Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 4 « Un regard hypnotisant! » Tome 1, Chapitre 4
- Bon, très bien! Au suivant!...Teo!... Éloïse! En place.
    
    Teo s’avance tranquillement en réfléchissant à ce premier combat qu'il attend depuis si longtemps. Cela représente beaucoup pour lui.
    
     - Bon. On y est et c’est maintenant ou tous commence vraiment. Mais attention!... De toute évidence, on ne pratique pas le judo de manière classique ici!
    
     - Pret!... Hajime!
    
    Les deux adversaires se saluent. Le combat peut démarrer. Tous en se déplaçant, les jeunes se jaugent mutuellement. Soudain, Eloïse attrape la manche de Teo et exécute un magnifique Uchi Mata. Malgré la rapidité de l'attaque, ce dernier parvient à se rétablir de justesse.
    
     - Bravo! Je suis bluffé...C’est tous simplement impensable de se sortir de cette attaque! Sincèrement tu m’impressionnes! Mais tu n’auras pas deux fois cette chance!
    
     - Tu sais, j'ai beau débuter, avec moi ce ne sera pas facile si tu veux me battre!
    
    Teo tente à son tour une attaque... Mais Éloïse attrape à nouveau sa manche, et cette fois ci, parvient à le faire tomber! Malgré tous, le combat n’est pas fini, car celui ci parvient à se mettre sur le ventre et se dégage rapidement, passant par-dessus son adversaire, et prenant même l‘avantage!
    
     - Alors, que dis tu de ça?
    
     - Arrgh! Il sort de ou celui la!... Il me tiens, ...Son "hon gesa gatame" est parfaitement exécuté! Il ne débute pas, ce n'est pas possible. Si je ne me dégage pas rapidement, c’en est fini!
    
     - Et oui! C’est fait, je tiens le bon bout! Je t'avais prévenu demoiselle.
    
     - Ne me sous estime pas!...Et ne m'appelle plus jamais demoiselle!
    
     - Incroyable! Elle s’est dégagée, je pensais pourtant l'avoir immobilisée comme il faut…Ho! ces yeux!
    
    Teo tombe en admiration devant le regard hypnotisant de la jeune fille.
    
     - Je n’avais pas remarqué ses yeux jusqu'à présent. Quel regard! Elle possède des yeux vairons, un œil vert et l'autre marron! C'est étrange...étrange et magnifique en même temps...Que m'arrive t'il? Je suis comme aspiré, je sent mes forces me quitter...Que m’a t'elle fait?
    Elle s’avance vers moi et je n’arrive pas à réagir…Tous comme Léonie tous à l'heure, elle possède également cette aura bleu qui l’enveloppe. Est ce que tous ceci serait en lien? Une sorte de force mystérieuse?… Mais bon sang! Que ce passe t’il dans ce dojo!
    
    Éloïse s'approche doucement et arrive nez à nez avec Teo. Ils sont très proche l’un de l’autre, ils se touchent presque. Le bout de leur nez s’effleure pratiquement sans que celui-ci n’est pu bouger un seul doigt. La jeune fille lui chuchote alors quelque chose à l'oreille.
    
     - Et voila, ce combat est fini. Tu t'es bien défendu.
    
     - Non, je ne peux pas me faire battre comme ça, que va penser mon père? Il doit être en train de me regarder de la ou il est. Je dois réagir... et vite!
    
    Teo fourni un gros effort et en un millième de seconde, parvient finalement à se défaire de l‘emprise de son adversaire.
    
     - Et bien, il s’en est fallu de peu. Avec un tel adversaire je n’ai pas le droit à l’erreur.
    
     - Allons, pourquoi résistes tu? Tu vois bien que l’issus ne fait aucun doute! Tu es à ma merci.
    
     - Non, je ne peux pas, je n’ai pas le droit de perdre! Tu ne comprend donc pas!…Mais moi j’ai compris ton manège. Je ne dois pas plus te regarder, tous simplement... De toute évidence ton regard est une sorte d'arme secrète, un truc comme ça.
    
     - Tu peux toujours fuir mon regard si tu le veux...Mais comment comptes tu te battre si tu ne me regardes pas?
    
     - Elle dit vrai... mais il reste encore une chance, je peux toujours la regarder mais sans voir ces yeux. .. Non, impossible, je sens encore la puissance de son regard qui m’attire, je ne peux pas m’en empêcher…Ses yeux sont si profond. Ils exercent sur moi comme une attraction, c'est dingue.
    
     - Que fais tu? Tu me tournes le dos? Tu as enfin compris et tu décides de te laisser battre?... Puisqu’il en est ainsi, je vais en finir maintenant. Ce combat a suffisamment duré.
    
