pas.
    
    Malgré tout, j’ai bien du mal à prendre la situation en dérision. En revanche, durant la soirée, je me suis remémoré la scène et j’ai ri. Je l’ai aussi racontée à ma mère, qui m’a charriée comme ma collègue. Décidément…
    
    J’ai conscience que ce n’est ni la première ni la dernière fois que je gafferai à ce point. Au moins, ça amuse les autres.

Texte publié par Aislune S., 9 décembre 2018 à 21h12
© tous droits réservés.
«
»
Tome 1, Chapitre 3 « A quoi servent tes lunettes ? » Tome 1, Chapitre 3
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1481 histoires publiées
686 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Sizun
LeConteur.fr 2013-2020 © Tous droits réservés