Pourquoi vous inscrire ?
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Du passé au Présent. » Tome 1, Chapitre 1
Quelque part en France, en 1986.
    
    Dans un Dojo, un viel homme nommé Luc Asimov donne un cour de Judo à ses disciples. Comme à l’accoutumé, le cour se termine par une série de randoris.
    
     - Mattééé!! Très bien!…Mouhahahaha! Et bien, vous êtes en forme aujourd’hui, vous avez mis le paquet!…Allez! C’est bon pour aujourd’hui…En place pour le salut.
    
    Luc le vieille homme et ses jeunes élèves se mettent en place.
    
     - Mes enfants, avant de nous quitter, je dois vous annoncer la grande décision que j’ai prise. Je ne suis plus tous jeune et… Et vous connaissez mes problèmes de santé. Aussi, Ai-je décidé de prendre ma retraite à la fin de l’année…
    
    Luc voit les têtes dépitées de ses élèves et se rendant compte qu’il a peut être annoncé la chose trop crument, prend soudainement un air béta.
    
     - Haaa, non non, arrêtez! Heuu, Ne faites pas ces trognes… Vous aurez un nouveau prof à la rentrée…Je l’ai moi-même choisi , vous verrez! Il est génial! Tous se passera bien! Et on ce verra toujours, vous savez ou j'habite, vous me rendrez visite.
    
    Soudain, une douleur envahie la poitrine de l’homme qui se crispe et tombe à genou:
    
     - Arrgh! Pas devant vous, pas comme ça!
    
    Une des élève, une petite fille s’avance:
    
     - Monsieur, monsieur! Que vous arrive t’il!? Quelqu’un, vite! Appelez des secours!
    
    Beaucoup plus tard. Après avoir était hospitalisé, Luc est rentré chez lui et se repose. La petite fille qui lui est venu en aide lui rend visite.
    Luc la reçoit dans son salon, sa maison est très simple avec très peut de décoration.
    
    Luc, Fanfaronnant:
    
     - Alors Fanny! J’ai du te filer une sacrée frousse l’autre jour, Ha! ha!
    
    Fanny d’un air pas rassuré:
    
     - Vous… vous avez pris un sacré coup de vieux on dirait… Maaiiis? pourquoi m’avoir fait venir?
    
    Luc, devenant soudainement plus sérieux:
    
     - Tu sais fanny, tu as toujours était une de mes élèves…Non, tu es mon élève la plus douée. Tu n’as que sept ans et pourtant, tu as déjà atteint le grade de ceinture bleu.
    Tu as progressée très rapidement, tu as atteint un bon niveau et nous avons tissés des liens particuliers pendant ces années. Aussi vais-je te parler franchement.
    En fait…Heuu, comment dire, puff, pas simple tous ca… les médecins disent que j’arrive à la fin de ma vie.
    
    Fanny estomaquée:
    
     - Comment? Vous m’annoncez ca comme ça??!! Vous êtes dingue!!
    
    Puis, rapidement les sanglots apparaissent
    
     - Vous allez mourir? Vous n’avez pas le droit!!… Et dans combien de temps?
    
    Luc.
    
     - Ppffuh…Ca devrait être rapide malheureusement. Tu sais, Je t’ai fait venir car du haut de tes sept ans, tu es sans doute l’élève qui a le plus compté pour moi et celle qui a les plus grosses capacités. Dans le futur, si tu continues sur cette voie, tu devrais atteindre un excellent niveau et de très bons résultats. Tu sais, j'ai encore contemplé les étoiles hier soir et elles me prédisent de grande chose pour toi.
    
    Fanny, les yeux pleins de larmes.
    
     - Pourquoi cet air solennel? Ça ne vous ressemble pas, ou voulez vous en venir.
    
    Luc.
    
     - Je voudrais que tu me fasses une promesse.
    
    Fanny.
    
     - Une promesse?
    
    Luc.
    
     - Oui, c‘est ça. Je voudrais que tu me promettes de continuer sur cette voie, et de devenir un jour un maître Judoka …et ainsi poursuivre ce que j’ai commencé. Alors, tu pourras transmettre à ton tour tous ce que je t’ai appris.
    
    Fanny.
    
     - J’ai bien saisi, je vois… et de cette façon, je perpétuerais votre mémoire… je vous en fait la promesse!
    
    Luc.
    
     - Merci... Et qui sais, peut être un jour me reconnaîtras tu à travers un de tes disciples. Je suis certain que nous ne sommes pas la par hasard. Pendant ma carrière, j'ai bien souvent eu le sentiment d'avoir déjà accompli ses gestes. Comme si j'avais déjà été judoka dans une vie antérieur. Je suis certain que nous nous reverrons.
    Une dernière chose. Je te remets ceci.
    
    Luc sort alors un gros manuscrit d'un de ses tiroirs.
    
     - C'est un livre sur les études que j'ai mené sur les étoiles. C'est mon autre passion, je t'en ai déjà parlé. Pour l'instant, tu es jeunes pour comprendre tous ce charabia, mais un jour tu comprendras! Garde le précieusement.
    
    
    Quelques mois s’écoulent. La petite fanny rend régulièrement visite à Luc qui perd progressivement ses forces et qui finit par s’éteindre au pied de l’Automne. Fanny, qui assiste à l’enterrement réitère sa promesse devant le caveau de celui-ci.
    
    
    Quelques années plus tard en 2015.
    
    Un jeune homme se présente devant un Dojo, un baluchon sur l‘épaule. L’obscurité tombe et il y a beaucoup de vent. Son regard se perd vers le ciel.
    
     - Papa, tu étais le meilleur, promus à une grande carrière de judokas…Et…et il y a eu ce fichu accident ce jour là! Depuis, tu est cloué dans ce maudit fauteuil, incapable de faire un seul pas! Ton dos et ta carrière furent brisés en même temps. Grrr! Tu étais si fort, tu m’as si souvent rendu fier…maintenant c’est a moi de devenir fort et de te rendre fier. Tu vivras ta passion à travers moi, je t’en fait la promesse
    
     - Moi Téo, Je deviendrai un bon judoka!! il le faut pour mon père!!
    
    A suivre...
    

Texte publié par David Delafosse, 24 avril 2018 à 22h33
© tous droits réservés.
Commentaire & partage
Consulter les commentaires
Pour réagir â ce chapitre et poster une review, veuillez vous identifier ou vous inscrire !
«
»
Tome 1, Chapitre 1 « Du passé au Présent. » Tome 1, Chapitre 1
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Découvrir
Romans & nouvelles
Fanfictions & oneshot
Poèmes
Foire aux questions
Présentation & Mentions légales
Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires
Nous contacter
Espace professionnels
Un bug à signaler ?
1058 histoires publiées
503 membres inscrits
Notre membre le plus récent est Ophelia420
LeConteur.fr 2013-2018 © Tous droits réservés