    Sur ces paroles, Eloïse se lance vers Téo, bien décidé à en finir rapidement. Elle engage une attaque et dans le dojo, un cri retenti.
    
     - IPPON!
    
     - Quoi!? J’allais le battre et??…Et c’est moi qui me retrouve Ippon. Ça c’est passé si rapidement!…Comment a-t-il pu savoir?…Pfff, Il n’est vraiment pas comme les autres.
    
    Éloïse se relève et les adversaires se saluent mutuellement. Fanny et les autres s'avancent vers eux pour les féliciter.
    
     - Vous vous êtes bien battu, bravo. Teo, tu m’impressionnes vraiment pour un premier combat!
    
     - Attendez! Répondez moi. De toute évidence, le judo qui est pratiqué ici n’est pas commun. Tous le monde ici semble posséder des facultés hors norme, c’est évident…Sans parler de cette aura bleu que j’ai vue. Pouvez vous m’expliquer?
    
    Éloïse.
    
     - C'est parce que tu n'as pas ouvert ton sixième chakra. Ton esprit est prisonnier.
    
     - Que dis tu?!
    
    Fanny qui intervient rapidement en rougissant.
    
    - Non, rien, c'qu'elle est drôle hahaha...Non sérieusement, je ne vois pas de quoi tu parles. Ce doit être le stress du premier combat, cela arrive souvent. On se met tellement la pression que l’esprit nous joue des tours et l’on arrive par voir des choses qui finalement n’existent même pas.
    Allez, ça ira mieux la prochaine fois, tu verras.
    
    Fanny les regardent s’éloigner:
    
     - Il est vraiment curieux ce garçon. Il a deviner ce qu’elle allait faire sans la regarder…Et cette façon de se rétablir sur un Utchi Mata, c'était la parade favorite de mon maître…Une simple coïncidence?
    Par contre, il pose trop de question, j’avais bien dit aux autres de ne rien montrer des le premier combat. On attend toujours de bien connaitre les nouveaux avant de leur révéler quoique ce soit…Il faut savoir si on peut leur faire confiance…Ils vont m’entendre!
    
     Plus tard, à l’autre bout de la ville, dans le manoir d’un riche entrepreneur. Greg revient de son cour de Judo. C’était également la rentré dans l’autre école de judo.
    
     - Vous voila de retour Grégoire! Comment a été votre journée?
    
     - Très bien père,
    
     - Et votre entrainement? C’est il bien passé?
    
     - Impeccablement père.
    
     - Impeccablement dites vous? En êtes vous vraiment sur mon fils?
    Voyez vous, votre professeur vient de m’appeler, vous ne vous y êtes pas présenté.
    
     - En faite, j’ai.
    
     - Ne chercher pas d’excuses inutiles. Vous avez séché, voila tous! De la même manière que vous séchez régulièrement l’école…surtout depuis que vous côtoyez ces deux parasites qui vous serves de copains .
    Par votre faute et pour ne pas perdre la face, il a fallut que je mente à monsieur Shaft! Je n’aime pas ça, vous le savez.
    Je ne comprend pas, le judo vous plait pourtant? Alors pourquoi? Et l’école? Vous aviez pourtant de bon résultat jusqu’à il y a peut?…Vous avez changé mon fils…Mais vous allez vous ressaisir. Promettez le moi!
    
     - Je vous le promet père.
    
     - Et vous reprendrez l’affaire familial comme je l’ai fait moi aussi. Un grand avenir vous attends, mais vous devez y mettre du votre!… Grégoire, ce monde est très dur, bien plus que vous ne pouvez l'imaginez, et pour s’en sortir, il faut être armé...Particulièrement dans dans le monde des affaires! Aucun cadeaux ne vous sera fait, la moindre erreur sera fatal!
    
    Greg retourne dans sa chambre et s’allonge sur son lit regardant le plafond.
    
     - Père, depuis ma plus tendre enfance, vous ne me laissez rien faire comme les autres enfants. Je ne peux jamais jouer. Je n’ai d’ailleurs jamais eu de jouer.
    Je n’ai jamais eu de bonbons, ni le droit d’inviter des amis. Vous considérez que ceci est une perte de temps…Vous dites que c’est néfaste pour mon avenir!… Je vous déteste!!
    C’est pour cela que je me sens si bien avec mes amis, Ils me comprennent, et en ville nous pouvons faire ce que nous voulons. Nous pouvons nous laisser aller à notre véritable personnalité! En fait, c'est notre parc de jeu.
    
    A suivre...
    

Texte publié par David Delafosse, 19 mai 2018 à 17h43
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 4 « Un regard hypnotisant! » Tome 1, Chapitre 4
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1058 histoires publiées
503 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Ophelia420
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés